*

Hors ligne amc.2a

Bonjours à tous. En reportage : en gros en conditions d'utilisation rarement au top, le D800 de l'époque m'avais déçu et j'ai très vite compris que, malgré tous ses atouts, ce boitier n'était pas fait pour mon utilisation. Une très bonne occasion m'a permise mon second D3s qui avec son cul de bouteille de 28-300, le top du couteau suisse, m'ont toujours sorti de la plus part des galères. Bon, pour les grands groupes et les prises d'ensembles on oublie avec ce style de matos, ça manque de définition et c'est très clair que ce n'est pas du tout fait pour ça. Du coup, les plus de 500 milles déclenchements de mon copain D3s me font lorgner sur le D850, seulement les 45,4 Mpx de la bête me font un peu peur et je n'ai pas envie de tomber dans la même problématique rencontrée à l'époque avec le D800. D'ou mes deux questions, et je vous remercie d'avance de bien vouloir me donner vos avis sachant que je n'ai aucune expérience des capteurs hautes définitions et que je ne fais que du reportage.
1- Si quelqu'un a déja utiliser le D850 avec le fameux 28-300 f/3.5-5.6 AF-S VR ED, est-ce que sur ce boitier ce zoom arrive à tenir la route ou pas ? (Photos de reportage pas de qualité studio évidement)
2- Si on régle la résolution du D850 de 45,4 Mpx à 25,6 Mpx est-ce que le boitier se comporte comme un boitier de reportage, ou comme par exemple un D750 (pas de problèmes de flous de bougé à 300mm f/5.6 à main levée avec lumière pourrie et autres....) ou restera t-il un boitier exigeant ?  En gros est-ce qu'en descendant la résolution d'un D850 à 25,6 Mpx on gagne en polyvalence, tout en gardant les 45,4 Mpx sous le capot quand besoin est ?
Merci à tous, cordialement :Joao

Bonjour ! Je ne suis pas expert, mais sans vouloir être négatif, le D850 semble être dans la lignée de ses prédécesseurs... Vous risquez de rencontrer les mêmes déboires qu'avec le D800... C'est un modèle fait pour l'art et les prises de vues particulières, les grands formats, la grande dynamique et la netteté hors paire. Nikon n'a jamais vendu le D850 comme un appareil de reportage, ni comme un appareil des plus polyvalents. C'est une série de Niche, très rependue chez les pro, artistes et amateurs. Mais si vous faites du reportage, il vaudrait sans doute mieux vous tourner vers ceux qui sont "vendu pour ça". A savoir toute la gamme à un Chiffre, D4, D4s et D5.
Vous noterez que le D5 n'a que 21 millions de pixels. Ce choix est le choix de la fiabilité en toute circonstances, le surplus de pixels de la série 800 de tout temps, à posé des problèmes que certaines profession ne pouvaient pas se permettre d'avoir ! Un photographe de pub à toujours le temps et le budget, de poser un trépied et d'acheter une optique focale fixe de psychopathe pour réaliser le cliché hyper défini avec une profondeur de couleur de malade que seules deux imprimantes et trois écrans sur terre sont capable de retranscrire correctement.

Le photographe de guerre, lui, à un 28-300, et un D5. Vous avez fait ce choix il y a quelques années, si rien ne change pour vous, rien n'a changé dans l'organisation des gammes Nikon...

J’espère vous avoir éclairé un peu, si je me trompe, n'hésitez pas à objecter...   
Le 85mm c'est bon. Mangez-en !

La bonne question à poser est comment seront visualisées les photos. Quel format, quel support?

Ma télé 4K 55', c'est 8Mpx. Alors le flou de bougé visible au développement en affichage à 100% disparait avec la réduction drastique de définition imposée par le support.
Des zooms DX, des fixes FX et le même boîtier pour tout le monde.

Je ne vois pas l'intérêt d'acheter un D850 pour le brider à 25 Mpx, d'autant plus que cette fonctionnalité est bien cachée dans le menu.
Le risque de flou de bougé sera toujours le même quelque soit la résolution, la seule différence c'est qu'il se verra moins en faisant du pixel peeping.
Il est clair que si le D800 était problématique, le D850 le sera tout autant, même si il y a quelques petites améliorations comme un meilleur amortissement du miroir.
Enfin si ce n'est déjà le cas, penser à régler les iso auto avec une valeur plancher de la vitesse à 1 / (2 x focale), c'est le moyen le plus sûr de limiter le risque de flou de bougé en conditions de reportage du fait d'une vitesse insuffisante.

Quel est l'intérêt d'utiliser un D850 à basse définition ?
Pour l'instant je ne vois qu'un cas justifiant (et imposant de fait) un tel réglage : SL2 en jpg DX pour des rafales à haute vitesse ; et un autre réduisant franchement le pouvoir séparateur : ISO à 51 k ou 102 k pour obtenir une image en conditions extrêmes.
Sinon il est tout-à-fait possible de monter de bonnes optiques, éventuellement stabilisées, à ISO raisonnable : les résultats  seraient éventuellement meilleurs...en prenant les précautions élémentaires (bien se caler, vitesse pas trop lente, etc...)
Et même le 5,6 / 500 permet des vues propres de nuit à main levée en ville à 1/60e et 12800 ISO.
« Modifié: 12 Mai, 2019, 21:59:31 pm par adupuis »

En passant de 12 à 45MP, j'ai dû reprendre en mains ce nouveau boitier.
Le premier mois a été frustrant, mes photos étaient floues, j'ai dû augmenter beaucoup mes vitesses de déclenchement, et changer mes habitudes. Mais une fois la bête apprivoisée, c'est une machine de guerre! Je continue à rater des photos (comme tout le monde) et le boitier me joue encore quelques tours, mais je ne regrette pas mon choix.
Pas de problème de "reportage", on peut baisser la résolution au besoin (utile pour moi lors de longs reportages qui ne seront regardés qu'en 1080p), et c'est pour cela que j'ai pris un D850 plutôt qu'un D4s.
Alors oui, certaines photos restent floues en les regardant à 100%... MAIS c'est pas du 4k... C'est du 128K :D Donc même sur un écran 4K ça passe largement.

Attention:
Les photos en .nef 14 bits non compressées font pas loin de 100Mo chacune, c'est à prendre en compte sérieusement pour l'archivage.
D850 // D700 + PDK1  //  D80 + MB80  //  F80 + MB16 // F100

*

Hors ligne Jean-Christophe

Nikon n'a jamais vendu le D850 comme un appareil de reportage, ni comme un appareil des plus polyvalents.
Pas du tout d'accord.
Avec la possibilité d'utiliser 45Mp comme 20 en mode Dx, la vidéo, les différentes fonctions de cadrage à la prise de vue et la polyvalence de l'ensemble, c'est justement un appareil capable de tout faire ou presque.
A condition de savoir s'en servir et d'avoir les optiques qui vont avec, aussi.

Pas du tout d'accord.
Avec la possibilité d'utiliser 45Mp comme 20 en mode Dx, la vidéo, les différentes fonctions de cadrage à la prise de vue et la polyvalence de l'ensemble, c'est justement un appareil capable de tout faire ou presque.
A condition de savoir s'en servir et d'avoir les optiques qui vont avec, aussi.

Au temps pour moi ! Je n'avais pas pour intention de dire une connerie... Merci d'avoir rectifié.
Le 85mm c'est bon. Mangez-en !

Bonsoir,

J'ai l'impression que cette histoire de flou de bougé sur des capteurs plus pixelisé date des D800 et que sur les derniers boitiers ce n'est plus d'actualité.

Pour moi ça dépend surtout l'amortissement de l'obturateur.
Ayant eu une dizaine jours un D850 j'ai trouvé le déclenchement plus soft que le D750
« Modifié: 13 Mai, 2019, 21:29:24 pm par Hun7er »