Citer
En tous cas, c'est vraiment la guerre et le choix est vraiment très large aujourd'hui pour le consommateur. Pour les fabricants, les erreurs stratégiques vont se payer cher et tous ne vont pas survivre je pense.

A propos de ce que je disais un peu plus haut, voici quelques chiffres (désastreux) concernant l'évolution de la production d'appareils photos et d'objectifs.

En 8 ans de 2010 à 2018, le nombre d'APN fabriqués a chuté de 84%!  :O





Source: https://www.digitalcameraworld.com/news/camera-market-has-collapsed-84-since-2010





Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #1 le: 18 Fév, 2019, 15:39:53 pm »
En 8 ans de 2010 à 2018, le nombre d'APN fabriqués a chuté de 84%!  :O
Cette présentation est tendancieuse.
Pourquoi inclure les compacts et pas les smartphones ?
Aujourd'hui le marché de la photo et de la vidéo, c'est avant tout le marché du smartphone, et ne nombre d'unités vendues chaque année, le marché n'a jamais été aussi florissant.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #2 le: 18 Fév, 2019, 15:51:37 pm »
Le smartphone ne rentre pas dans les mêmes cases encore dans l'industrie puisque ce n'est pas qu'un appareil photo.

Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #3 le: 18 Fév, 2019, 15:57:10 pm »
Cette présentation est tendancieuse.
Pourquoi inclure les compacts et pas les smartphones ?
Aujourd'hui le marché de la photo et de la vidéo, c'est avant tout le marché du smartphone, et ne nombre d'unités vendues chaque année, le marché n'a jamais été aussi florissant.

Il n'y a rien de tendancieux quand on essaye pas de jouer au "pseudo expert".

L'une des raisons de cette énorme baisse est justement l'explosion de la photo au smartphone. Le smartphone ne peut pas être la cause et en même temps être inclus dans les conséquences.

Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #4 le: 18 Fév, 2019, 16:10:06 pm »
L'une des raisons de cette énorme baisse est justement l'explosion de la photo au smartphone. Le smartphone ne peut pas être la cause et en même temps être inclus dans les conséquences.
Au contraire, je trouve que c'est en l'incluant que ces données prennent tout leur sens.

Si on avait l'évolution graphique complète depuis 2010, en incluant les smartphones, on consataterait le développement extraordinaire de la photo et de la vidéo, au lieu de se lamenter sur leur déclin.

Le smartphone a d'abord tué les compacts, car dès le départ il a été plus pratique, puis aussi performant et maintenant il donne de meilleurs résultats.

Quelle sera la prochaine victime ? Les compacts 1 pouces tiennent-ils encore la route ?
Les sans-miroir µ4/3 et APS vont-ils être attaqués et vont-ils être mangés à leur tour ?
Si le marché des reflex a décliné, est-ce uniquement à cause des sans-miroir ou bien est-ce que ce sont les smartphones qui l'ont affaiblis ?

Si on ne veut pas considérer le marché dans sa totalité, on ne peut pas correctement analyser ce qui s'est passé et encore moins deviner ce qui va arriver.

On a déjà produit des films de cinéma tournés entièrement au smartphone et distribués dans les salles classiques de cinéma, aussi ne pas vouloir inclure ces appareils dans las statistiques de l'industrie de la photo et de la vidéo me parait vraiment étrange.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #5 le: 18 Fév, 2019, 16:11:57 pm »
Je pense que c'est plus complexe que cela.
Les smartphones n'expliquent pas tout.

Les usages ont changé.
Les générations ont changé.
Les besoins ont changé.

Par ailleurs de nombreux utilisateurs de smartphones viennent au reflex ou à l'hybride car ils perçoivent les limites des smartphones.

La photo était un marché de niche pour passionnés, elle est devenu mainstream. Tout le monde fait des images (je n'ai pas dit photographies).
Tout le monde veut les partager vite. Les montrer vite à ses proches.

Le reflex ne permet pas ça, ou pas facilement.
Le reflex n'est pas "facile".
L'hybride est un concept plus récent (vs. 2010).
Il règle des problèmes mais pas tous.


L'économie est ce qu'elle est, tout le monde ne peut pas dépenser le prix d'un boîtier correct pour faire des images. Et de quelques objectifs.
Malheureusement pour les marques photo, nous nous contentons trop souvent d'une moins bonne qualité d'image pour bénéficier de l'instantanéité sans investir trop.

D'autres sources de dépenses sont arrivées, la téléphonie mobile, le streaming vidéo et musique, l'accès web, à la fin du mois ça s'additionne.

Au final ce n'est pas simple.



Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #6 le: 18 Fév, 2019, 17:34:56 pm »
Si vous me permettez, il y a quelques courbes sur l'évolution APN/smartphone, ça date un peu (2016) mais c'est clairement pas la même échelle !!




sur dpreview : https://www.dpreview.com/news/9398648371/2016-cipa-data-shows-compact-digital-camera-sales-lower-than-ever

*

Hors ligne Jean-Christophe

Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #7 le: 18 Fév, 2019, 18:14:43 pm »
Je ne pense pas que l'on puisse comparer ces deux marchés ainsi.
Un smartphone sert à plein d'autres choses, le mien par exemple ne fait que très peu de photos mais énormément d'illustrations, de vidéos, de montage, etc. pour ne parler que des applis photo/vidéo.
Ce sont des domaines différents de la seule photo.

Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #8 le: 18 Fév, 2019, 18:56:59 pm »
Je ne suis absolument pas un spécialiste du sujet, mais voici un éclairage différent : selon cette étude (2014) des consultants de Mayflower, la chute des appareils photo ne serait liée ni à la saturation du marché, ni même à la montée des smartphones, mais à son aspect laborieux,  c'est à dire au "manque de fun" - moins admissible dans nos sociétés modernes (la paresse des utilisateurs ?). Autant l'analyse  - même assez simple - me parait écoutable, autant la conclusion et les pistes évoquées avec le "fun factor" me laissent perplexe - mais ce sont des consultants ! Chacun pourra se faire son avis.

https://www.mayflower-concepts.com/media/public/Heino_Hilbig_at_PMA_CES_-_Market_saturation_and_Smartphones_-_How_to_recover_the_traditional_photomarket.pdf

*

Hors ligne Jean-Christophe

Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #9 le: 18 Fév, 2019, 22:27:30 pm »
Il faudrait que je retrouve une autre étude commandée par Nikon qui dit à peu près le contraire. On peut toujours penser que c’est biaisé mais bon.

Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #10 le: 18 Fév, 2019, 23:02:24 pm »
Citer
c'est à dire au "manque de fun" - moins admissible dans nos sociétés modernes (la paresse des utilisateurs ?). 

Je ne sais pas si cette "paresse" a une quelconque influence sur le marché. En revanche, il suffit de fréquenter un tout petit peu les forums et les réseaux pour la constater chaque jour.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #11 le: 19 Fév, 2019, 08:39:03 am »
Plus que paresse je penserais à « pas envie de passer du temps ».
Les appareils électroniques permettent toutes sortes de traitements automatiques, incluent même différentes formes d’intelligence artificielle désormais.
Retirer un détail d’une photo se fait du bout du doigt sur un smartphone quand il faut un certain temps sur ordinateur.
On nous promet la correction de la mise au point après la prise de vue, par exemple.
« L’appareil à prendre des photos » doit donc savoir faire ça aujourd’hui sans quoi certains ne le considèrent pas.

Un reflex ne fait pas ça.
Un compact non plus.
Un hybride a la capacité de le faire.
Un smartphone oui car c’est un ordinateur avant d’être un appareil photo.

L’électronique a pris le pouvoir dans bien des domaines, ce qui pour moi explique en bonne partie le succès des hybrides. L’électronique permet aussi de s’affranchir de l’apprentissage, c’est le logiciel qui fait le boulot.

Je pense qu’il ne faut pas oublier que le but premier pour ceux qui pratiquent la photographie c’est de faire des photos. Pas de maîtriser un appareil photo. Ceci n’en est que la conséquence. Et la contrainte.
Si un appareil arrive qui sait faire de bonnes photos sans imposer l’apprentissage, alors il a toutes les chances de gagner la partie.

L’hybride va dans ce sens. Ce n’est que de l’électronique (ou presque).

Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #12 le: 19 Fév, 2019, 10:01:13 am »
Il faudrait que je retrouve une autre étude commandée par Nikon qui dit à peu près le contraire. On peut toujours penser que c’est biaisé mais bon.
Il n'empêche que si les constructeurs (tous) avaient rendu la photo aussi "simple" sur reflex que sur smartphone (notamment au niveau du partage des photos), ça aurait peut-être différé l'hémorragie.

Avec un smartphone, prendre une photo et la partager, c'est super simple. Un clic, deux filtres et retouches, et ensuite c'est aisé à envoyer.

Sur reflex (ou mirrorless, même combat), le chemin "rapide" c'est prendre la photo, la transférer sur son téléphone en WiFi (quand il fonctionne) ou via Snapbridge (quand il fonctionne), quand elle est transférée retour à l'étape 1 parce que le rendu de base des JPEG est rarement flatteur. Sinon, la méthode classique et lente, c'est de transférer le RAW via un ordi, traiter le RAW, puis le partager.

Et ça c'est chiant, pour le grand public qui n'a pas envie de passer du temps à gérer la photo une fois prise. Et qu'on fustige la paresse des utilisateurs est une chose, mais qu'on oublie pas que c'est l'adoption *massive* des reflex par le grand public qui a permis l'explosion de la photo numérique dans les années 2005-2015. Peut-être que le grand public est feignant, il n'empêche que c'est la masse qui fait et défait les tendances de fond dans l'industrie... (sauf de niche/pro)

*

Hors ligne Jean-Christophe

Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #13 le: 19 Fév, 2019, 10:33:20 am »
C'est intéressant car en même temps les diverses tentatives de gestion d'un APN par un OS mobile n'ont jamais abouti à rien.
Un Coolpix de mémoire, des Samsung je crois, ces boîtiers pilotés par Android ou autres ont tous été des échecs alors que le partage et traitement étaient aussi simples que sur un smartphone.

On s'éloigne bien du sujet EOS R...

Je scinde le fil.

Evolution du marché de la photo, tendances et arrivée de l'hybride
« Réponse #14 le: 19 Fév, 2019, 10:52:32 am »
Qui n'a pas entendu un proche dire un jour : "Mon téléphone fait de meilleures photos que mon vieux APN".

Et ça commence devenir de plus en plus vrai. L'appareil photo devient un des arguments flagship sur les Smartphone haut de gamme. Qui fera les plus belles photos! Alors on rajoute 1, 2, 3 capteurs.

De gros algorithmes de post-traitement pour un Bokeh aussi vrai que nature (genre la fonction Bokeh sur iPhone). Ou encore le mode "Night Vision" du Google Pixel 3 qui prend 15 photos pour les assembler en post-traitement.

Pour beaucoup de gens, pour qui l'objectif est de partager la photo via messagerie instantanée, instragram ou facebook, c'est amplement suffisant et beaucoup plus pratique que de se trimballer un appareil photo qui 1) est gros, 2) ne sert que à prendre des photos.