L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #60 le: 25 Jan, 2018, 14:06:27 pm »
Bonjour,

De ce que j'entends et perçois l'approche est plutôt de faire un produit "mieux que la concurrence" à un tarif qui ne sera pas contenu mais fonction de la fiche technique.
Avec l'unique expérience du Nikon One, faire mieux que la concurrence sera compliqué.

N'oublions pas que tout le monde ne veut pas un Sony (ou autre marque) non plus. Sony n'a pas encore fait ses preuves chez les pros, ils débutent sur ce marché.
Nikon à l'inverse a :
- un réseau de revendeurs experts
- un service Pro qui a fait ses preuves
- un SAV généralisé dans tous les pays ou presque
Ça a compte dans l'équation au moment du choix.
Heureusement depuis 1917...

Je fréquente des pros qui sont intéressés par Sony mais n'en veulent pas tant qu'ils ne sont pas certains que la fiabilité est au rdv et cela se mesure en années, pas en mois.
Pour la mise au point de l'hybride pro digne de ce nom, que nous attendons tous, il faudra également des années.

Ils doivent aussi mettre dans la balance le renouvellement de leurs optiques, des accessoires (flashs, déclencheurs ...), la nécessaire période d'adaptation au matériel. Tout cela à un coût pour certains.
Attendre indéfiniment pour un pro, n'est pas non plus la solution.

On peut imaginer qu'une transition reflex pro -> hybride pro se fasse plus en douceur pour eux.
Plus qu'à attendre et espérer que Nikon saura relever le défit. ;)
« Modifié: 25 Jan, 2018, 14:15:40 pm par Caille »

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #61 le: 25 Jan, 2018, 14:18:40 pm »
Avec l'unique expérience du Nikon One, faire mieux que la concurrence sera compliqué.
C'est très réducteur. Le Nikon One avait de beaux atouts, Nikon n'a juste pas voulu lui mettre un capteur à la hauteur.
De plus sa conception a pris trop de temps et pendant ce temps-là les autres sont passés devant.

Pour le nouvel hybride c'est l'inverse. Tout le monde ou presque a déjà tiré. C'est plus simple de savoir ce qu'il faut faire pour faire mieux. Et les cycles de développement Nikon sont raccourcis.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #62 le: 25 Jan, 2018, 14:28:22 pm »
Malheureusement, pour ma part ce n'est pas que je veuille voir ça de façon négative, c'est que:
-tout le monde ne veut pas d'un Sony mais beaucoup qui voulaient un hybride pro se sont déjà tournés vers cette marque, Sony débute mais sur l'hybride FF ils ont eu les 5 dernières années pour faire leurs preuves (8 ans sur l'hybride tout court).
-Nikon sait faire le meilleur s'ils veulent mais ils savent aussi ne pas le faire pour ne pas trop bousculer sa hiérarchie.
-l'histoire a montré qu'ils savent aussi se planter et se faire rattraper par les autres entre le retard sur le mode vidéo alors que ce sont eux qu'ils l'ont mis en premier sur un reflex, les problèmes entre autres de capteur du D600, de l'AF du D800 et de l'obturateur du D750 qui montrent qu'il ne suffit pas d'acheter Nikon pour avoir du fiable, les flops de la marque quasiment chaque fois qu'elle a voulu se lancer dans du seulement mirrorless (heureusement que leurs reflex ont une visée optique...).

Comme toi et les autres qui y croient, j'espère qu'ils relèveront le défi mais pour le moment je vois plus de raisons d'être sceptique et il vaut mieux être surpris que déçu ^^.
Nikon D810/5500.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #63 le: 25 Jan, 2018, 14:35:50 pm »
Le Nikon One avait de beaux atouts, Nikon n'a juste pas voulu lui mettre un capteur à la hauteur.
Je ne pense pas que la conception d'un hybride Nikon ce résume à la mise en place d'un capteur 24x36 dans un Nikon One ?

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #64 le: 25 Jan, 2018, 14:55:50 pm »
Bien sûr que non. Le Nikon One n'était pas un hybride pour moi, juste un compact amélioré avec des objectifs interchangeables que personne ne changeait.

*

Hors ligne didierropers

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #65 le: 25 Jan, 2018, 15:07:25 pm »
De toute manière, Nikon n'a pas le droit de rater ce tournant technologique. En quelques années, les deux marques qui ont développé cette technologie toute récente (Sony et Fuji) ont réussi à produire des boitiers qui n'ont presque plus rien à envier aux reflex. Il me semble donc clair que cette technologie est celle de l'avenir et qu'une marque qui n'y montrerait pas d'excellence serait promise à un avenir pour le moins difficile...

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #66 le: 25 Jan, 2018, 15:28:09 pm »
De toute manière, Nikon n'a pas le droit de rater ce tournant technologique. Il me semble donc clair que cette technologie est celle de l'avenir et qu'une marque qui n'y montrerait pas d'excellence serait promise à un avenir pour le moins difficile...
Le tournant pour Nikon est du même ordre que lors du passage de l'argentique au numérique.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #67 le: 25 Jan, 2018, 15:49:05 pm »
En tant qu'utilisateur de la marque déjà équipé, il y a pour moi un problème, c'est celui de la monture qui ressemble à la quadrature du cercle.

-Postulat de départ: un hybride m'intéresse pour le gain en discrétion (bruit, poids, volume). Donc pourquoi pas un hybride nikon en complément ? Je fais aussi de la photo animalière donc je veux garder mon reflex.

-Il semble acquis qu'il y aura une nouvelle monture à cause du tirage trop important de la monture F.

-J'ai déjà dépensé XXXX euros de matériel en monture F, je ne me vois par réinvestir de zéro. Je veux garder l'usage de ce parc optique construit patiemment.

-La bague d'adaptation ne sera jamais une bonne solution, puisque ça rajoutera 3 cm aux optiques F. L'intérêt des hybrides étant pour moi le gain en compacité, cet intérêt disparaitra.

-Du coup, je ne vois pas bien ce que peut faire nikon pour me convaincre face à la concurrence puisque son seul avantage (commercialement parlant), c'est que j'ai déjà investi lourdement dans un parc optique en monture F. Or, finalement, monter des optiques F sur la nouvelle monture ne sera qu'un pis aller.
---
Bonjour,

Je suis complètement d'accord avec vos remarques.

Les hybrides vont remplacer, à terme, les réflexes pour des aspects de poids, bruits (diminution des nuisances du miroir -mécanique-), compacité, visibilité plus grande et plus large.

Il suffit de voir les marques concurrentes qui ont compris la demande et qui s'engouffrent dans ce domaine.

Et comment Nikon va répondre à la réutilisation du parc optique existant dans le monde ...

Bien évidemment, la qualité des optiques Nikon n'est pas contestée, mais comment continuer à utiliser le parc optique existant avec un boitier hybride ???

Il y a un enjeu financier énorme, une clientèle qui attend, pour cette marque qui peut-être déstabilisée. Joueront-ils sur la durée ... du transfert de technologie?

Les études de Nikon doivent actuellement portées sur ce sujet. Une simple bague sera peut-être la solution ???
« Modifié: 25 Jan, 2018, 15:51:08 pm par phoAR »

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #68 le: 25 Jan, 2018, 15:59:44 pm »
Mon petit doigt me dit que la commande électronique d'ouverture était un préalable à la réalisation d'un boitier hybride, afin de le délester du mécanisme à came. Peux-t-on alors penser que la motorisation AF-P annonce un report de la bague de mise au point vers le boitier (sous forme d'une molette)?
Des zooms DX, des fixes FX et le même boîtier pour tout le monde.

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #69 le: 25 Jan, 2018, 16:08:52 pm »
Les hybrides vont remplacer, à terme, les réflexes pour des aspects de poids, bruits (diminution des nuisances du miroir -mécanique-), compacité, visibilité plus grande et plus large.
Je pense que les deux systèmes vont cohabiter, comme c'est déjà le cas avec le moyen format et les petits capteurs. Ils ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Je n'enterrerais pas le reflex trop vite non plus.

*

Hors ligne Jean-Christophe

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #70 le: 25 Jan, 2018, 16:11:05 pm »
Mon petit doigt me dit que la commande électronique d'ouverture était un préalable à la réalisation d'un boitier hybride, afin de le délester du mécanisme à came. Peux-t-on alors penser que la motorisation AF-P annonce un report de la bague de mise au point vers le boitier (sous forme d'une molette)?
Difficile à dire. Ce que j'en sais c'est qu'en déportant un maximum de composants dans l'optique il est facile de faire évoluer l'AF sans changer le boîtier. C'est le principe de Fuji qui propose des optiques de plus en plus performantes en AF alors que les boîtiers sont les mêmes.
Un Fujinon 23mm f/2 par exemple est bien plus vif en AF que ne l'est le 23mm f/1.4 plus vieux.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #71 le: 25 Jan, 2018, 16:19:02 pm »
Le tournant pour Nikon est du même ordre que lors du passage de l'argentique au numérique.

----

Bonjour,

Complètement d'accord avec votre avis.
Nikon, en fait, n'a pas de temps à perdre puisque sur le marché existe des hybrides ayant des qualités d'images comparables aux FF : exemple le Sony Alpha 7RIII à 3500 euros ... vient concurrencer le D850!
Son poids : 655 gr

Concernant la visée : certaines critiques mentionnent un meilleur confort de visée en basse lumière.

Le tournant pour Nikon va être rude.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #72 le: 25 Jan, 2018, 16:30:02 pm »
Mon petit doigt me dit que la commande électronique d'ouverture était un préalable à la réalisation d'un boitier hybride, afin de le délester du mécanisme à came. Peux-t-on alors penser que la motorisation AF-P annonce un report de la bague de mise au point vers le boitier (sous forme d'une molette)?
---
Bonjour,

Tout à fait d'accord.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #73 le: 25 Jan, 2018, 17:05:17 pm »

Les études de Nikon doivent actuellement portées sur ce sujet. Une simple bague sera peut-être la solution ???


Pour être sûr de bien comprendre :
- La monture F a un tirage mécanique de 44mm
- Une monture Hybride tourne autour des 20mm.

Donc étant donné que la différence de tirage laisse largement la place de concevoir une "petite bague avec contacts électriques", cette bague ne suffirait-elle pas à assurer la compatibilité du parc objectif Nikon F avec ce nouvel Hybride ?

J'imagine qu'il y aura une petite perte de lumière avec la bague (et encore, si l'idée est de retrouver la même distance capteur/arrière de l'objectif, y a-t-il perte de lumière ?)

Je ne sais pas si cette solution est aussi simple que ce qu'elle y parait, mais le parc d'objectif est un argument pour la vente du boitier, je vois mal Nikon ne pas assurer la compatibilité.

Autant pour la monture Nikon One, la bague FT1 était du dépannage, parce qu'on ne se voyait pas se balader en permanence avec un "gros objectif FX" monté devant un Nikon One, cela faisait perdre tout l'intérêt de la compacité du sytème.

Mais pour un potentiel Hybride FF (même si on ne sait pas encore ce que va faire Nikon), les diamètres des objectifs devraient être proches, donc l'inconvénient de la taille de l'objectif n'en est pas un.

Même si ce système serait essentiellement de la transition (puisqu'avoir une bague en permanence entre le boitier et l'objectif pose certainement des problème de solidité du montage, ou de stabilité sur trépied pour les gros télé, etc ...), il permettrait aux utilisateurs Nikon de franchir le pas plus facilement.

L'hybride Nikon : on fait le point ...
« Réponse #74 le: 25 Jan, 2018, 17:15:26 pm »
Difficile à dire. Ce que j'en sais c'est qu'en déportant un maximum de composants dans l'optique il est facile de faire évoluer l'AF sans changer le boîtier. C'est le principe de Fuji qui propose des optiques de plus en plus performantes en AF alors que les boîtiers sont les mêmes.
Un Fujinon 23mm f/2 par exemple est bien plus vif en AF que ne l'est le 23mm f/1.4 plus vieux.

Ca ça se verra quand Fuji fera un nouveau 23mm f/1.4, le fait que le f/2 soit plus vif est peut-être aussi un peu lié au fait que le f/1.4 a + de lentilles à déplacer et plus lourdes.
Les Nikon one sont ce qu'on appelle des hybrides, les autres hybrides sont d'ailleurs aussi des compacts améliorés à objectifs interchangeables, le fait que les gens ne les changent pas ou que ça ne vous plaise pas de les appeler comme ça n'a rien à voir ;)
Nikon D810/5500.