[bozart] A la santé de Marcel Duchamp
« Réponse #30 le: 01 Mai, 2015, 23:12:46 pm »
Ayant fait cette photo en ta compagnie je suis contente de te voir ici macadam  :)
Qu'elle ne te parle pas ne me pose aucun problème, ceci dit ! (je crois que toi tu avais ciblé les tonneaux, vides !)
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

[bozart] A la santé de Marcel Duchamp
« Réponse #31 le: 01 Mai, 2015, 23:24:40 pm »
Pour mon premier jour de vacances je suis plus épuisée qu'avec mes élèves !  :lol:
Je sens que je vais aller me coucher.
Je prendrais bien un aller-retour pour Philadelphie pour me détendre, qui m'accompagne ?? (j'ai peur en avion =D)
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

*

Hors ligne NikonPhil

[bozart] A la santé de Marcel Duchamp
« Réponse #32 le: 01 Mai, 2015, 23:26:12 pm »
Moi je viens Bozart car j'ai peur aussi en avion  :lol:
Nikon D50 CCD, Nikkormat EL, Zeiss 50/2 makro planar, Nikkor 35/2.8ai, Nikkor 50/1.4 ai, Nikkor Af 50/1.8, Nikkor 50/2 ai, Nikkor Af 70-210, Sigma macro 50/2.8, Nikkor auto 24/2.8, nikkor 18-55

[bozart] A la santé de Marcel Duchamp
« Réponse #33 le: 01 Mai, 2015, 23:42:38 pm »
Ah ben nous voilà bien montés !
Il ne nous reste qu'à vendre nos superbes photos pour financer le voyage ! Je contacte illico une fondation Duchamp pour mon cliché génial qui me fait cligner de l'oeil depuis le début de la discussion !  :lol:
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

[bozart] A la santé de Marcel Duchamp
« Réponse #34 le: 02 Mai, 2015, 08:30:27 am »
Viens avec nous Jaunia : toi tu bois le Pastis, moi je photographie le cul de la bouteille et Nikonphil rejoint son amante en Amérique  ;)
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

*

Hors ligne NikonPhil

[bozart] A la santé de Marcel Duchamp
« Réponse #35 le: 02 Mai, 2015, 09:02:19 am »
C'est une histoire fini bozart avec elle, désormais tu es la seule qui compte :)
« Modifié: 02 Mai, 2015, 20:55:27 pm par NikonPhil »
Nikon D50 CCD, Nikkormat EL, Zeiss 50/2 makro planar, Nikkor 35/2.8ai, Nikkor 50/1.4 ai, Nikkor Af 50/1.8, Nikkor 50/2 ai, Nikkor Af 70-210, Sigma macro 50/2.8, Nikkor auto 24/2.8, nikkor 18-55

*

Hors ligne NikonPhil

[bozart] A la santé de Marcel Duchamp
« Réponse #36 le: 02 Mai, 2015, 20:57:13 pm »
C'est une histoire fini bozart avec elle, désormais tu es la seule qui compte :)

Je voulai ecrire ça Jaunia  :) c'est le correcteur automatique de ma tablette qui m'a induit en erreur  :)

Nikon D50 CCD, Nikkormat EL, Zeiss 50/2 makro planar, Nikkor 35/2.8ai, Nikkor 50/1.4 ai, Nikkor Af 50/1.8, Nikkor 50/2 ai, Nikkor Af 70-210, Sigma macro 50/2.8, Nikkor auto 24/2.8, nikkor 18-55

*

Hors ligne bubul72

[bozart] A la santé de Marcel Duchamp
« Réponse #37 le: 03 Mai, 2015, 19:19:25 pm »
Comme promis pour ceux qui veulent en savoir plus sur le thème :

Le contexte dans lequel crée Marcel Duchamp est celui du 20ème siècle, dominé par les avancées technologiques fulgurantes (dont la bombe atomique) et par le climat destructeur lié à deux guerres mondiales.

La première guerre est vécue par les artistes comme un échec cuisant du progrès, présenté comme gage de bonheur par la pensée bourgeoise du 19ème euphorique et enthousiaste.  Pas question de voir ni de montrer le côté obscur des coulisses.

Entre les deux guerres se développe alors le mouvement Dada, comme réaction à cette "bien-pensance" bourgeoise, comme rejet du langage qui ment, trompe, et cache la réalité, comme provocation aux idées étroites et aux valeurs artistiques prétendûment éternelles, immuables et bonnes.
Les artistes de cette période, dont fait partie Marcel Duchamp, sont impertinents, inventifs, et s'intéressent à tous les domaines d'expression, aux mouvements nouveaux qui jaillissent de ce cri de révolte, de ce ras-le-bol d'un art sclérosé promu par une élite.
La réalité déçoit, ils se tournent alors vers le sens, la vie intérieure, l'imagination, l'invention, le rêve, le désir.

Loin de jeter tous les classiques aux orties, ils les questionnent et les remettent en cause. Ils se servent des moyens et des nouveaux matériaux de leur époque pour s'exprimer et bousculer une conception de l'art qui a du mal à avancer, ne reflète plus les préoccupations et réflexions de l'époque.

Duchamp a lu et étudié énormément, pris des notes pendant des années (8 ans pour la réalisation d'une oeuvre inachevée intitulée "Le grand verre" dont Man Ray a d'ailleurs pris un cliché étonnant appelé "Elevage de poussière"), il a essayé plusieurs mouvements artistiques (fauvisme : utilisation de couleurs fortes rugissantes - Cubisme et étude du mouvement à partir des photos de Muybridge sur la décomposition du mouvement  : "Nu descendant un escalier").
Il a également, en réaction au cubisme analytique concentré sur l'étude des bouteilles et qui ne lui a pas donné satisfaction, créé ce "ready-made" (prêt-à-porter) en choisissant un porte-bouteilles banal et opaque (opposé aux transparences des bouteilles) et en décidant de l'éléver au rang d'oeuvre d'art, par sa seule décision : une manière de dire que ce n'est pas à la bourgeoisie ni à qui que ce soit de décider et d'imposer ce que doit être une oeuvre d'art, chacun peut réfléchir et tirer de ses propres pensées, de son propre parcours, des modèles artistiques valables pour sa vie personnelle.

Duchamp n'a pas lui-même mis ses ready-made en lumière. Peut-être que c'était pratique et "vendeur " ensuite pour la critique : facile de lui taper dessus avec ça, sans en chercher le sens, en s'en tenant aux seules apparences. En tout cas, c'est ce que retient le "grand public".

Il a réalisé des "boîtes-en-valise" sorte de musées miniatures de plusieurs dizaines de  ses oeuvres, qu'il a confectionnées lui-même.
Ses ouvrages écrits sont étonnants : le langage est recréé, devient poétique, mathématique, énigmatique, complexe, bouillonnant de significations, jeux de mots, allusions, symboles.
Des schémas géométriques, des perspectives, des dessins, ponctuent ses pages de notes.

Il s'est intéressé à la musique, aux courts-métrages aussi.

Passionné d'échecs et grand joueur de haut niveau, il a créé des pièces pour ce jeu, avec une recherche de formes basée sur le déplacement et la vitesse. Y compris une version à plat avec plateau en vinyle pour le transport.

Il s'est réinventé en personnage féminin pour lequel il a élaboré une production artistique : il s'agit de Rrose Sélavy (dont on peut voir le portrait, réalisé par Man Ray).

Il a donc cherché , avec ses amis artistes, de toutes les façons possibles, à tracer un chemin personnel pour apporter un peu d'air frais dans sa vie de créateur lassé par les poncifs et diktats du bon goût.  
Issu d'une famille de sept enfants, il a deux frères et une soeur qui furent eux-mêmes artistes.


Merci Bozart pour ces infos ;)
D610,Flash Metz,Sigma macro 150mm F/2.8 EX DG. 300mm f/4 IF-ED AF-S Nikkor,TC-14E II.F/2.8 ED AF-S 24-70 mm Nikkor.Canon AE-1.50 mm 1.8 Canon.
https://www.facebook.com/pages/Loiseau-Autrement/1592942657638860

[bozart] A la santé de Marcel Duchamp
« Réponse #38 le: 03 Mai, 2015, 22:37:25 pm »
Bon allez, pour la prochaine nature morte, je vous prépare un clin d'oeil à Magritte !   :lol:
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

*

Hors ligne Drake

  • « Photographiste »
  • 2448
  • Il faut aimer la solitude pour être photographe.
  • Voir ses photos
    • D-Clics
[bozart] A la santé de Marcel Duchamp
« Réponse #39 le: 28 Avr, 2018, 14:31:10 pm »
Houla... ça avait tiré à boulets rouges ici  :o ;D Et j'arrive bien après la bataille...comme la cavalerie !

Personnellement Nathalie (si je ne me trompe pas  ;)) j'avoue que j'ai du mal à rentrer dans cette image. Non qu'elle soit mal construite, mais plus par son "désordre" qui pour le cartésien que je suis "passe mal" LOL.
Aussi je me garderais de toute critique positive ou négative car je ne pourrais étayer mon avis par aucune raison valable s'appuyant sur du concret.
« Modifié: 28 Avr, 2018, 14:32:48 pm par Drake »
"La photographie est une brève complicité entre la prévoyance et le hasard." (John Stuart Mill)

[bozart] A la santé de Marcel Duchamp
« Réponse #40 le: 28 Avr, 2018, 23:55:35 pm »
Merci Drake, mais là on est très très loin après les événements !  ;D
( photo faite il y a 3 ans comme clin d'œil à l'artiste qui a été exposé au Centre Pompidou fin 2014 début 2015).
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)