Nikon Passion : Communauté Photo

Apprendre la photo - pratiquer => Apprendre la photo : l’art => Discussion démarrée par: Leodium le 17 oct., 2016, 17:19:28 pm

Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Leodium le 17 oct., 2016, 17:19:28 pm
En voyez-vous d'autres ?

Bonjour...

En vue de proposer à mon club photo un exposé sur le "Dilemme de la retouche photo", je suis en train de préparer un liste de "tout-ce-qui-est-possible" d'appliquer au cours de la post-production d'une image captée en argentique ou en numérique ... J'ai bien conscience que reléguer tout ceci à la post-production est relatif car quasiment chacun de ces aspects est envisageable dès la prise de vue. Ensuite, une fois la liste établie, j'entamerai le sujet du Dilemme en lui-même.. Mais d'abord voir de quoi on cause !

J'ai déjà mis sur une liste...

1. Recadrer
2. Modifier / Changer
3. Améliorer / Retoucher
4.Convertir

En voyez-vous d'autres ?


Merci !

Edit : en bleu --> ajouté au post de départ
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Leodium le 17 oct., 2016, 18:35:58 pm
Je te suggère de différencier numérique et argentique d'abord.

En fait, c'est destiné à aboutir sur une discussion sur l'opportunité ou non de "retoucher/modifier" une photo... Peu en importe l'origine... Je pars d'une discussion sur le panneau de McCurry ... qui s'est justifié en disant qu'il n'était plus ajd'hui "photojournaliste" (devoir de dire ce qui est sans altération) mais "StoryTeller" (qui raconte une histoire ... donc sa vision de ce qui est).

Je pensais partir de cette dichotomie ... pour aborder l'opportunité/l'utilité/la raison/l'acceptation des retouches ... et surtout "Quelle intervention est acceptable dans un cas et pas dans un autre" ?

Citer
Et comme je ne suis pas à une suggestion près  ;D je te suggère également de différencier le développement et la retouche photo. Autrement dit, les dérawtiseurs ou développeurs comme, LR DxO, etc. et les retoucheurs plus en profondeur et en précision comme PS, Gimp, etc.

Oui. On touche là à ma conception de l'agrandisseurTireur/LR et l'intervention du Retoucheur/PS. Mais j'essaye de m'affranchir de cette simple opposition bien/mal =) Mais peut-être effectivement faire une distinction sur ce qui est possible
- à la PdV
- à l'agrandisseur/dérawtiseurs
- à la retouche

Je vais le faire et je reviens vers vous :)




Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Pr. Blurp le 18 oct., 2016, 08:34:37 am
En voyez-vous d'autres ?
Il m'arrive de dé-rougir le visage de convives un peu "précontraints". ;D
Désaturer sélectivement une pointe de couleur un peu trop "flashy" (le rouge vif le plus souvent, vite saturé).
User du filtre graduel pour assombrir et bleuir un ciel surexposé ou éclaircir un avant plan trop sombre.
Ou du filtre radial pour estomper un alentour perturbé.
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Leodium le 19 oct., 2016, 11:06:19 am
Je suis en train d'entrevoir une autre séparation des retouches ...

Ce qui est possible de "gérer" pendant la PdV et en post-production (soit Dérawtiseur/RetoucheurProfond)
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: bozart le 19 oct., 2016, 12:11:11 pm
Intervenir sur la "retouche " dès la prise de vue en numérique équivaut à ne pas utiliser le raw, puisque tout est modifiable après la prise de vue dans de meilleures conditions que devant l'écran de l'appareil ( qui délivre de toute façon une interprétation du raw, ce dernier n'étant pas visible, à la manière d'une pellicule impressionnée et non développée ).
Donc peu d'utilité dans ce cas, sauf si le choix est de faire du jpeg.

J'avoue ne pas bien saisir le sujet :
En argentique le choix de la pellicule puis le développement font partie intégrante du processus, jusqu'au choix du papier, et c'est une erreur de penser que grâce à ce procédé argentique, on sort ce que l'appareil a vu.

C'est exactement la même chose avec un raw, sauf que l'on va même plus loin en choisissant en quelque sorte le type de pellicule pour chaque cliché ( comparaison grossière mais valable ).
Dans les deux cas c'est du développement.

La retouche c'est supprimer ou modifier des paramètres majeurs, ou nettoyer des taches et des pétouilles.

Seule la finalité peut guider les choix, dans tous les cas ( argentique, numérique, choix du moment pour le réglage des interventions ).
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Leodium le 19 oct., 2016, 15:03:39 pm
Intervenir sur la "retouche " dès la prise de vue en numérique équivaut à ne pas utiliser le raw, puisque tout est modifiable après la prise de vue

Oui, je devrais éviter d'utiliser le mot "retouche" dans cette manière de voir les choses. Ce serait plus (+) les choix/options/interventions possibles au moment de la PdV que l'on peut retrouver ou non au moment de la PostProd.

Il y a des choix que l'on peut faire seulement en PostProduction : virage sepia, correction de la perspective (sauf tiltshif), intervention sur la distorsion, intervention sur le vignettage.

Alors que le choix de l'exposition est "total" à la PdV, il est "limité" à la PostProduction.
Alors que l'ajout de matériaux est "impossible" à la PdV, li est "total" à la PostProduction.
 

Qu'en pensez-vous ?

PS : Ajouter les interventions possibles sur le vignettage et la distorsion liées à l'objectif ...
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: bozart le 19 oct., 2016, 15:17:57 pm
Ce sont plutôt des réglages de paramètres.... pour un Jpeg.
Ou alors pour des prises de vue contrôlées et dont le résultat est déjà prévisible/prévu, comme pour une série avec des conditions similaires. Dans ce cas les réglages à la prise de vue sont un gain de temps ( minime si on considère que certains logiciels font du traitement par lot ).

Mais je ne vois toujours pas le rapport avec ton sujet " dilemne de la retouche photo " !  ;D
.... quel dilemne ? ( À partir du moment où il faut développer, sinon il n'y a pas de résultat ).

C'est juste une liste ?
Si oui, alors il faut ajouter l'ajustement des valeurs/saturation par zone ( ce que font les points de contrôle en numérique ou les masques en argentique ) : ce dont parle Pr Blurp sur un exemple ciblé.
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Jean-Christophe le 19 oct., 2016, 17:33:12 pm
Le D-Lighting actif est un "traitement" à la prise de vue qui diffère de ce que l'on fait sur le RAW ensuite en post-traitement.
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Leodium le 19 oct., 2016, 18:22:23 pm
Mais je ne vois toujours pas le rapport avec ton sujet " dilemne de la retouche photo " !  ;D
.... quel dilemne ? ( À partir du moment où il faut développer, sinon il n'y a pas de résultat ).

C'est juste une liste ?
Si oui, alors il faut ajouter l'ajustement des valeurs/saturation par zone ( ce que font les points de contrôle en numérique ou les masques en argentique ) : ce dont parle Pr Blurp sur un exemple ciblé.

Oui.. A cette étape-ci .... Ce n'est qu'une liste ...

Une fois établie, il s'agira de voir quelles interventions sont "acceptables" ou "non". (sans entrer dans la sphère technique réussie ou non, trop grosse intervention ou non)

En fait, c'est destiné à aboutir sur une discussion sur l'opportunité ou non de "retoucher/modifier" une photo... Peu en importe l'origine... Je pars d'une discussion sur le panneau de McCurry ... qui s'est justifié en disant qu'il n'était plus ajd'hui "photojournaliste" (devoir de dire ce qui est sans altération) mais "StoryTeller" (qui raconte une histoire ... donc sa vision de ce qui est).

Je pensais partir de cette dichotomie ... pour aborder l'opportunité/l'utilité/la raison/l'acceptation des retouches ... et surtout "Quelle intervention est acceptable dans un cas et pas dans un autre" ?

Mon propos (car je dois taire mon opinion puisque j'expose un thème à débattre .. un thème sans vérité absolue de plus) est que l'acceptation (ou non) d'une "intervention" sur une image sera d'abord sujette à ce que doit être cette image :
- soit un témoignage précis d'un moment précis à un endroit précis à un moment précis vécu par le photographe. (démarche d'information-vérité)
- soit un interprétation (+ ou -) libre d'un moment vécu par le photographe. (démarche artistique/esthétique)

Tout en se rendant compte que les deux s'interpénètrent de manière plus ou moins importante en fonction du cliché.

J'ajouterai la question de la permanence ou non de l'objet de l'intervention... Effacer un pont disgracieux dans un paysage me gêne plus que d'enlever un oiseau dans le ciel. Enlever ses tâches de rousseur sur la joue d'un enfant me gêne plus que de lui effacer une tâche disgracieuse de chocolat.


Le D-Lighting actif est un "traitement" à la prise de vue qui diffère de ce que l'on fait sur le RAW ensuite en post-traitement.

Tu peux un peu "développer" ton "intervention" Ô Maitre !!! =)

Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Jean-Christophe le 19 oct., 2016, 20:15:46 pm
Pas grand-chose à développer :) c'est un réglage d'exposition qui modifie cette dernière à la prise de vue, donc proche d'une correction d'expo + tonalité en post-prod.
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Leodium le 19 oct., 2016, 21:15:52 pm
Pas grand-chose à développer :) c'est un réglage d'exposition qui modifie cette dernière à la prise de vue, donc proche d'une correction d'expo + tonalité en post-prod.

Et cela impacte "directement" le raw du coup ? Si on fait le même cliché avec D-Light mis différement, on aura 3 raws différents ?
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Drake le 03 août, 2021, 08:10:23 am
Je tombe aujourd’hui sur ce fil, un peu par hasard, au cours de mes déambulations matinales de vacances et je suis atterré par ce sujet. En voici les raisons :
> Étant enseignant il n'est pas envisageable de « faire un cours » sans l’avoir préparé. Ici notre ami était justement entrain de le faire MAIS (car il y a un « mais ») cela nécessite de maîtriser son sujet... ce qui n’est à l'évidence pas ici le cas car même le b-a ba (distinction développement / retouche) n’y est pas.
> Faire réfléchir les individus est une bonne chose mais, encore une fois, il faut maîtriser son sujet et en avoir « fait le tour » et avoir des connaissances et/ou des références solides pour ne pas dire n’importe quoi.
> L’animation d’un débat dans un groupe assez large est certes une chose intéressante mais le plus souvent stérile et ceci d’autant plus si les participants sont convaincus de détenir LA vérité (qui n’est que la leur...et encore que...). Leur apporter un autre discours (le sien) est bien mais il est beaucoup plus important selon moi de leur apporter beaucoup d’autres références (« illustres ») afin que la réflexion de chacun se construise de façon personnelle mais en ayant entendu plusieurs « versions ». L’animateur joue alors un rôle de documentaliste « éclairé » surtout pour ce genre de débat philosophique où il n’y pas UNE vérité universelle.
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: PP12 le 03 août, 2021, 08:29:30 am
Je cite l'auteur :
"Une fois établie, il s'agira de voir quelles interventions sont "acceptables" ou "non". (sans entrer dans la sphère technique réussie ou non, trop grosse intervention ou non)"
[/quote]

Bonjour, fil intéressant à déterrer !, bien vu Drake. Parler, même avec des guillemets d'interventions "acceptables ou non", est une vision bien restrictive et "disciplinaire" de ce qu'est un développement.
Chacun fait ce qu'il veut avec ses images !, manquerait plus que ça !
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Pr. Blurp le 03 août, 2021, 10:08:47 am
La question sous-jascente, Leodium faisant brièvement allusion au journalisme, est la retouche acceptable pour prétendre représenter la réalité.

Vaste question sans réponse unique ; la perception de la réalité étant finalement quelque-chose de très personnel. Rapporter des faits ou rechercher la vérité n'est pas la même chose ...
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Drake le 08 août, 2021, 07:36:58 am
Il faut selon moi distinguer avant toute chose 2 aspects :
> l’aspect « psychologique » : du domaine photographique (portrait, paysage, vie sauvage, etc.) et/ou du ressenti (c’est beau, c’est laid, ça interpelle, c’est trop...)
> l’aspect « philosophique » : qu’est-ce qu’une retouche, qu’est-ce que « l’acceptable », qu’est-ce que la « réalité » à laquelle se réfère la photo, le photographe et son public ... et bien d’autres questions « existentielles ».

Autrement dit si la première partie est relativement facile à exposer et dépend finalement de la personnalité de chaque individu , la seconde demande énergie elle et beaucoup de réflexion personnelle qui va bien au delà de la photographie et s’étant dans les domaines très divers qui vont jusqu’à un questionnement sur les raisons d’un tel questionnement.
Bref on est un peu comme le serpent qui se mord la queue.

Ceci dit et à défaut de rendre le photographe plus habile le questionnement est une nécessité pour avancer dans tous les domaines, y compris dans celui de la photographie. C’est le propre de l’Homme.

Vaste débat...
Titre: Combien de sortes de retouches possibles sur un image connaissez-vous ?
Posté par: Pierock le 08 août, 2021, 09:27:57 am
Voici quelques éléments de réflexion très personnels que je pose sur la table modestement sans les imposer.

Je distingue le processus de développement et le processus de retouche car pour moi, ce sont des métiers d'artisanat qui étaient souvent différents dans les grands labos de type PICTO par exemple.

La photographie est issue d'une histoire argentique et les matériels et logiciels de développement reprennent les processus de cette histoire.

Quelle est la limite entre les 2  ?

Je dirais que la retouche est un processus destructeur ou reconstructeur de la matière de l'image, tandis que le développement est un processus de révélation de l'image et d'optimisation de l'image.

Cette distinction ne peut s'appliquer en numérique que si le fichier est en RAW pour faire une analogie avec la pellicule. Tout travail numérique sur du JPEG ou du TIFF est par nature destructeur, la photo jpeg ayant été développée à l'intérieur du boitier.

Si nous prenons un logiciel comme Adobe Lightroom par exemple, il est important de distinguer les étapes non destructrice et les étapes destructives.

Les limites du développement sont totalement liés à la qualité de la prise de vue et des choix de matériel.
Les limites de la retouches sont pratiquement infinie aujourd'hui.

En photo, nous ne parlons pas de post-production. Il y a le photographe- le développeur - le tireur - le retoucheur - l'encadreur. Chaque métier est un métier d'art.
La post-production est plus un vocabulaire de vidéo et cela comprends, la mise en conformité des rushs, le montage, l'étalonnage et les effets spcéciaux et les exportations.

Le vrai problème du numérique, c'est que les logiciels mis à disposition sont de plus en plus simples et accessibles au plus grand nombre. Cependant peu de gens ont pris le soin d'étudier chaque métier indépendamment et mélangent allégrement toutes les étapes. On voit donc autant d'erreurs de prise de vue, de développement et de retouches sur une photo. Le mélange et les allez-retours de toutes ses étapes donnent parfois des résultats surprenants, voir de mauvais goût (jugement personnel).

(https://www.zupimages.net/up/14/49/204l.jpg)

https://www.youtube.com/watch?v=5nFeqNddWqE