Publicité

Je serai bientôt un expert…
« le: 05 juin, 2021, 22:23:47 pm »
Bonjour

Comme je l'ai déjà indiqué à plusieurs reprises sur le forum, après 30 années de prises de vues, je suis passé à l'impression photo en début d'année…

Si on apprend de ses échecs, je serai bientôt un expert… Et comme on apprend aussi des erreurs et des problèmes des autres, je fais le choix de partager ici ce que j'ai déjà appris de mes difficultés actuelles, ça peut servir à d'autres…

Résumé de la situation :
   - j'utilise 3 imprimantes complémentaires :
         - un traceur Epson à encres pigmentaires ;
         - une imprimante Fuji à encres à base de colorants ;
         - une imprimante laser Xerox ;
   - et 2 ordis :
         - mon ordi portable perso sous Windows 10 Famille ;
         - le poste de travail tout neuf de mon entreprise sous Windows 10 Pro ;

Bien sûr, les 2 ordis sont équipés d'antivirus et firewall (Avast), sont équipés en gros des mêmes logiciels (PhotoShop CC, la suite Affinity, Capture One, DxO PhotoLab, NX Studio…) et à jour…

Pour mettre tout le monde d'accord, j'utilise un ColorMunki Photo et la dernière mouture d'i1Studio, le logiciel X-Rite.

Sur mon portable, les 3 imprimantes ont un rendu proche (bien évidemment, une impression pigmentaire sur Baryta prestige n'a pas grand chose à voir avec une sortie laser ou avec une impression sur papier lustré Fuji RC, mais la chromie est très proche).

Et sur mon ordi de bureau, c'est la cata : tout va bien entre les deux imprimantes jet d'encre mais la laser fait ce qu'elle veut… Le pire : sur une planche produite avec Affinity Publisher, les images couleur sont à peu près correctes… et l'image noir et blanc qui est au milieu prend une super teinte violette dans les tons clairs.

Quelques jours de galère m'ont permis d'apprendre que :
    - il existe deux versions des drivers d'imprimante Windows : les drivers v3 et les drivers v4 ;
    - l'outil Xerox qui installe le meilleur driver pour mon imprimante a installé le driver v4 sur mon PC portable et le v3 sur mon poste de travail (pourquoi ? – j'ai réussi à forcer l'installation du driver v4 sur mon ordi de bureau) ;
    - Microsoft recommande les drivers v4, Xerox les v3 (et, pour mes besoins, le v3 a quelques défauts en moins) ;
    - vu depuis i1Studio, l'imprimante avec un driver v3 est identifiée comme une imprimante CMJN et avec le driver v4, elle fonctionne en RVB (bien sûr, la gestion des couleurs impose de parler à l'imprimante en RVB – c'est à ça que servent les profils ICC) ;
    - les profils fournis par Canson et Hahnemülhe pour mon traceur donnent de bons résultats… mais la création de profils personnalisés est indispensable sur la Xerox (mais il n'est pas nécessaire de profiler chaque papier, un profil "moyen" suffit largement et fait bien mieux que les profils Xerox) ;
    - le profil ICC maison que j'utilise sur mon ordi portable ne donne pas de résultats satisfaisants sur mon poste de travail (c'est meilleur que le profil fourni par Xerox mais le rendu des impressions depuis mon ordi portable est différent du rendu de ce que j'obtiens avec mon poste de travail (et plutôt meilleur depuis mon portable))
    - pas de différences notables entre Photoshop CC et la suite Affinity pour la gestion des couleurs… (mais l'imprimante Fuji a un fonctionnement plus logique avec Photoshop et les profils Fuji relèvent du service minimal)
    - l'optimisation des profils dans i1Studio permet d'améliorer le rendu des tons peu saturés en amplifiant la saturation des plages très colorés (c'est assez surprenant mais on a un rendu presque aussi flatteur qu'en jet d'encre sur des papiers photo)…

Après pas mal de tâtonnements / tests (heureusement que c'est de l'impression laser), j'ai fini par découvrir que le rendu aberrant de mon image noir et blanc dans Affinity Publisher venait… d'un fichier / lien corrompu : j'ai supprimé et remis l'image et tout s'est arrangé en impression laser (alors que ça fonctionnait sans soucis sur le traceur et l'imprimante Fuji)

Tout a fait honnêtement, je ne suis pas sûr que j'aurais fait autant d'essais si mon problème était arrivé sur le traceur sur un papier un peu cher… il est probable que j'aurais ajusté l'image dans Affinity Photo, Photoshop ou autre en grognant mais ça aurait été plus moins cher et plus rapide…

J'espère que mon expérience servira à d'autres… (et il faudra que je trouve un endroit pour faire un vrai retour d'expérience quand j'aurai totalement réglé le problème).

A+

Laurent Galmiche
Je suis exigeant. Pour mon matos, je choisis Nikon, Metz, Sigma, Tamron, Manfrotto ; pour mes logiciels, c'est Capture One, DxO, Affinity... et pour mes tirages, c'est Inpixya.

Publicité

Je serai bientôt un expert…
« Réponse #1 le: 06 juin, 2021, 10:10:21 am »
c'est impressionnant le matériel dont tu disposes ,moi simple photographe j'ai un ordi HP et une EPSON voila c'est tout
mais c'est très instructif de te lire  bonne continuation

*

Hors ligne Gros-Bec

  • Demain n'est pas une promesse, juste une chance. Rachel Joy Scott
  • 6375
  • Soleil ciel bleu 28° toute l'année
  • Voir ses photos
Je serai bientôt un expert…
« Réponse #2 le: 06 juin, 2021, 12:36:59 pm »
Bonjour,

Un sujet bien intéressant par les nombreux détails apporter, néanmoins trop dispendieux à mon niveau. Je préfère largement aller dans un labo pour les tirages.

Je comprends que soit un sujet qui puisse passionné à lire ce que tu as écrit.

Bonne continuation dans cette voie.

Bon dimanche
Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections.
Aristote

Je serai bientôt un expert…
« Réponse #3 le: 06 juin, 2021, 13:00:18 pm »
Intéressantes informations !

Petites questions : quelle utilisation fais-tu des tirages Xerox ? Je n'imagine pas utiliser une imprimante laser pour des images. Du coup, je n'ai jamais fait l'effort de calibrer la mienne.

Et quelle imprimante Epson utilises-tu ? Impression par l'intermédiaire de Photoshop ?

De mémoire, j'imprimais les noir et blanc ainsi, et non par le logiciel Epson (dont je ne me rappelle plus du nom), car ce dernier faisait du gris en mélangeant les couleurs, malgré la présence de cartouches noires et gris, ce qui donnait des teintes á l'image. Par l'onglet Impression de Photoshop, les noir et blancs utilisaient exclusivement les cartouches noires et grises.

Je serai bientôt un expert…
« Réponse #4 le: 06 juin, 2021, 17:10:13 pm »
J'ai la mauvaise habitude de ne pas mélanger activité amateur et activité professionnelle… c'est le prix à payer pour rester libre…
Sur le forum Nikon Passion, j'interviens comme nikoniste… bien sûr, je n'hésite pas à partager les connaissances et l'expérience acquise par plus de 40 ans de photo (dont plus de 35 comme professionnel).
Je resterai cohérent et ne ferai donc pas ici de pub (même cachée) pour ma boîte (pour en savoir plus, il faudra donc me contacter par mel privé) (mais si Jean-Christophe a une rubrique pour faire de la pub, je suis ouvert…).

Pour répondre aux questions, ce parc impressionnant répond aux besoins de mon entreprise spécialisée dans l'impression photo et mon imprimante laser est destinée à produire de la carterie et du livre photo…

"Mon" traceur Epson est un SC-P7500 (la même génération en grand format de la P700, avec 12 encres au lieu de 10). 

L'impression laser a ses avantages et ses inconvénients (tout comme le jet d'encre d'ailleurs). mais comme tous les périphériques d'images (écran, appareil photo, scanner, imprimante), il est possible de les caractériser… Il y a des cas où ça ne sert pas à grand chose (les appareils photo), des cas où c'est indispensable (écran, scanner), des cas où les profils fabricants suffisent (scanner), des cas où il faut faire du sur mesure (écrans et imprimantes – parce qu'ils évoluent avec le temps et que les fabricants ne peuvent pas tester tous les papiers actuels et futurs).

Les imprimantes laser ont au moins un avantage : le papier ne "pompe" pas le toner qui reste en surface… Ce qui fait que l'on n'a pas besoin d'autant de profils qu'en jet d'encre : il suffit de trier le papier par sa couleur (dans mon cas, j'ai un profil pour 10 papiers…).
Leur gros défaut est que l'impression est tramée (finement mais tramée), ce qui fait que les chartes qu'il faut mesurer pour calibrer l'imprimante ne sont pas aussi uniformes qu'en jet d'encre… il ne faut donc pas avoir peut de refaire la calibration quand elle ne donne pas de bons résultats (mais il n'y a pas à attendre que le papier soit bien sec).

Dans mon boulot précédent, j'étais le seul a avoir besoin d'impression "photo" et nous n'envoyons à nos clients que des impressions faites avec une très bonne laser… je n'ai eu d'autre choix que de faire avec et ça marchait presque (de toute manière, je n'avais pas le volume pour justifier l'achat d'une imprimante photo sérieuse). L'évolution des besoins de l'entreprise (et des clients) et des moyens disponibles ont fait que la "bonne laser" n'a pas été remplacée quand elle est arrivée au bout du rouleau. J'ai dû faire avec des imprimantes bureautique de base (et pas calibrées) et ça n'a pas toujours été simple…

A titre perso, j'ai une (maintenant) vieille Canon Prixma Pro 9000 MKII… Le rendu est bon mais pas au niveau de mes imprimantes actuelles (il est plus que probable que les profils mis à disposition par les fabricants de papier ne soient pas au niveau de ceux fournis pour "mon" traceur, pourtant, j'utilise aussi des papiers Canson et Hahnemülhe…). Il faudrait que j'essaie de la calibrer pour voir… (et même s'il y a eu de réels progrès, les encres à base de colorant ont un vrai avantage : l'absence de bronzing).

A+

Laurent Galmiche
Je suis exigeant. Pour mon matos, je choisis Nikon, Metz, Sigma, Tamron, Manfrotto ; pour mes logiciels, c'est Capture One, DxO, Affinity... et pour mes tirages, c'est Inpixya.

Je serai bientôt un expert…
« Réponse #5 le: 06 juin, 2021, 18:12:51 pm »
Merci pour ce partage qui permet de donner des pistes à ceux qui rencontrent des problèmes d'impression ou du moins qui ne sont pas ravis de leurs résultats !!!
D700 D500 Z6 D810 F2AS F3HP FM2  80-200/2.8 17-55/2.8 300/4 12-24/4 24-120/4 sb800 Sigma 8-16/4.5-5.6 macro 60/2.8 200-500/5.6

Je serai bientôt un expert…
« Réponse #6 le: 07 juin, 2021, 21:51:35 pm »
Après presque une semaine d'essais tous les sens, je suis arrivé au bout (et c'est pas trop tôt) : mes 3 imprimantes pilotés par mon poste de travail ont maintenant un rendu très proche (aussi bon que je que j'avais avec mon portable perso) et, en prime, je peux utiliser, à ma convenance, les drivers V3 et v4 de la Xerox.

Je croyais naïvement qu'il n'y avait que quelques espaces de travail standard, j'ai appris qu'en plus du sRGB, de l'Adobe RGB et du ProPhoto RGB (et quelques autres), il existe des tiny sRGB (ils sont au profil sRGB ce que sont les tiny houses au maisons…). Ils ont un gros avantage : quand le sRGB pèse 4 ko, un tiny sRGB fait autour de 500 octets. Ça n'a l'air de rien, mais quand on doit, comme Facebook, stocker de nombreuses images pas trop grandes, les profils sRGB occupent énormément de place sur les serveurs (et bouffent de la bande passante). Mais il y a de nombreux tiny sRGB et ils ne donnent pas tous le même rendu (différent du sRGB)…

Voilà qui explique une partie des problèmes…

Un autre morceau viens d'Affinity Publisher (mais le problème peut toucher d'autres logiciels qui utilisent le même principe) : quand, après avoir relié les images du document que l'on a passé d'un poste à l'autre, la gestion des profils d'image ne suit pas (ou, dit autrement, il y a un problème avec l'Adobe RGB)… d'où une autre partie des problèmes. Est-ce un bug propre à la version 1.9.2 ? Il me reste à faire un retour vers Serif et attendre une prochaine mise à jour (qui portera le numéro 1.9.4, la version 1.9.3 ne concerne que les Mac auxquels elle apporte le support des puces M1).

Fort heureusement, c'est sur l'imprimante laser que les écarts étaient les plus visibles. Le coût du papier, du toner et la durée de séchage sont sans comparaison avec ceux de mes autres machines.

Pour ceux qui se disent que les labos vendent fort cher leur travail, les coûts de ces "problèmes" font partie des prix de revient et sont, in fine, facturés aux clients.

A+

Laurent Galmiche

PS Je pense que je partagerai tout ce que j'ai appris dans l'opération… Le forum Nikon Passion n'est malheureusement pas adapté pour ça et je vais réfléchir à la forme et à l'endroit pour le faire.



Je suis exigeant. Pour mon matos, je choisis Nikon, Metz, Sigma, Tamron, Manfrotto ; pour mes logiciels, c'est Capture One, DxO, Affinity... et pour mes tirages, c'est Inpixya.

*

Hors ligne Pierre

Je serai bientôt un expert…
« Réponse #7 le: 07 juin, 2021, 22:16:22 pm »
Bonjour,

Merci de ton retour sur ton activité et ton expérience. Je te rejoins sur le coût des prestations. Quand j'avais entamée une activité en semi-pro ( que j'ai casée à la naissance de ma fille), je m'étais poser la question: Dois-je investir dans un ensemble d'impression pour fournir à mes clients ? Mon activité n'étant pas mon job principal... après un étude de marchée ciblée envers mes clients j'en avais déduit que cela aurait été à perte pour moi. Je comptais opter pour une laser... Au final rien de tout cela et 'ai à chaque fois sous-traité cette partie... Et j'avais bien eu raison. Il faut du temps, de l'expérience (cela s'acquiert) Mais quand on est pro le temps c'est de l'argent... Il est donc toujours important de bien cibler ses besoins... Que ce soit en tant que pro, semi-pro ou en amateur.

Pierre

Je serai bientôt un expert…
« Réponse #8 le: 13 juin, 2021, 00:59:51 am »
Bonjour

J'ai trouvé le test qui tue (après une fausse manip)… et le test a désigné le / les vainqueurs finalistes (et j'en resterai là).

Le driver v4 de Xerox (mais qui repose sur des outils Microsoft) a quelques bugs : il génère des artefacts dans les images, les marges d'impression ne sont pas égales et l'impression n'est pas centrée.
Le driver v3 (des mêmes) n'a pas ces défauts… mais il a un gros bug dans la gestion des couleurs : quand la gestion des couleurs est désactivée (ce qui est indispensable pour que les logiciels assurent correctement la gestion de la couleur), dès que le driver doit demander à l'imprimante d'imprimer un couleur saturée sombre, il commande une impression sombre mais désaturée (comme s'il y avait un taux d'encrage maximum défini trop bas) et c'est ainsi qu'un rouge sombre devient un marron, un jaune moutarde vire au kaki ou qu'un vert bouteille ou un bleu pétrole deviennent des gris foncés à peine teintés (mais toutes les teintes claires sortent nickel). Et il suffit qu'un mode de rendu soit activé dans le paramétrage de l'imprimante pour que le problème disparaisse…

Vu la cause du problème, il n'est pas possible d'exclure que d'autres imprimantes (et pas uniquement des imprimantes laser) souffrent du même défaut (et pour peu que le fabriquant, comme l'a fait Xerox, confie à un logiciel le choix de la version du driver à installer, d'autres s'arracheront les cheveux…).

A+

Laurent Galmiche
Je suis exigeant. Pour mon matos, je choisis Nikon, Metz, Sigma, Tamron, Manfrotto ; pour mes logiciels, c'est Capture One, DxO, Affinity... et pour mes tirages, c'est Inpixya.

Publicité