Publicité

Zones claires brûlées avec NIKON D750
« Réponse #15 le: 26 mai, 2020, 02:14:59 am »
Bonjour,

C'est avec un peu de retard que je viens vous donner des nouvelles de mes "ex-soucis" avec les hautes lumières avec mon D750 "nouveau" !
Avec vos avis, conseils, préconisations et de nombreux essais, avec mon D750, mon D7200, et même avec un EOS 80D :lol: ainsi qu'avec différents objectifs, je mes suis rendu compte que le D750 est beaucoup plus sensible, que sa plage dynamique est plus étendue et considère donc bien plus les hautes lumières ! J'étais beaucoup trop timoré dans les corrections d'exposition. Je dois aussi plus considérer et "anticiper" les contrastes et la luminosité des scènes à photographier. L'usage du D750 est plus pointu pour moi. Avec ce boîtier, pour moi qui ne suis qu'un amateur, la démarche est différente mais va m'obliger à évoluer.
Aujourd'hui ce que je peux dire du D750 est qu'il est vraiment super dans les conditions difficiles de faible luminosité (même avec la présence ponctuelle de fort contraste. Il est beaucoup plus difficile à utiliser par forte luminosité générale (ou lumière réfléchie) sur l'ensemble de la scène à photographier (forte correction, à appliquer, voir filtres à utiliser).
Mais les meilleurs moments ne sont-ils pas le matin et le soir, le temps pluvieux, les lieux dans la pénombre même avec de fortes lumières pénétrantes, etc.... Super pour le D750 ! Super bien entendu pour la photo généralement.
Mais j'ai encore du travail devant moi avec ce boîtier, et je pense qu'il n'y a pas de limite avec lui ou d'autre.
Grand merci encore à vous tous.
très cordialement.


la première chose à faire c'est de bien lire le mode d'emploi, ça aide.
Ensuite tu peux aussi en profiter pour améliorer et changer une pratique.

pour t'y aider dans la visualisation des images sur l'écran de contrôle arrière  cela te mettra en valeur les zones sur exposées. tu pourras refaire une nouvelle vue en apportant les corrections nécessaires.

La dynamique du capteur entre le 7200 et le 450 est quasiment la même pourtant.

Citer
Selon DXO, plages dynamiques respectives des :
D850 : 14.8 Evs
D750 : 14.5 Evs
Canon EOS 5D Mark IV : 13.6 Evs
Canon EOS 80D : 13.2 Evs

La différence tant dans les tests que sur le terrain est plus que significative entre Canon et Nikon.

Nikoniste depuis 30 ans je ne vais pas m'en plaindre mais il faut relativiser. il n'y a qu'un peu plus de 1 EV d’écart entre le 850  et le denier Canon 5D sorti.

L’écart de dynamique est beaucoup plus important entre un 850 un 800E et un D3s  qui lui plafonne à 12 EV

Boitiers Nikon avec les optiques qui vont bien.

Publicité

Zones claires brûlées avec NIKON D750
« Réponse #16 le: 26 mai, 2020, 02:22:15 am »
L’écart de dynamique est beaucoup plus important entre un 850 un 800E et un D3s  qui lui plafonne à 12 EV
Le saut le plus important que j'ai pu constater, c'est quand je suis passé du D700 au D800E.

Zones claires brûlées avec NIKON D750
« Réponse #17 le: 27 mai, 2020, 01:22:47 am »
Citer
Le saut le plus important que j'ai pu constater, c'est quand je suis passé du D700 au D800E.

D700 D3 des boitiers de même génération.
J'ai eu le même choc entre D3S et et 800 E surtout en paysage.
Boitiers Nikon avec les optiques qui vont bien.

Publicité