Publicité

Bonjour,
je suis très déçu par mon Z 35mm F/1.8 sur z6ii.
A 30-40cm je mets au point en af-s single point (pas pin) sur des plantes ou des objets bien contrastés avec des détails,... et ce n'est pas net.
En af-c et en AF-S wide-s c'est très net. Il semblerait que le single point soit trop petit ou pas assez précis.
Pour les visages,mon chien,... à plusieurs mètres, super photos mais proxi photo pas top.

De plus il y a une profondeur de champ étonnamment courte avec des aplats flous sur les fleurs d'avant plan (bouquet de lavande dans le jardin).
la profondeur de champ avec objectifs Z est-elle si différente des objectifs habituels ?

je préférais le sigma art F/1.4 + FTZ !

Des idées (collimateur trop petit,...) ?

marc

Publicité

La profondeur de champ d'une image ne dépend pas de la monture de l'objectif, mais :
- du format de la surface sensible. Plus la surface sensible - ici, le capteur - est grand, plus la profondeur de champ est courte ;
- de la focale. Plus la focale est courte, plus la profondeur de champ est grande ;
- de l'ouverture à laquelle l'image est prise. Plus l'ouverture est grande, plus la profondeur de champ est courte;
- de la distance entre la surface sensible et le sujet photographié. Plus la mise au point est faite sur un sujet proche, plus la profondeur de champ est courte.

Donc, - à format de capteur égal, à ouverture égale, à focale égale, et à distance de prise de vue égale :
- la profondeur de champ d'une image prise avec un objectif de monture Z ne diffère pas de celle d'une image prise avec un objectif de monture F (pour rester chez Nikon) ;
- en photographie proxy, et a fortiori en macro, la profondeur de champ est beaucoup plus courte qu'à distance moyenne ou longue.

Pour ce qui est de la précision de la mise au point, il est étonnant que la mise au point soit "mauvaise" avec un collimateur unique. Au contraire, plus la taille de la zone de mise au point est petite, plus la mise au point est précise sur la zone en question.
Quand vous écrivez que "ce n'est pas net", qu'est-ce qui n'est pas net ? La zone (éventuellement réduite) sur lequel a été faite la mise au point ? Ou le reste de l'image ?

Le souci de mise au point que vous rencontrez n'est donc probablement pas dû à un défaut de l'objectif lui-même (qui est plutôt de haute volée optique, comme le Z 50mm f/1,8) ; il provient plus probablement de votre façon de procéder, et des lois incontournables de l'optique.
« Modifié: 19 juin, 2021, 16:18:51 pm par Xavier C »

merci Xavier,
je dirais que je connais ces règles mais j'avais un doute sur la monture Z car on dit souvent qu'elle a un incroyable piqué et faible profondeur de champ donc je me disais qu'il y avait peut-être une petite différence.
Je pense que je procède convenablement, je ne suis pas en macro à F22 mais en "proxy" 40cm F/3.2.
En fait le collimateur devient vert avec un beep mais on voit sans prendre la photo que ce n'est pas correct.
sur les lavandes (étroites et 40cm de distance), je remarque que je dois parfois pousser à moitié sur le déclencheur 2 fois. comme j'ai dit, l'af-c single point accroche tout et rapide !
par contre, j'utilise un filtre UV Kenko PRO 1Digital de bonne qualité (mais seulement 22 euros) et, quand je l'ai enlevé, j'ai remarqué une nette amélioration de mise au point et sur les aplats flous des lavandes d'avant plan.
J'aime bien de protéger mes objectifs et j'ai donc acheté un Hoya HDX SLR&HDSLR 62mm à 70 euros et c'est beaucoup mieux mais je trouve moins bon que l'objectif nu.

une idée ?

marc


j'avais un doute sur la monture Z car on dit souvent qu'elle a un incroyable piqué et faible profondeur de champ donc je me disais qu'il y avait peut-être une petite différence.
Ce n'est pas la monture qui a un piqué particulier. Le piqué est relatif aux objectifs eux-mêmes, et c'est lié notamment à la qualité des verres, à leur forme, à leur nombre, etc.
Les objectifs de la série S en monture S ont des qualités optiques supérieures à celles de leurs "équivalents" en monture F.

La faible profondeur de champ n'est pas liée à la monture mais, comme je l'ai pointé plus haut, à l'ouverture, par exemple.

Je pense que je procède convenablement, je ne suis pas en macro à F22 mais en "proxy" 40cm F/3.2.
A distance de mise au point équivalente, une ouverture de f/3,2 produit une profondeur de champ beaucoup plus courte qu'une ouverture de f/22.

Plutôt que f/3,2, il vous faudrait peut-être essayer avec f/8, voire f/11. Et éventuellement monter en ISO pour garder un temps de pose pas trop long.

Avec un objectif de 35mm, ouvert à f/3,2, devant un capteur 24x36, et une mise au point sur un sujet à 40 cm de distance, la profondeur de champ est de l'ordre de 2 centimètres.
En ouvrant à f/8, ça passe à 6 cm ; et à f/11, à 8 cm.

[Voir, par exemple, sur cette page-là pour des explications sur les calculs, et pour télécharger un fichier qui permet d'effectuer ces calculs facilement : http://techniquesphoto.fr/tutoriel-comment-calculer-une-profondeur-de-champ/ ]

Citer
En fait le collimateur devient vert avec un beep mais on voit sans prendre la photo que ce n'est pas correct.
Je n'arrive pas à comprendre ce point-là. Si le collimateur devient vert, c'est que la mise au point est "bonne" au moment où le "beep" retentit. Je ne comprends donc pas à quoi vous voyez que la mise au point n'est pas bonne (au moment où elle se fait).
Mais si vous photographiez de près un sujet qui est mobile (une fleur sous l'effet du vent), il est très probable que la mise au point ne sera plus bonne si vous attendez "trop longtemps" entre la confirmation de mise au point et le déclenchement effectif.

Citer
sur les lavandes (étroites et 40cm de distance), je remarque que je dois parfois pousser à moitié sur le déclencheur 2 fois. comme j'ai dit, l'af-c single point accroche tout et rapide !
Je pense qu'il est très probable que vous soucis de netteté viennent du déplacement (même réduit) du sujet que vous photographiez :
- l'AF-S "accroche" le sujet au moment où vous faites le point, mais la mise au point ne se modifie pas si le sujet se déplace. Donc, si le sujet s'est déplacé, de 2 ou 3 centimètres, entre le moment où vous avez fait le point et le moment où vous déclenchez, la partie du sujet où vous avez fait le point est alors floue ;
- l'AF-C, lui, "accroche" le sujet au moment où vous faites le point, et la mise au point se modifie pour "suivre" le sujet (tant que vous gardez le déclencheur enfoncé à moitié et que vous gardez le sujet dans la partie du viseur comportant des collimateurs qui "suivent" le sujet).

merci Xavier,
Je croyais que ma profondeur de champ était d'une dizaine de cm pas 2cm de part et d'autre. Tu as sans doute raison qu'avec un peu de vent et moi à main levée on puisse vite dépasser ces 2cm.
J'essayerai F/8.
A propos de la mise au point et du beep j'enfonce à moitié le déclencheur mais je ne prends pas de photo. sur mirrorless on voit l'image et visiblement ce que je vise n'est pas net.
d'où ma remarque que je fais cela 2 fois et qu'à la deuxième fois l'objet est net. Il a donc du mal à accrocher la fleur qui a la largeur du carré en AF-S single point.
mais au lieu de patiner il fait un beep. sans doute qu'il trouve quelque chose de plus net juste à côté ??? C'est donc ce carré vert et ce bep qui m'étonnent le plus.

et comme je l'ai dit, dans les mêmes conditions, wide-S attrape bien la fleur. peut-être que les fleurs avoisinantes aident ?

En fait, j'étais toujous en AF-ON single point qui couvre af-s et af-c. J'ai tellement de boutons sur z6ii avec le trackin sur FN1, ... sur FN2 que je suis revenu au déclencheur à mi-course et le beep en af-s qui me rassure.
Ben ici il ne me rassure pas du tout :-)
De plus j'avais lu qu'il y a un phénomène de pompage (???) en af-on où on arrête de pousser sur le bouton pour faire de l'af-s et que c'est moins précis pour un oeil,... que le vrai af-s. C'est vrai ?

merci
marc

merci Xavier,
Je croyais que ma profondeur de champ était d'une dizaine de cm pas 2cm de part et d'autre. Tu as sans doute raison qu'avec un peu de vent et moi à main levée on puisse vite dépasser ces 2cm.
Pour avoir une idée de la profondeur de champ, il faut faire le calcul.
J'ai donné le lien vers une page internet. Mais il y a aussi des applications pour smartphone (ou tablette) ; ça peut se révéler utile sur le terrain.

Citer
A propos de la mise au point et du beep j'enfonce à moitié le déclencheur mais je ne prends pas de photo. sur mirrorless on voit l'image et visiblement ce que je vise n'est pas net.
d'où ma remarque que je fais cela 2 fois et qu'à la deuxième fois l'objet est net. Il a donc du mal à accrocher la fleur qui a la largeur du carré en AF-S single point.
mais au lieu de patiner il fait un beep. sans doute qu'il trouve quelque chose de plus net juste à côté ??? C'est donc ce carré vert et ce bep qui m'étonnent le plus.
J'ai vraiment du mal à comprendre ce qui est décrit ici.
Le "beep" est une confirmation que le point est correctement fait, sur la zone définie comme étant celle de la mise au point.
Il faut adapter la taille de la zone de mise au point à la taille de ce que l'on veut obtenir net ; ici, si vous voulez la mise au point sur un détail de petite taille, il vaut donc mieux choisir la plus petite taille pour la zone de mise au point : par exemple, "mode de mise au point" = [AF ponctuel] et "option" = [AF zone réduite] (qui se matérialisera par le petit voyant marqué "PIN") ou "option" = [AF point sélectif].
Mais, si la profondeur de champ est réduite du fait des paramètres retenus par ailleurs (ouverture, distance de mise au point), il se peut que la netteté ne soit assurée que sur la petite zone choisie et que le reste soit flou s'il n'est pas dans le plan de netteté.

Toutefois, je n'arrive pas à comprendre qu'il faille faire le point 2 fois de suite avant que la netteté soit acquise.

Citer
et comme je l'ai dit, dans les mêmes conditions, wide-S attrape bien la fleur. peut-être que les fleurs avoisinantes aident ?
L'option [AF zone large (S)] amène le calculateur à choisir une mise au point qui maximise la proportion de ce qui sera net dans cette zone.

Citer
En fait, j'étais toujous en AF-ON single point qui couvre af-s et af-c. J'ai tellement de boutons sur z6ii avec le trackin sur FN1, ... sur FN2 que je suis revenu au déclencheur à mi-course et le beep en af-s qui me rassure.
Les expressions "AF-ON" et "AF single point" ("AF point sélectif" dans le menu en français) désignent deux notions différentes :
- AF-ON se rapporte à ce qui induira la mise au point (déclencheur à mi-course ou bouton arrière) ;
- "AF single point" se rapporte à la taille de la zone sur laquelle le calculateur du boîtier estimera la meilleure mise au point.

Utiliser le déclencheur à mi-course ou le bouton arrière "AF-ON" pour faire la mise au point n'a, à ma connaissance, aucune influence sur la façon dont la mise au point se fait.
Utiliser le bouton "AF-ON" est, à condition de bien configurer le menu, une manière de séparer la fonction de mise au point (affectée au bouton AF-ON) de la fonction de déclenchement (confiée au déclencheur, dont il faut s'assurer, dans le menu, de le "priver" alors de la fonction de mise au point).

Citer
De plus j'avais lu qu'il y a un phénomène de pompage (???) en af-on où on arrête de pousser sur le bouton pour faire de l'af-s et que c'est moins précis pour un oeil,... que le vrai af-s. C'est vrai ?
Comme écrit ci-dessus, il y a un mélange des genres, dans cette question, entre "AF-ON" et "AF-S" :
- "AF-ON", c'est la manière dont la personne qui prend la photo demande au boîtier de commencer la mise au point (déclencheur à mi-course, ou bouton arrière AF-ON) ;
- "AF-S" (AF ponctuel en français) indique que le boîtier fait la mise au point une seule fois sur la zone visée, et conserve cette mise au point initiale tant que la personne ne relâche pas la pression sur le déclencheur ou le bouton AF-ON. Il n'y a donc pas de "vrai" ou "faux" AF-S.

A la différence de l'AF-S, le mode de mise au point AF-C (AF continu) oblige le boîtier à modifier la mise au point sur le sujet si celui-ci se déplace pour garder la netteté sur le sujet visé, tant que la personne ne relâche pas la pression sur le déclencheur ou le bouton AF-ON. Cela demande donc au calculateur d'effectuer de nombreux calculs pour maintenir cette mise au point "continue". Grosso modo, les calculs sont relativement faciles (et, donc, la mise au point est bien gardée) lorsque le sujet se déplacement latéralement ou verticalement, dans le plan de netteté initiale ; les calculs sont plus compliquées (et, donc, la mise au point est parfois plus difficile à garder) lorsque le sujet se rapproche ou s'éloigne de la personne qui photographie. Et si les mouvements du sujet sont très rapide et erratiques (une hirondelle en vol par exemple), le calculateur peut avoir du mal à s'en sortir, ce qui fait que l'autofocus "va et vient". Dans ces situations-là, qui sont compliquées, la plupart des hybrides ont du mal à bien s'en sortir (à part ceux de dernière génération, comme le Sony Alpha 1 déjà sorti, et peut-être les futurs Canon R3 et Nikon Z9).

Publicité