Publicité

Bonsoir,

Je lis sur ce forum et sur d'autres des critiques accentuées actuellement à cause de la sortie de NX Studio sur les logiciels Nikon.

Parce qu'il est le concepteur et le seul à tout savoir sur le contenu des fichiers NEF, on peut dire qu'il utilise sans doute les routines les plus avancées pour corriger défauts optiques des objectifs, tout se fait automatiquement en donnant des images quasi parfaites sauf peut-être pour le vignetage qui reste variable (je ne comprend guère le pourquoi de ce fait et je suis intéressé à lire vos points de vue). Le SDK NEF n'explicite rien, bien sûr.

Adobe utilise des corrections optiques avancées avec un déformation des 3 plans RVB pour corriger simultanément distorsion et aberrations. On peut en juger par l'analyse très intéressante de ACR présentée sur le forum de  Dpreview (chercher "Deep dive into Z lens correction"). Mais Adobe doit déterminer des corrections à partir de quelques exemplaires des objectifs, ce qui peut donner des résultats assez loin de l'optimum ou qui seront modifiés dans une version ultérieure de ses logiciels.

Une minorité d'autres logiciels utilisent également des corrections spécifiques à chaque objectif, mais beaucoup d'entre-eux (y compris des logiciels payants) établissent une correction a posteriori à partir des données images qui utilisent des fonctions paramétriques au mieux quadratiques.

C'est là que le bât blesse car on ne tient pas compte des défauts spécifiques d'une optique mais on applique une correction approximative globale basée sur une régression à partir d'un présupposé sur les images. Quelquefois le concepteur reconnait qu'il n'effectue pas une "vraie" correction des défauts optiques, le plus souvent rien n'est dit.

Si on a la curiosité d'utiliser un de ces logiciels et qu'on regarde les détails de l'image ou dans le coins, on peut s'apercevoir de la supériorité de la "dérawtisation" des premiers cités. Je trouve amusant d'ajouter un nouveau ciel avec Luminar mais je sais que les contours seront très loin de la qualité de ceux que produit NX-D.

Tout ceci pour dire qu'on ne peut pas reprocher à NX-D de ne pas avoir de calques ou de luts (ce sont des exemples), ce n'est pas son rôle, par contre il fait gratuitement la meilleure conversion du Raw. C'est FONDAMENTAL et on peut toujours reprendre des post-praitements avec un autre programme ... le traitement d'image est sans limites ...

Publicité

Aurait-on oublié la fonction PRINCIPALE des logiciels Nikon ?
« Réponse #1 le: 21 mars, 2021, 09:54:52 am »
Donc, il faudrait, pour tirer la quintessence des clichés soit :
. faire du JPEG direct avec le boitier
. faire la "derawtisation" avec un logiciel de la marque du boitier

Et après ? Et traiter les JPEG  ou les TIFF obtenus ?

Aurait-on oublié la fonction PRINCIPALE des logiciels Nikon ?
« Réponse #2 le: 21 mars, 2021, 10:06:15 am »
Donc, il faudrait, pour tirer la quintessence des clichés soit :

. faire la "derawtisation" avec un logiciel de la marque du boitier


T'imagines , avant de me faire tout voler j'avais :
- 1 reflex Nikon
- 1 compact expert Canon
- 1 hybride 4/3 Olympus
et ma femme un bridge Panasonic

M'aurait fallut 4 logiciels de marque , pratique !!!!  :lol: :lol: :lol:
D500 - Z50 + FTZ - AF-S DX NIKKOR 35mm f/1.8G - AF-S DX NIKKOR 16-80mm f/2.8-4E ED VR -Sigma 105 mm f/2.8 DG EX Macro -Sigma 70-200 f/2,8 DG OS HSM Sport - Sigma 150-600mm F5-6.3 DG OS HSM Contemporary
  https://www.flickr.com/photos/pan59/

Aurait-on oublié la fonction PRINCIPALE des logiciels Nikon ?
« Réponse #3 le: 21 mars, 2021, 12:27:51 pm »
Il n'y a pas que les corrections optiques dans le traitement des RAW, il y a aussi le traitement du bruit par exemple.

Je suis loin de dire que les logiciels gratuits (heureusement) fournis par les constructeurs sont mauvais (existe t il encore des mauvais logiciels ?) mais il n'ont pas forcément les meilleurs moteurs de "dérawtisation". Pour les cas standards, pas de problèmes; mais pour les cas plus limite de bruit c'est une autre chanson.

D700 D500 Z6 D810 F2AS F3HP FM2  80-200/2.8 17-55/2.8 300/4 12-24/4 24-120/4 sb800 Sigma 8-16/4.5-5.6 macro 60/2.8 200-500/5.6

Aurait-on oublié la fonction PRINCIPALE des logiciels Nikon ?
« Réponse #4 le: 21 mars, 2021, 21:05:59 pm »
Pour moi, le traitement du bruit est un "post-traitement" et DXO est sans doute le meilleur (et on le fera en TIFF 16 bits plutôt que 8 bits JPEG si on veut être optimal). Tout ça ralentit le flux de travail, bien sûr, mais chacun poussera les traitements jusqu'où il veut aller (je disais "il n'y a pas de limite"). Je maintiens toujours que les corrections optiques sont optimales avec les softs Nikon.

Aurait-on oublié la fonction PRINCIPALE des logiciels Nikon ?
« Réponse #5 le: 22 mars, 2021, 11:33:59 am »
Pour moi, le traitement du bruit est un "post-traitement" et DXO est sans doute le meilleur (et on le fera en TIFF 16 bits plutôt que 8 bits JPEG si on veut être optimal). Tout ça ralentit le flux de travail, bien sûr, mais chacun poussera les traitements jusqu'où il veut aller (je disais "il n'y a pas de limite"). Je maintiens toujours que les corrections optiques sont optimales avec les softs Nikon.

Le traitement optimal du bruit par DxO ne peut se faire que sur des fichiers raw
Jacques

Aurait-on oublié la fonction PRINCIPALE des logiciels Nikon ?
« Réponse #6 le: 22 mars, 2021, 12:55:20 pm »
Mon DXO avec Prime (ce n'est pas la dernière version mais je ne vois pas pourquoi ça changerait) ouvre parfaitement les fichiers TIFF. Notez que le format NEF, historiquement, a été basé sur le TIFF.

Aurait-on oublié la fonction PRINCIPALE des logiciels Nikon ?
« Réponse #7 le: 22 mars, 2021, 17:02:27 pm »
Je corrige un peu quand même une affirmation trop rapide. J'ai vérifié que DXO (que je n'utilise plus depuis X années) m'annonce que "Prime n'est actif que sur le Raw" ce qui est fort surprenant, donc effectivement on ne peut pas en profiter depuis un TIF. 

Publicité