D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #15 le: 10 Avr, 2018, 14:34:19 pm »
Il ne s'agit pas d'être jamais plus bas mais absolument toujours au 1/50è uniquement. Si tu utilises des vitesse plus rapide, tu vas figer d'avantage tes images et augmenter encore le phénomène de saccade. C'est à dire augmenter le risque au visionnage que ta vision ou ton cerveau ne perçoivent pas les 24 i/s comme une continuité mais au contraire comme une suite d'images individuelles.

OK, donc ça pourrait être un début de solution, vu que je gérais plutôt en priorité ouverture. La vitesse a forcément dû bouger, et potentiellement monter plus haut. Je n'ai pas l'appareil à dispo, mais dès que je le récupère, je teste ça.
Tout ceci est plutôt bien expliqué ici du coup : http://blog.deviens-photographe.com/index.php/2015/08/filmez-qualite-cinema-reflex/


Là ou tu peux aussi augmenter le phénomène de la compression inter image sur mouvement, c'est avec un mauvais transcodage en post prod. On est d'accord que le phénomène que tu décris, tu l'observes sur tes fichiers brut de tout traitement à part une copie sur ton ordinateur ?
Oui, il s'agit bien des fichiers bruts de capteurs, .MOV

EDIT : Et enfin une dernière chose qui peut aussi aggraver ce phénomème de saccade c'est tout simplement à la lecture. Comme expliqué plus loin, à la lecture ton ordinateur doit sur une groupe de 12 images en afficher 1 et calculer en temps réel les 11 autres. Et plus les images sont différentes, plus c'est lourd à traiter pour ton ordi. Essai de lire tes images sur un ordinateur très récent et très puissant voir ce que ça donne, si le tiens est un peu ancien. Ou alors transcoder tes rushs dans un bon codec sans compression inter image.

J'ai un ordi plutôt puissant : Core I7-4770 @3.40Ghz, 28Go de RAM, Nvidia Quadro K420 (Win7 64bits)
J'ai teste de convertir en AVI non compressé et en H264, à 24, 25, 30 i/s le problème persiste.
Mais je vais du coup refaire le test à 1/50s.

En tout cas merci pour toutes ses précisions, j'avance très vite dans mes connaissances sur le sujet grâce à vous  ;D


D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #16 le: 10 Avr, 2018, 22:04:12 pm »
@ Pr. Blurp
Citer
Mais comment font les cinéastes utilisant des boîtiers Nikon pour passer outre les limitations du codec interne et de la sortie HDMI?

Ils ne font rien. Comme déjà dit tu peux avec un enregistreur externe récupérer le flux via HDMI et enregistrer en All-I au lieu du codec interne GOP 12 ce qui évite tous les problèmes liés à cette compression inter image, mais pour le reste, il n'y a rien à faire. Si ton out HDMI est en 420 8 bits il faudra te contenter de ça. Mais ça passe très bien la rampe de la projection en salle. Par contre si tu as un oeil un peu aiguisé, tu verras la pauvreté des nuances de couleurs. On a l'impression de couleurs un peu délavées, vieillies. Difficile à décrire, mais le 8 bits ça se voit.

*

Hors ligne Jean-Christophe

D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #17 le: 10 Avr, 2018, 22:29:13 pm »
Les boîtiers pros proposent des formats de sortie différents, dont un flux brut me semble-t-il.

D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #18 le: 10 Avr, 2018, 23:38:19 pm »
Les boîtiers pros proposent des formats de sortie différents, dont un flux brut me semble-t-il.
Mouais, ça dépend ! Sur les petites caméras style C100, C200 ou FS5, FS7, oui. Sur les DSLR Canon avec le plug-in Magic Lantern, oui aussi même du RAW. Sur les alpha de Sony, je crois qu'il y a aussi en out des choses intéressantes. GH5 Pana aussi mais même en interne il y a du All-I 422 10 bits. Par contre chez Nikon même sur les boitier Pro, à ma connaissance, les out ne propose rien de mieux que l'enregistrement interne en terme d'échantillonnage et profondeur couleur.

*

Hors ligne Jean-Christophe

D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #19 le: 11 Avr, 2018, 08:21:58 am »
Pour le D850 :

Vidéo - Format de fichier MOV, MP4
Vidéo - Compression vidéo H.264/MPEG-4 AVC (Advanced Video Coding)

HDMI : Enregistrement non compressé, qualité broadcast 4:2:2 8-bit 4K UHD, enregistrement simultané vers enregistreur externe et carte mémoire

Je vous laisse décoder, ce n’est pas ma spécialité.

D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #20 le: 11 Avr, 2018, 09:32:05 am »
Pour le D850 :

Vidéo - Format de fichier MOV, MP4
Vidéo - Compression vidéo H.264/MPEG-4 AVC (Advanced Video Coding)

HDMI : Enregistrement non compressé, qualité broadcast 4:2:2 8-bit 4K UHD, enregistrement simultané vers enregistreur externe et carte mémoire

Je vous laisse décoder, ce n’est pas ma spécialité.

Ce sont les mêmes paramètres de compression pour le D610.
Effectivement, pour solutionner les problèmes de compression, même sur le D610 on peut brancher un enregistreur exterme via HDMI, pour des fichiers non compressés. On verra à l'utilisation si la "vibration" latérale est vraiment visible et/ou pénalisante.

D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #21 le: 12 Avr, 2018, 04:11:54 am »
Citer
Je vous laisse décoder, ce n’est pas ma spécialité.

mon décodage :

Vidéo - Format de fichier MOV, MP4
Ce sont deux conteneurs vidéo. Le MOV c'est le conteneur vidéo de Apple dans lequel il peut y avoir quasiment tous les fichiers vidéo existants et idem pour le son. Le MP4 c'est un conteneur dans lequel il y a un fichier vidéo en mp4.

Vidéo - Compression vidéo H.264/MPEG-4 AVC (Advanced Video Coding)
Le MPEG4 AVC c'est la version panasonic du H264. Le H264 étant une spécification de compression vidéo avec des dizaines et plus de variantes. Ce qui aurait été très intéressant c'est la version AVC-intra qui est un codec All-I, c'est à dire sans compression inter image, mais ce n'est pas le cas ici.

HDMI : Enregistrement non compressé
J'aimerais bien connaître ta source parce que c'est vraiment très flou ou mal traduit de l'anglais.
HDMI c'est une sortie donc pas d'enregistrement. C'est un flux d'images vidéo qui est dirigé vers un moniteur externe ou un enregistreur ou les deux.
Non compressé. Alors ce serait du RAW ? Avec les DSLR Canon + le Hack Magic Lantern; oui il y a du RAW en sortie HDMI. Mais sinon pour avoir du RAW en out faut aller vers les petites caméra style C200, EVA 1, FS7 etc. En DSLR il n'y a pas de RAW en out HDMI.
Donc je pense que le terme non compressé signifie uniquement que c'est un flux de 24 i/s (si c'est le frame rate choisi) réelles (jpeg) et qu'avec un enregistreur possédant un codec All-I on peut obtenir une vidéo sans compression inter image.

qualité broadcast
Ça veut pas dire grand chose. Pendant très longtemps la BBC a refusé les documentaires fait avec des DSLR à cause du 8 bit que les techniciens maison jugeaient justement pas du tout broadcast. 

4:2:2 8-bit
Là c'est très important.

4:2:2 c'est le Chroma subsampling. Le sous échantillonnage couleur. Je vais essayer de faire simple et rapide. Dèjà en donnant les trois principaux type d’échantillonnage dans l'ordre croissant de qualité. 4:2:0 ;  4:2:2 et  4:4:4.
Au moment de la débayeurisation des données du capteur pour affecter une couleur à chaque pixel, le sous-échantillonnage consiste à prendre en compte la luminosité de chaque photosites mais de faire des approximations sur sa couleur. C'est pour gagner du temps de calcul et ça correspond au fonctionnement du cerveau humain qui est plus sensible à la luminosité d'une couleur qu'à sa teinte. Concrètement ça implique quoi. Prenons le cas d'une Miss météo sur fond vert. On agrandit l'image sur le nez. Normalement au niveau de l'arrête du nez il devrait y avoir une frontière très net entre les pixels teinte peau et les pixels vert du fonds. Avec un sous-échantillonnage 420 il y aura des pixels verts perdus sur le nez et des pixels couleur peau perdus sur le fond vert de part et d'autre de l'arrête du nez à cause de l’approximation du calcul des couleurs pour chaque photosite. Ça va rendre le keying compliqué et mou. Avec du 422 ce sera mieux, avec du 444 encore mieux. Si on ne fait pas de fonds vert : moins bon est le sous-échantillonnage, plus la frontière entre deux couleurs sur une image va baver et sera flou. Ce n'est pas forcément le critère qualité le plus important tant qu'on ne fait pas de fond vert.

Ensuite le 8 bit. Là c'est quelque chose de très important. 8 bit ça donne le nombre de couleur disponible pour l'image.
8 bits en numérique c'est 2 puissance 8 soit 256 et ceci par couleur primaire. Sur un modèle RGB ça donne 256x256x256= 16 millions de couleur en gros. Vous allez dire ça suffit largement. Le problème c'est justement que ça ne suffit pas. Il faut bien comprendre que c'est 16 millions de possibilités pour décrire toutes les teintes possibles entre l'infra-rouge et l'ultra violet, pour toutes les variations de saturations de ces teintes et pour toutes les variations de luminosité de ces teintes des plus foncés au plus claires. Maintenant voyons trois couleurs précises qu'on retrouve en permanence. Le ciel bleu, la couleur de la peau et la verdure.
Un ciel bleu c'est une seule et unique couleur avec des variations de luminosité et de saturation suivant l'heure, la saison etc. Et avec du 8 bits il y a de grande chance que sur le dégradé d'un ciel bleu apparaissent du banding. C'est à dire qu'au lieu d'une infinité de nuances pour ce dégradé de bleu, il y ait seulement de 6 à 10 bandes de nuances.
La couleur de la peau humaine, du Nord au Sud et d'Est en Ouest de la terre entière c'est une couleur, celle du sang à travers la peau, avec des nuances plus ou moins clair, foncé, saturé. Et Encore une fois avec du 8 bits il n'y a pas assez de possibilité pour décrire les nuances de cette couleur unique. Un visage en 8 bits ça ressemble souvent à 5, 6 taches de couleurs différentes; une pour le front, une pour le nez, une les joues, une autour des yeux. C'est souvent un peu grossier.
Même chose pour la verdure, une couleur, un pigment, la chlorophylle avec des milliers de variations suivant l'épaisseur des feuilles, le temps etc.  En 8 bits encore une fois pas assez de possibilités pour toutes les nuances d'une unique couleur.

Maintenant on passe en 10 bits. 2 petits bits de plus, qu'est-ce que ça change ?
La réponse est tout. Ça change tout.
10 bits c'est 2 puissance 10 soit 1024, en RGB 1024x1024x1024= ?  Je vous laisse calculer. C'est plus intéressant de voir par rapport à du 8 bits.
Le 10 bits c'est  1024x1024x1024 soit 256x4x256x4x256x4 soit le 8 bits x 64. C''est à dire que chaque couleur en 8bits peut-être divisée en 64 couleurs en 10 bits.
On reprends le banding du ciel bleu. 8 bandes de couleurs en 8 bits. En 10 bits on a 8x64=512 bandes de couleurs. En 10 bits on ne voit plus de banding mais un dégradé.
Même chose sur la peau d'un visage, on passe de 6 nuances en 8 bits à 6x64 nuances en 10 bits. Là, on est dans la finesse et plus dans la grossièreté.
Quand on aura du 10 bits sur les DSLR on fera vraiment un bon qualitatif dans les vidéos. Panasonic l'a fait avec le GH5 c'est à ma connaissance le seul DSLR qui propose du 10 bits en vidéo. La seule chose qui me retient de passer sur GH5 c'est la taille du capteur en micro 4/3. Je trouve ça trop petit à mon goût. Question de profondeur de champs.

D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #22 le: 12 Avr, 2018, 05:59:35 am »
Bonjour,
Encore merci BCH. Ces dénominations codées ont maintenant du sens.
Cet article DP review semble en phase :

https://www.dpreview.com/articles/4018210779/the-d850-is-nikons-best-video-camera-yet-but-its-not-ideal-for-beginners

Cordialement

D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #23 le: 12 Avr, 2018, 09:04:44 am »
Merci BCH.

Tant de pédagogie, c'est impressionnant, et ça fait plaisir :)

*

Hors ligne Jean-Christophe

D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #24 le: 12 Avr, 2018, 09:21:53 am »
HDMI : Enregistrement non compressé
J'aimerais bien connaître ta source parce que c'est vraiment très flou ou mal traduit de l'anglais.
Nikon Corp. qui revendique un flux RAW sur la sortie HDMI.

D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #25 le: 13 Avr, 2018, 00:00:25 am »
Citer
Nikon Corp. qui revendique un flux RAW sur la sortie HDMI.
Un lien où je peux voir RAW écrit ?
Parce que non compressé ne veut pas dire RAW.
Je pense qu'il y a un flou marketing volontaire et que non compressé fait uniquement référence au fait qu'avec un enregistreur externe disposant d'un codec All-I on peut obtenir un fichier sans compression inter image contrairement au codec interne qui ne le propose pas.  Et même si c'est un plus (qui peut se voir sur les mouvements cam ou objet) le vrai plus plus plus ce serait du 10 bits.

*

Hors ligne Jean-Christophe

D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #26 le: 13 Avr, 2018, 09:35:40 am »
Un lien où je peux voir RAW écrit ?
le site nikon.

D610 @1080/30fps : panoramique "vibre"
« Réponse #27 le: 14 Avr, 2018, 00:57:18 am »
le site nikon.
Je n'ai vu nul part le terme RAW écrit au sujet de la sortie video HDMI pour le D850. Encore une fois non compressé ne veut pas dire RAW. D'ailleurs tous les RAW film sont compressés.
Donc sur le D850 en interne on obtient du 420 8bits GOP 12 (mais le résultat est magnifique sur les quelques exemples que j'ai pu voir sur le net)
et en externe vie HDMI du 422 8bits sans compression inter images si on enregistre ce flux avec un codec All-I.
C'est mieux par le HDMI mais il faut un enregistreur et encore un fois le vrai plus aurait été du 10bits.

Pour revenir au départ du sujet, pour le D610, la sortie HDMI n'apporte rien de plus que la possibilité d'enregistrer dans un codec All-I. Je vois encore moins l'intérêt d'investir dans un enregistreur.