Publicité

Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #30 le: 31 mai, 2021, 15:35:52 pm »

J'ai un XE-2 et j'ai encore un peu de mal avec le viseur électronique. Même en luminosité maxi, il n'est pas assez clair en plein soleil. L'écran arrière fait mieux. Je ne sais si celui des X-T2 ou XT-3 est différent. Et si les Nikon sont mieux.


Il y a bien longtemps que je n’ai pas jeté un œil au viseur d’un Fuji.
Le XE-2 reste un boîtier « ancien ». Je pense que son viseur est très loin derrière celui du Z6II par exemple.
Je peux dire que celui du Leica Q était bien meilleur que celui du XT1 et que celui du CL et du Q2 bien supérieur à celui du Q.
Celui du Z6II est bien meilleur que celui du Q2 et pourtant le Q2 s’affiche à 5000€.

Je n’utilise jamais l’ecran arrière …
« Modifié: 31 mai, 2021, 15:38:23 pm par Gil Ey »
On m'a dit de manger des pommes. Alors j'ai acheté un Mac.
Verba volant imagines manent.

Publicité

Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #31 le: 31 mai, 2021, 21:53:10 pm »
Désolé mais il n'y a aucun avenir pour les reflex.

Sony les a déjà officiellement arrêtés.
Canon a prévenu qu'il n'y aurait plus de nouveaux objectifs en monture reflex.
Nikon n'a rien dit mais il est clair qu'il n'y aura plus aucun objectif haut de gamme en monture F, peut être juste un transtandard d'entrée de gamme mais ce n'est même pas sûr.

Nikon est en train d'arrêter la production de dizaines d'objectifs AF-S et pas des moindres.

Nikon sortira sans doute un successeur au D750 en lui intégrant le capteur du Z7 sans l'IBIS mais avec l'AF de phase sur le capteur en Live-view, comme il l'a fait pour le D780 à partir du capteur du Z6, mais c'est tout. Il n'est pas sûr du tout qu'ils reprennent sur cet hypothétique D880 le module AF du D6.

Le D6 c'est clair il n'aura pas de successeur.

Les D500 et D7500 n'auront pas eux non plus de successeurs.

Donc le reflex en tant que marché innovant est mort et bien mort,  mais de même qu'il y a encore des gens qui utilisent des F100 ou des F5 aujourd'hui, il y en aura qui utiliseront encore dans 10 ans des D810 et des D750 évidemment !




Le F6 aura été le dernier reflex argentique pro, le D6 sera sans doute le dernier reflex numérique pro.
Z50 + 300 et 500 pf

Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #32 le: 11 juin, 2021, 16:01:50 pm »
Bonjour,

J'utilisais un reflex D610 et en fin d'année dernière je souhaitais prendre un boitier plus performant : j'hésitais entre le D780 et le Z6 II ; c'est le même capteur et donc a priori la même qualité d'image.

J'ai choisi le Z6 II car, pour mon usage (boitier + zoom 24-70 f/4) , la solution hybride est plus légère et plus compacte (au bout de quelques heures de promenade en ville, cela se sent) ; bien sûr, si vous travaillez avec un téléobjectif, ce critère n'est plus pertinent (le zoom 70-200 f/2.8 en monture Z est aussi lourd que la version reflex !). La solution hybride me semblait plus perenne à long terme.

Un autre point fort que j'ai découvert ensuite, c'est le silence ! ceci peut apparaître comme un gadget mais l'absence de miroir avec une bonne stabilisation dans le boitier (et un poids réduit) permet de faire des photos à main levée avec des vitesses lentes sans flou de bougé.

Visée reflex ou visée électronique : j'étais un peu réticent mais sur ces boitiers, la qualité de la visée est excellente (très bonne définition, pas de temps de latence) et j'y trouve même des intérêts : meilleur contrôle de l'exposition, affichage de l'image avec la profondeur de champ (et non en pleine ouverture comme pour le reflex).

Quelques inconvénients :
- ça consomme de la batterie ! je suis tombé en panne lors d'une séance photo alors que cela ne m'arrivait jamais avec le reflex (j'ai bien sûr une 2e batterie qui vient de mon D610)
- un certain temps de latence pour sortir du mode veille ... Dans ces cas là, j'appuie à mi course sur le déclencheur avant même de porter l'appareil à mon visage.

Je ne regrette pas mon choix !


Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #33 le: 12 juin, 2021, 21:09:22 pm »
Au moment de l'achat, pourquoi vous êtes-vous décidé pour un hybride, plutôt qu'un réflex ?
Je suis utilisateur de reflex (surtout Nikon) et de télémétrique de longue date, en argentique.
Je suis passé au reflex numérique il y a une douzaine d’années, chez Pentax, avant d’acquérir un D300S chez Nikon. Et j’ai continué chez Nikon pour les reflex numériques. Actuellement, j’utilise surtout d’un D850, et un D500 de temps en temps.

J’ai franchi le pas vers l’hybride dans deux directions, et pour deux arguments différents :

- d’un côté, j’ai été séduit par l’esthétique, le gabarit, la « philosophie » du X100 chez Fuji : un boîtier à viseur pouvant basculer entre optique et électronique, viseur décalé sur le côté du boîtier, et objectif à focale fixe. J’avais acheté la version X100S (le 2e de la série), et je suis resté fidèle à cette gamme de boîtiers ;

- d’un autre côté, je me suis tourné vers le système micro-4/3, avec l’EM5 mk II chez Olympus. Ce boîtier de petit gabarit me rappelait follement les petits reflex Olympus argentiques (comme l’OM2n pour lequel j’ai gardé beaucoup d’affection). Un petit boîtier comme l’EM5.2 répondait pleinement à mes envies d’alléger mon matériel pour des sorties « sur le pouce », avec un boîtier et quelques optiques fixes tenant dans un petit sac photo. Depuis lors, je suis resté en micro-4/3 chez Olympus (en parallèle d’autres systèmes), et je suis passé à l’EM1 mk II. Le micro-4/3 est un format de matériel que j’apprécie, et qui répond à la plupart de mes besoins photographiques, malgré certaines limitations (par exemple, le micro-4/3 « monte » moins bien ISO que les formats plus grands de capteur). Une remarque personnelle sur ce format-là : il est propice à des boîtiers et objectifs de petit gabarit, mais pas forcément de petit prix.

Dans les deux cas, je n’ai pas eu de souci à passer au viseur électronique, même si leurs dalles respectives n’étaient pas du niveau des meilleures dalles actuelles.
J’ai apprécié l’apport du viseur électronique en tant qu’aide à la détermination d’une exposition qui soit à mon goût, ainsi que pour la visée en conditions de faible luminosité.
J’ai apprécié également le faible niveau de bruit de déclenchement, voire le mode silencieux.
Et la précision de l’autofocus, qui évite les manœuvres de micro-réglages auxquelles il faut parfois recourir entre un boîtier reflex et ses optiques.

Ces escapades dans ces deux directions (que je n’ai pas lâchées) ne m’ont pas fait tourner le dos à Nikon. Et je suis passé à l’hybride 24x36 chez Nikon ; j’ai le Z6 II. J’ai choisi la gamme du Z6 plutôt que du Z5 ou du Z7 parce qu’elle répond à mes besoins, en termes de définition de capteur, d’ergonomie et de rafale notamment.
Et, finalement, le Nikon Z6 II avec son 24-70 f/4 n’est pas d’un plus grand gabarit que l’EM1.2 et son 12-40 f/2,8.


Quand on est habitué de longue date aux reflex, passer à l’hybride peut demander une adaptation, notamment (en ce qui me concerne, au moins) pour trouver ses nouvelles marques dans les réglages et usages de l’autofocus. A gamme comparable, l’autofocus des hybrides était un peu en retrait – jusqu’à il y a peu, en tout cas – par rapport à celui des reflex dans le domaine de l’autofocus « continu », du suivi des sujets rapides, etc.
Mais comme ma pratique n’est pas centré sur les sports « à haute vitesse » ou sur les oiseaux en vol, l’offre actuelle en hybrides à prix raisonnable me convient.

Chez Nikon, la bague FTZ permet d’utiliser les optiques en monture F (plus ou moins facilement selon leur génération) quand on en a, en attendant de basculer éventuellement vers un parc optique en monture Z uniquement. Pour l’instant, même si je salue la qualité des focales fixes en 35 mm et 50 mm f/1,8, je regrette que Nikon ne lance pas des optiques similaires d’une gamme moins élevée, dans un gabarit plus réduit et à un tarif plus doux.

Qu'est-ce qui était insuffisant ou insatisfaisant avec un réflex ?
Les reflex numériques vers lesquels je me suis orienté au fil du temps n’étaient ni « insuffisants » ni « insatisfaisants » pour mes besoins photographiques. Je dirais même que souvent, leurs capacités étaient supérieures à mes besoins !
Les critères qui me font apprécier un boîtier (reflex, hybride, etc.) sont principalement :
- les sensations quand je me tiens en main, que ce soit pour la préhension, pour la texture du revêtement, etc. ;
- la qualité du viseur. Je ne vise que très rarement par l’écran (à part en photo de paysage), et je n’arrive pas à supporter les viseurs étriqués. J’ai donc assez longuement attendu avant de passer à la visée électronique, le temps que les viseurs me soient suffisamment agréables ;
- la facilité avec laquelle mes doigts trouvent les mollets, boutons, touches, dont j’ai le plus souvent besoin.
Rien de tout cela ne me gêne sur mes reflex numériques.

Et, même si force est de constater que nous sommes dans une période de basculement technologique qui verrait, à court terme probablement, l’arrêt de production de boîtiers reflex et d’objectifs pour reflex (sauf peut-être dans un marché de niche, comme il y en a pour le télémétrique avec Leica), les reflex ne deviennent pas obsolètes tout d’un coup.
Un reflex numérique d’aujourd’hui (voire d’hier) est et reste un très bon outil photographique. Qui plus est, avec le basculement de photographes équipés en reflex vers l’hybride, le marché de l’occasion pour le reflex sera très vivace dans les temps à venir, et les prix particulièrement intéressants.

*

En ligne Gros-Bec

  • Demain n'est pas une promesse, juste une chance. Rachel Joy Scott
  • 5400
  • Soleil ciel bleu 28° toute l'année
  • Voir ses photos
Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #34 le: 19 juin, 2021, 02:22:30 am »
Bonsoir Istvan,

As-tu franchi le pas ?  :D

 :CH
Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections.
Aristote

Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #35 le: 19 juin, 2021, 17:42:12 pm »
Merci Xavier pour toutes ces précisions. Je te rejoins sur certains points. J’avais aussi été tenté par les Olympus, mais légèrement refroidi par leur relative moins bonne montée en isos. Souvent compensée par la stabilisation cependant.


Bonsoir Istvan,

As-tu franchi le pas ?  :D

 :CH

Non, car d’abord mes reflex me conviennent très bien, et je ne ressens aucune urgence à sauter le pas.
Et puis ce serait certainement en complément de mon équipement reflex. Et peut-être chez Fuji.

Mais, encore un fois, rien ne presse. Je prends mon temps.

*

En ligne Gros-Bec

  • Demain n'est pas une promesse, juste une chance. Rachel Joy Scott
  • 5400
  • Soleil ciel bleu 28° toute l'année
  • Voir ses photos
Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #36 le: 20 juin, 2021, 12:34:48 pm »
Bonjour Istvan,

Tout d'abord je te remercie pour ta réponse franche.

Je profite de ton post pour te poser une question, tu as les D750/7200 d'après ce que j'ai pu lire. J'ai eu le D7200 auparavant, je trouve que l'af du D750 accroche beaucoup mieux que celui du D7200 avec les mêmes réglages et objectifs.

Qu'en penses tu ?

Bon dimanche

 :CH
Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections.
Aristote

Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #37 le: 06 juil., 2021, 08:33:23 am »
Comme beaucoup ici, et on retrouvera mon fil facilement d'il y a plus d'un an quand a mon questionnement.

Donc passage d'un ... D80 ... (Oui oui, que j'avais acheté neuf en 2006) que j'avais gardé jusqu'alors. C'est vous dire si je suis un acheteur compulsif ! Bon faut dire qu'il restait souvent rangé, car en trek, je préfère porter d'autres choses que le boîtier + plusieurs objectifs.
Je cherchais un boîtier compact pour voyager, donc finalement achat du Z50 avec son 16-50 et le ftz qui me permet de garder des optiques F.
Je bascule petit a petit en monture Z mais je ne souhaite plus avoir autant d'objectif qu'avant donc je rationalise.
Par exemple je garde mon 70-200/2.8 en monture F que je couple sur ftz car il ne me sers que sur des évènements sportifs, et pour l'utilisation que j'en ai, je ne me vois pas investir dans le nouveau en monture Z.

*

Hors ligne Jean-Christophe

Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #38 le: 06 juil., 2021, 09:13:08 am »
Je profite de ton post pour te poser une question, tu as les D750/7200 d'après ce que j'ai pu lire. J'ai eu le D7200 auparavant, je trouve que l'af du D750 accroche beaucoup mieux que celui du D7200 avec les mêmes réglages et objectifs.

Qu'en penses tu ?
Hors sujet, merci d’en rester au thème initial.

*

Hors ligne Ben 4575

Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #39 le: 06 juil., 2021, 10:13:20 am »
Une année de galère avec un 610 neuf qui après 50 ans chez Nikon m'a plongé dans le doute. Le 610 ne sortait plus, le D90, le coolpix A ou même le V1 avec la triplette 10, 18,5, 30-110 prenaient sa place avec plus de satisfaction.
Je me suis rendu chez mon revendeur, j'ai posé mon D 610 et on a cherché des solutions.
Z6 et 24-70 4, FTZ, D7500 m'ont rendu le sourire.
À la sortie du Z6II, j'ai échangé le Z6 et son zoom, le 7500 et tous les objectifs AFS sauf le 200-500 contre Z6II 24-200, 50 1,8, Z50 et 16-50. Que du bonheur, mon sac photo a diminué de moitié en volume et plus encore en poids. Mes AIS ont retrouvé une nouvelle jeunesse.
J'attends le 100-400 ou peut-être s'orienter vers un 70-200 et doubleur ?
En Nikon depuis plus de 40 ans.

Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #40 le: 22 juil., 2021, 10:32:56 am »
Petit retour d'expériences après presque 3 ans sur mon passage de Reflex pro (D3s, D4, D4s,D5) à deux Z7 première génération.
 
La principale raison de mon passage en hybride c'est le viseur hybride qui est un réel plus pour des reportages tels que les mariages ou il n'y a plus d'erreur d'expo.
D'autres critères sont aussi rentrés en ligne de compte comme le poids, le silence, la précision af, la qualité d'image.

Après trois ans d'utilisation des Z7 je n'ai pas utilisé une seule fois mon D5 qui me reste, je n'ai jamais senti le besoin de le reprendre et je dois dire que je n'en ai plus envie tellement j'aime le concept hybride.

Depuis trois ans, la gamme optiques Z est arrivée à maturité et la qualité optique est réellement superlative couplée au 45MP du Z7 et à la précision af typique des hybrides.  Je n'ai jamais une telle qualité d'image et ce aussi facilement que depuis que j'utilise un hybride et la gamme d'optiques spécifiques.

J'ajoute qu'un de mes Z7 est arrivé aux 250.000 déclenchements, et que c'est le premier boitier qui arrive aussi loin sans devoir passer au sav pour une révision. Tous mes relfexs précédents ont eu besoin d'une révision vers 125.000 déclenchements pour calibration af, nettoyage du viseur, recollage de caoutchouc, voir problème encore plus sérieux. 
Ici mes Z7 fonctionnent comme au premier jour (avec quelques traces d'usures mais rien de sérieux) viseur propre, pas de décalage af, pas de décollage de caoutchouc.
De plus sur 250.000 déclenchement je n'ai pas encore eu besoin de faire un nettoyage humide du capteur alors que sur tous mes reflexs, c'était quasi une obligation tous les 25.000 déclenchements.

La gamme optiques Z fait une réelle différence, les optiques sont extraordinairement piquées et les contrastes vraiment exceptionnels.

Pour moi, il n'y a aucun doute, le reflex est en fin de vie, j'ai travaillé de très nombreuses années avec lui et ce avec beaucoup de plaisir, mais une fois l'hybride bien en main, plus possible de faire un retour en arrière.

Si vous devez acheter un boitier neuf aujourd'hui, je ne sais que vous conseiller d’acheter un hybride et d'éviter d’acheter un boitier qui ne sera pas compatible avec les nouvelles optiques en monture Z. Surtout que Les hybrides peuvent encore utiliser les anciennes optiques F. Le changement d'optiques peut donc être fait à votre rythme.
 
« Modifié: 22 juil., 2021, 11:37:27 am par LViatour »

Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #41 le: 22 juil., 2021, 12:10:50 pm »
Qu'est-ce qui fait que le capteur serait moins à nettoyer que sur un réflex ? Car au contraire il est plus exposé sur un hybride que sur un réflex, non ? Est-ce que c'est le système de nettoyage qui est devenu plus performant ?

Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #42 le: 22 juil., 2021, 12:19:13 pm »
Qu'est-ce qui fait que le capteur serait moins à nettoyer que sur un réflex ? Car au contraire il est plus exposé sur un hybride que sur un réflex, non ? Est-ce que c'est le système de nettoyage qui est devenu plus performant ?

Le capteur hybride à plus souvent des poussières, mais comme le capteur est quasi affleurant, il est extrêmement simple à nettoyer avec une poire soufflante, de plus les poussières sont visibles dans le viseur, il est donc très très simple de vérifier et souffler si nécessaire sur le capteur avec une poire soufflante, les poussières sont donc très rapidement retirées. Elles restent moins longtemps sur le capteur et ne finissent pas par y rester coller. En reportage il est très simple de nettoyer le capteur avec par exemple un stick gel, ce qui est impossible avec un reflex (et souvent attendre de rentrer chez soi), ou il faut méticuleusement bloquer l'obturateur et miroir et aller au fond de la chambre. De plus il faut prendre une photo spécifique pour vérifier si il y a des poussières. Les hybrides ont aussi moins de pièces mobiles liées au miroir, probablement aussi moins de poussières grasses. Le système auti-poussière fonctionne avec le système de stabilisation capteur et est plus efficace.
« Modifié: 22 juil., 2021, 12:21:07 pm par LViatour »

Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #43 le: 22 juil., 2021, 12:30:45 pm »
Le capteur hybride à plus souvent des poussières, mais comme le capteur est quasi affleurant, il est extrêmement simple à nettoyer avec une poire soufflante, de plus les poussières sont visibles dans le viseur, il est donc très très simple de vérifier et souffler si nécessaire sur le capteur avec une poire soufflante, les poussières sont donc très rapidement retirées. Elles restent moins longtemps sur le capteur et ne finissent pas par y rester coller. En reportage il est très simple de nettoyer le capteur avec par exemple un stick gel, ce qui est impossible avec un reflex (et souvent attendre de rentrer chez soi), ou il faut méticuleusement bloquer l'obturateur et miroir et aller au fond de la chambre. De plus il faut prendre une photo spécifique pour vérifier si il y a des poussières. Les hybrides ont aussi moins de pièces mobiles liées au miroir, probablement aussi moins de poussières grasses. Le système auti-poussière fonctionne avec le système de stabilisation capteur et est plus efficace.
C'est un poil HS par rapport au fil, mais pourrais-je savoir quel stick gel tu utilises pour nettoyer le capteur des Z ? J'ai une vilaine tache récalcitrante sur le capteur de mon Z50. Pour les poussières, je confirme qu'un coup de poire soufflante suffit pour s'en débarrasser.

Qu'est-ce qui vous a décidé pour un hybride ?
« Réponse #44 le: 22 juil., 2021, 12:38:55 pm »
C'est un poil HS par rapport au fil, mais pourrais-je savoir quel stick gel tu utilises pour nettoyer le capteur des Z ? J'ai une vilaine tache récalcitrante sur le capteur de mon Z50. Pour les poussières, je confirme qu'un coup de poire soufflante suffit pour s'en débarrasser.

J'utilise un Eyelead (bleu) bien éteindre le boitier avant de commencer surtout sur les boitiers avec stabilisation capteur.
J'ai aussi utilisé Pentax mais plus cher et moins pratique.

Publicité