Publicité

nikon Z50
« Réponse #135 le: 17 mai, 2021, 12:29:31 pm »
Bonjour,  tytram,
Effectivement, je n'ai pas, agrandi la photo, c'est une grosse réparation, si le boîtier est sous  garantie   le SAV, pourrai faire un échange  par du neuf. Ce n'est que mon point de vue.

Publicité

nikon Z50
« Réponse #136 le: 17 mai, 2021, 13:01:32 pm »
Sympa tous vos commentaires ;) ;)
Pour la gueule du capteur, j'ai trouvé, c'est de ma faute :rolleyes:, ma poire avais de l'humidité dedans, je ne sais pas comment ça se fait, j'en ai commandé une autre ainsi que le kit pour nettoyer le capteur.

*

Hors ligne Gros-Bec

  • Demain n'est pas une promesse, juste une chance. Rachel Joy Scott
  • 5416
  • Soleil ciel bleu 28° toute l'année
  • Voir ses photos
nikon Z50
« Réponse #137 le: 17 mai, 2021, 13:07:46 pm »
Eh ben ! Ça chauffe vachement !

Tu n'est pas obligé de le dire lors du retour !

Celui qui sait ne parle pas, celui qui parle ne sait pas.
(Proverbe Chinois)
Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections.
Aristote

nikon Z50
« Réponse #138 le: 17 mai, 2021, 13:30:10 pm »
Eh ben ! Ça chauffe vachement !

Tu n'est pas obligé de le dire lors du retour !

Celui qui sait ne parle pas, celui qui parle ne sait pas.
(Proverbe Chinois)
Non forcement  ;D mais il reste le contour du capteur fondu  :|

*

Hors ligne Gros-Bec

  • Demain n'est pas une promesse, juste une chance. Rachel Joy Scott
  • 5416
  • Soleil ciel bleu 28° toute l'année
  • Voir ses photos
nikon Z50
« Réponse #139 le: 17 mai, 2021, 13:34:47 pm »
Non forcement  ;D mais il reste le contour du capteur fondu  :|

Motus et bouche cousue !

Tu as enlevé l'objectif et tu as constaté un point c'est tout !
De toute façon qui ne tente rien n'a rien ! A toi de voir si tu veux tenter le coup ou le laisser ainsi éventuellement  payer au moins 300 € de sav.

Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections.
Aristote

nikon Z50
« Réponse #140 le: 17 mai, 2021, 14:06:26 pm »
Bonjour, 
En regardant la partie fondue en gros plan, on dirait que des fils dénudés apparaissent. La réparation pourrait rentrer dans la garantie, SAV réparation, ou éventuellement, un échange par du neuf.   

nikon Z50
« Réponse #141 le: 02 juin, 2021, 09:00:21 am »
Bonjour,

Pour tous les possesseurs de Z50 qui font un peu de proxy-macro, le boss nous a appris ce matin que Nikon avait pensé un peu à nous : le Z 105 micro f/2.8 est.. stabilisé !

https://www.nikonpassion.com/nikkor-z-mc-105-mm-f-28-vr-s-teleobjectif-macro-nikon-z-hybride/

Super nouvelle. Il me hâte de pouvoir aller le tester.

A+
Z50 plus zooms et focales fixes (monture F et Z)

*

Hors ligne Jean-Christophe

nikon Z50
« Réponse #142 le: 02 juin, 2021, 11:07:19 am »
Tu n'est pas obligé de le dire lors du retour !
Prendre le SAV pour un c.., c'est certain que ça va aider.

C'est avec de tels comportements que les SAV sont plus rigides et que tout le monde en paye les conséquences.

Bravo pour cette bassesse.

*

Hors ligne alain63

nikon Z50
« Réponse #143 le: 05 juin, 2021, 21:22:42 pm »
Bonjour à tous, en voulant nettoyer mon capteur j'ai découvert que sur les bord c'était comme fondu :o :O
Une photo est plus parlante.
Qq'un aurai une explication ?

Bonsoir Buz,

Je découvre votre "mésaventure " et je m'interroge sur les causes.

La première hypothèse hautement plausible est celle immédiatement proposée par notre ami Tytram: Je cite...

"Il y a manifestement eu un échauffement anormal dont la cause pourrait être un court-circuit".

C'est bien vu, voire probable, mais quelque chose me turlupine...
Si court-circuit, il  y a eu:
Les câbles rouges et blancs (sur votre photo) au cœur de l'échauffement seraient peu ou prou noircis et/carbonisés, et le plastique du périmètre du capteur n'aurait pas fondu uniquement vers l’intérieur sans un aspect de surface constitué de bulles de dégagement gazeux. Or ce n'est pas le cas.

Ici il me semble ne voir qu'un aspect de liquéfaction du plastique ,sans ébullition: Comprendre un échauffement au delà du point de changement d'état.
Je vous soumets donc une autre hypothèse…

-On note que la partie « fondue » est sur le périmètre du capteur
-Or en cas de photo en contre-jour la source de chaleur du soleil est SUR le capteur.
-Sauf si, après la photo, le boîtier reste allumé (car il y a une temporisation et pas d'obturateur en permanence comme sur un Reflex), par exemple autour du cou et face au soleil et dans ce cas le pic de chaleur (lié au phénomène de focalisation engendré par les lentilles de l'objectif), s’applique à  une position aléatoire (qui peut être sur le périmètre et pas forcement en 1 point unique: ici c'est 2 points).
-Dans ce cas , il faut (à mon humble avis) peu de temps pour que la focalisation des rayons à travers de l’objectif produisent un effet « loupe » particulièrement néfaste.
Ainsi je vous propose la modélisation suivante (détaillée à dessein, au cas où je me serais gourré, ce qui n’est pas impossible…!!)

-Si l’on considère une irradiance solaire ( et je suis pessimiste) à 500 W/m2. L’objectif transmet donc 1,5 watt ( sur la surface d’un capteur d’un format 24x36 ou  d’un autre ), soit 1,5 joule par seconde
-La surface du soleil sur le capteur  est de l’ordre de  0,5 mm2 à peu près focalisé, par exemple une photo en contre jour.
-Une épaisseur de périmétrie en plastique du capteur de l’ordre de 1 mm : le volume chauffé est =1.0 mm2 x 0.5 mm = 0.5 mm3
-La densité de ce polymère est environ de 2 (, soit 2 grammes /cm3, ou encore 2 milligrammes / mm3; la masse chauffée est donc 1 milligramme
-La capacité massique est environ 1 joule par gramme par degré ( une énergie de 1 joule échauffe 1 gramme de ce matériau de 1 degré. Puisqu'on chauffe 1 milligramme, soit 1000 fois moins que  pour 1 gramme, l'énergie de 1 joule l'échauffe de 1000 degrés.
Si on retient un temps d'exposition au soleil de l’ordre de  une demie seconde pendant le temps où le boîtier reste face au soleil (autour du cou de son propriétaire)  un miroir  chauffé reçoit 0,75 joule (voir plus haut), ce qui l’ échauffe de 0,75 fois 1000= 750 degrés.
Donc un tel échauffement facilement supportable par un capteur avec une surface en verre, ne me semble pas sans influence néfaste s’il s’applique sur son périmètre en matériau composite (dont le point de changement d’état est plus proche de 200-300 degrés à la louche) …
Et ici les marges sont minimisées partout, en réalité ça doit aller bien plus vite. ( finalement ça va nous motiver à remettre vite le bouchon d'objectif  :D )

C'est bien sûr qu'une hypothèse discutable à loisir...
Bonne soirée


« Modifié: 05 juin, 2021, 21:31:28 pm par alain63 »
Nikon D3s, Z6, Df, D200, F, F2, F2A, F3, F4S, F5, FM, FM2, FE2, EL2, F55- Nikkormat FTn, FT2, EL, Leica IIIf, Yashica Mat124G, Canon T50, QL19...

nikon Z50
« Réponse #144 le: 05 juin, 2021, 21:30:21 pm »
@Buz : Quel est le diagnostic du SAV ?

*

Hors ligne alain63

nikon Z50
« Réponse #145 le: 05 juin, 2021, 21:40:04 pm »
Sans prendre de risque: Changer le capteur, non ?? :D
Nikon D3s, Z6, Df, D200, F, F2, F2A, F3, F4S, F5, FM, FM2, FE2, EL2, F55- Nikkormat FTn, FT2, EL, Leica IIIf, Yashica Mat124G, Canon T50, QL19...

nikon Z50
« Réponse #146 le: 20 juin, 2021, 18:21:59 pm »
Bonsoir Buz,

Je découvre votre "mésaventure " et je m'interroge sur les causes.

La première hypothèse hautement plausible est celle immédiatement proposée par notre ami Tytram: Je cite...

"Il y a manifestement eu un échauffement anormal dont la cause pourrait être un court-circuit".

C'est bien vu, voire probable, mais quelque chose me turlupine...
Si court-circuit, il  y a eu:
Les câbles rouges et blancs (sur votre photo) au cœur de l'échauffement seraient peu ou prou noircis et/carbonisés, et le plastique du périmètre du capteur n'aurait pas fondu uniquement vers l’intérieur sans un aspect de surface constitué de bulles de dégagement gazeux. Or ce n'est pas le cas.

Ici il me semble ne voir qu'un aspect de liquéfaction du plastique ,sans ébullition: Comprendre un échauffement au delà du point de changement d'état.
Je vous soumets donc une autre hypothèse…

-On note que la partie « fondue » est sur le périmètre du capteur
-Or en cas de photo en contre-jour la source de chaleur du soleil est SUR le capteur.
-Sauf si, après la photo, le boîtier reste allumé (car il y a une temporisation et pas d'obturateur en permanence comme sur un Reflex), par exemple autour du cou et face au soleil et dans ce cas le pic de chaleur (lié au phénomène de focalisation engendré par les lentilles de l'objectif), s’applique à  une position aléatoire (qui peut être sur le périmètre et pas forcement en 1 point unique: ici c'est 2 points).
-Dans ce cas , il faut (à mon humble avis) peu de temps pour que la focalisation des rayons à travers de l’objectif produisent un effet « loupe » particulièrement néfaste.
Ainsi je vous propose la modélisation suivante (détaillée à dessein, au cas où je me serais gourré, ce qui n’est pas impossible…!!)

-Si l’on considère une irradiance solaire ( et je suis pessimiste) à 500 W/m2. L’objectif transmet donc 1,5 watt ( sur la surface d’un capteur d’un format 24x36 ou  d’un autre ), soit 1,5 joule par seconde
-La surface du soleil sur le capteur  est de l’ordre de  0,5 mm2 à peu près focalisé, par exemple une photo en contre jour.
-Une épaisseur de périmétrie en plastique du capteur de l’ordre de 1 mm : le volume chauffé est =1.0 mm2 x 0.5 mm = 0.5 mm3
-La densité de ce polymère est environ de 2 (, soit 2 grammes /cm3, ou encore 2 milligrammes / mm3; la masse chauffée est donc 1 milligramme
-La capacité massique est environ 1 joule par gramme par degré ( une énergie de 1 joule échauffe 1 gramme de ce matériau de 1 degré. Puisqu'on chauffe 1 milligramme, soit 1000 fois moins que  pour 1 gramme, l'énergie de 1 joule l'échauffe de 1000 degrés.
Si on retient un temps d'exposition au soleil de l’ordre de  une demie seconde pendant le temps où le boîtier reste face au soleil (autour du cou de son propriétaire)  un miroir  chauffé reçoit 0,75 joule (voir plus haut), ce qui l’ échauffe de 0,75 fois 1000= 750 degrés.
Donc un tel échauffement facilement supportable par un capteur avec une surface en verre, ne me semble pas sans influence néfaste s’il s’applique sur son périmètre en matériau composite (dont le point de changement d’état est plus proche de 200-300 degrés à la louche) …
Et ici les marges sont minimisées partout, en réalité ça doit aller bien plus vite. ( finalement ça va nous motiver à remettre vite le bouchon d'objectif  :D )

C'est bien sûr qu'une hypothèse discutable à loisir...
Bonne soirée
On dirai qq'un du SAV Nikon qui se justifie pour ne pas prendre ce problème sous garantie  ;D

nikon Z50
« Réponse #147 le: 20 juin, 2021, 18:23:53 pm »
@Buz : Quel est le diagnostic du SAV ?
Il a été évoqué par plusieurs personnes ici, ce serai effectivement le soleil, les rayon rentre par l'objectif qui fait effet loupe, et comme il y'a une "clause" dans le manuel de l'appareil ce n'est pas pris en garantie  :|

nikon Z50
« Réponse #148 le: 20 juin, 2021, 19:21:50 pm »
Très surprenant !

*

Hors ligne Gros-Bec

  • Demain n'est pas une promesse, juste une chance. Rachel Joy Scott
  • 5416
  • Soleil ciel bleu 28° toute l'année
  • Voir ses photos
nikon Z50
« Réponse #149 le: 20 juin, 2021, 19:42:45 pm »
 :CH

C'est le sav de Nikon qui te l'a dit ou c'est ton avis avec ce que tu as pu lire à droite à gauche ?

Etre heureux ne signifie pas que tout est parfait. Cela signifie que vous avez décidé de regarder au-delà des imperfections.
Aristote

Publicité