macro
« le: 20 Mar, 2017, 10:09:05 am »
bonjour,

Je possède un nikon D3300, je désire faire de la macro de qualité tout en restant dans un budget résorbable. Que me conseillez-vous? 
J'ai un objectif nikkor 18/105 DX, ce type d'objectif n'accepte manifestement pas un soufflet ni des bagues additionnelles. Dois-je passer par l'achat d'un objectif macro ou éventuellement un objectif qui accepte soufflet et bagues.

Merci.  Georges.


macro
« Réponse #1 le: 20 Mar, 2017, 10:25:59 am »
Petite rectification : sur ce type de boitier, c'est en fait le couplage objectif/boitier qui réclame des bagues allonges comportant les liaisons mécaniques et les contacts électriques. Cela existe, chez Kenko, par exemple.

Pour le soufflet, pas de solution possible à ma connaissance. Et finalement, ce n'est pas plus mal, car le soufflet est une solution manquant vraiment de souplesse sur le terrain !

Il faut noter que la solution 18-105 + bagues allonge n'est pas ce qui se fait de mieux optiquement parlant. Il faut rester à 105mm pour avoir une distance objectif/sujet raisonnable....

Un objectif macro est évidemment une solution te mettant à l'abri de tous ces problèmes....

macro
« Réponse #2 le: 20 Mar, 2017, 10:38:13 am »
On peut faire des macros de qualité avec Trois fois rien. La question c'est à quelle point tu veux t'embêter? Un objectif macro apporte la souplesse d'utilisation et la facilité.

Donc si tu veux acheter un macro pas trop chère les 40mm nikon 60 tamron et sigma ou nikon sont tous excellent. Même combat pour le 90 tamron ancienne ou nouvelle génération. Tu as également le 85 nikon DX.  Attention par contre ton boitier n'est pas motorisé donc soit tu fais du tout manuel soit tu devras te pencher vers les versions motorisées de ses objectifs.

sinon tu as toujours la possibilité de monter des bagues d'allonges mais dans ce cas je conseillerais quand même l'achat d'un 50mm série E ou 105 AIS. Parce qu'effectivement le 18-105 n'est pas top pour cet exercice.

Petite précision tout de même : Les objo macro sont en générale tous excellent. donc c'est plus l'occasion qui fera ton choix.
Vendeur d'émotions!

macro
« Réponse #3 le: 20 Mar, 2017, 11:52:22 am »
Sinon tu as l'option bague d'inversion+ 50mm serie E par exemple. Mais vu que ton boitier ne gere pas la mesures d'exposition dans cette configuration la, alors tu devrais shooter, puis corrigé le réglage, et shooter, etc jusqu’à arriver à la bonne exposition.....
Mais je te conseil vivement l'achat d'une optiques macro.
D750, 70-200f2.8 VRII, 200 f4 ais, 150mm macro Sigma 85mmf1.4 AE Samyang, 85mm f2 ais, 18-55 afs, Voigtlander 58mm 1.4 Nokton, 28-75f2.8 Tamron, 35mm f2 Af, Lumix tz30, Metz 52 AF-1
Kowa super 66, Royflex modèle 3,Rollop Automat 2.8,Yashica mat 124G, Nikon FE, Nikon FM, Mamiya C330, Voigtlander VF 135.
http://www.jm-photo.org/ (nouveau site!!)

macro
« Réponse #4 le: 21 Mar, 2017, 18:19:03 pm »
bonjour,
j'aime beaucoup faire de la macro et j'ai commencé avec un nikkor40mm. très bon objectif et super piqué.Mais, il faut bien un mais..la distance de travail est très très courte, 10/15cm entre le plan focal et ton sujet ( si tu cherche un rapport macro proche de 1 ) ce qui fait 3 à 10 cm entre la lentille de ton objectif et ton sujet...c'est court.
pour des végétaux c'est ok mais pour des insectes ou autres, ben ils s'en vont  :(
je suis donc passé à une focale plus longue (180mm ) et là c'est super cool ! distance de travail 50cm. inconvénient, là aussi il y en a ..la profondeur de champ est hyper réduite = de 1 à 4mm
chez nikkor tu as le 105, chez sigma le 105, le 150 et le 180. tu les trouves assez facilement en occase car il faut un peu de patience pour maitriser la faible PDC et quelques fois les personnes sont déçues de ne pas avoir plus de marge de netteté...et hop ! voilà une belle occase à faire
je te met une photo faite avec le 180mm macro pour que tu vois.juste pour se faire une idée, car pas trop travaillée
cordialement, jp

macro
« Réponse #5 le: 22 Mar, 2017, 13:02:35 pm »
Un grand merci.

macro
« Réponse #6 le: 22 Mar, 2017, 14:19:23 pm »
je suis donc passé à une focale plus longue (180mm ) et là c'est super cool ! distance de travail 50cm. inconvénient, là aussi il y en a ..la profondeur de champ est hyper réduite = de 1 à 4mm

La longueur focale ne change rien à la profondeur de champ.La profondeur de champ dépend :
- de la taille du capteur
- de l'ouverture relative
- du rapport de reproduction

macro
« Réponse #7 le: 22 Mar, 2017, 14:40:16 pm »
La longueur focale ne change rien à la profondeur de champ.La profondeur de champ dépend :
- de la taille du capteur
- de l'ouverture relative
- du rapport de reproduction

Je pense qu'ici l'auteur a voulu dire qu'au rapport 1:1 est atteint de plus loin par un 180mm qu'un 40mm, ce qui rend l'exercice un peu plus complexe pour avoir la zone de netteté voulu.
D750, 70-200f2.8 VRII, 200 f4 ais, 150mm macro Sigma 85mmf1.4 AE Samyang, 85mm f2 ais, 18-55 afs, Voigtlander 58mm 1.4 Nokton, 28-75f2.8 Tamron, 35mm f2 Af, Lumix tz30, Metz 52 AF-1
Kowa super 66, Royflex modèle 3,Rollop Automat 2.8,Yashica mat 124G, Nikon FE, Nikon FM, Mamiya C330, Voigtlander VF 135.
http://www.jm-photo.org/ (nouveau site!!)

*

Hors ligne brunocb750

macro
« Réponse #8 le: 22 Mar, 2017, 16:11:06 pm »
et si... !

la raison est liée à l'angle de champ plus réduit avec un télé.

et comme écrit par l'auteur, ce n'est pas forcément un cadeau pour tout le monde d'utiliser un 180mm macro mais cette focale permet bien des choses (avec des contraintes plus marquées)  par rapport à un 50 ou 105mm mais au rapport 1:1 on est loin des 50cm de distance de sécurité...

après il y a clichés supposés macro et macro matérielle (différent d'un recadrage de proxi) car au rapport fixe, l'environnement n'existe plus mais les détails sur le sujet son véritablement mis en valeur.
On ne voit que cela avec un insecte plein cadre.  ;)

Je ne parle pas de l'intérêt qui peut être jugé discutable d'un tel cliché, seul rentre en ligne de compte le plaisir du photographe et sa curiosité face à son sujet.
« Modifié: 22 Mar, 2017, 16:16:59 pm par brunocb750 »
Comment apprécier la réussite sans savourer l'échec ?
Rien n'est de trop pour envoyer la poudre et figer le sourire complice d'un insecte star, le tout au naturel, insectes libres comme le vent.