Quelle focale pour du paysage ? - essai de tutoriel
« le: 19 Mar, 2017, 02:58:55 am »
Bonjour à tous,

Une question revient souvent sur le forum : " je cherche un objectif pour du paysage ", sous-entendu " je cherche un objectif grand-angle voire ultra grand-angle pour englober le plus grand angle de champ possible ".
A cette question, il faut répondre que l'on peut faire du paysage à toutes les focales.
Démonstration avec ces exercices de composition sur deux sites différents pour bien prendre conscience que l'on peut obtenir des images très différentes d'un même sujet selon la focale ou la technique employées :

1)
Les aiguilles de Vik sont un très grand classique en Islande.
Premier cadrage évident avec une longue focale (100mm FX) pour obtenir les aiguilles en gros plan et de belles vagues.
En revanche, le premier-plan manque un peu d'intérêt.


Deuxième proposition avec une focale moyenne (50mm FX). J'ai dû me rapprocher de l'eau et j'ai attendu qu'une vague dessine une forme intéressante sur le sable noir.
Le premier-plan et l'arrière-plan sont dans des proportions équilibrées et en jouant avec le flux et le reflux des vagues, mon premier-plan a plus d'intérêt.


Dernière proposition avec un ultra grand-angle (21mm FX). Ici c'est clairement le premier-plan qui est mis en valeur, les aiguilles étant reléguées dans le lointain.
C'est une composition très typique faite à l'ultra grand-angle : il faut se placer très bas et à moins de 2 mètres d'un premier plan (le point d'accroche, ici un rocher) pour le mettre en valeur.
La mise au point se fait à l'hyperfocale pour obtenir une sensation de netteté du premier-plan à l'arrière-plan.
Ici la photo faite au reflux de la vague apporte en plus du dynamisme à l'image, ce qui nécessite évidemment une petite prise de risque lors de la prise de vue (mieux vaut d'ailleurs travailler en MAP manuelle, sans bottes il est tout à fait possible de s'éloigner du trépied lorsque le flot arrive et déclencher à distance).


2)
Deuxième exemple avec cet arrêt impromptu sur la route dans le sud-ouest de l'Islande.

Les montagnes étant assez lointaines, premier cadrage avec une focale moyenne (50mm FX) pour les obtenir en gros-plan.
Pour bien composer, il peut être judicieux d'essayer de trouver une ligne directrice qui va guider le regard vers le sujet (les montagnes).
Toujours aussi penser à la règle des tiers (ici j'ai placé la touffe d'herbe dans le tiers inférieur gauche).


Une autre option : réaliser un panoramique par assemblage (ici un assemblage de plusieurs vues verticales toujours au 50mm).
Les intérêts :
- sortir du format classique au rapport 3:2 qui bien souvent ne permet pas de rendre la grandeur d'un paysage
- obtenir un angle de champ inenvisageable même avec un ultra grand-angle
- obtenir une image en ultra haute définition
- diminuer les déformations
Les contraintes :
- un panoramique à main levée est possible à la condition d'être très rigoureux à la prise de vue, de préférence avec une longue focale et surtout sans premier-plan proche
- mais idéalement pour faire un assemblage le plus rigoureux possible il faut utiliser une réglette panoramique (qui permet de faire tourner l'objectif autour de son point nodal), ce qui est évidemment plus long et nécessite du matériel (trépied, réglette, L-bracket pour la prise de vue verticale) mais évite aussi toute mauvaise surprise ensuite lors du post traitement
- disposer d'un logiciel d'assemblage bien sûr (Autopano, Hugin, module de Lightroom...)
- il est difficile à la prise de vue d'imaginer le résultat final (personnellement je préfère prendre des cadrages très larges pour avoir ensuite plus de latitude de crop)
- certains assemblages sont plus difficiles voire impossibles à réaliser (assemblages de vagues, obtention d'un horizon marin rigoureusement rectiligne, grosses différences d'exposition d'un côté à l'autre de la scène...)


Enfin dernière proposition à l'ultra grand-angle (21mm FX) qui comme avec le premier exemple permet de bien mettre en valeur le premier-plan (ici une touffe d'herbe), apporte beaucoup de profondeur à l'image, mais relègue l'arrière-plan dans le lointain.
Ici aussi il m'a fallu me placer très bas et très près du premier-plan (vive les écrans orientables et le live-view dans ce genre de prise de vue pour ne pas trop se contorsionner).
Plus la focale est courte, plus la composition doit être rigoureuse : se déplacer de seulement 50cm modifie totalement la composition. Ne pas hésiter donc à faire plusieurs prises de vue différentes en se déplaçant légèrement et aussi en faisant varier légèrement la mise au point pour être sûr de bien être à l'hyperfocale.
« Modifié: 19 Mar, 2017, 11:30:31 am par emvri »


Quelle focale pour du paysage ? - essai de tutoriel
« Réponse #1 le: 19 Mar, 2017, 07:31:25 am »
A cette question, il faut répondre que l'on peut faire du paysage à toutes les focales.
Je partage tout à fait cette réponse, et la démonstration est magistralement faite. Merci Emmanuel.
Sans la liberté de blâmer il n'est point d'éloge flatteur.

Quelle focale pour du paysage ? - essai de tutoriel
« Réponse #2 le: 19 Mar, 2017, 08:59:34 am »
 ;) très bien le tuto... ça va nous alourdir le sac à dos lors des voyages maintenant, on va etre obligé de prendre tout nos objectifs  ;D
D3200 18/55 18/105
Tamron 70/300

https://www.flickr.com/photos/130869855@N05/

Quelle focale pour du paysage ? - essai de tutoriel
« Réponse #3 le: 19 Mar, 2017, 10:18:19 am »
Bonjour,

Bravo... bel exemple démonstratif. Ce tuto devrait être épinglé. Ou passer en article pour un article technique.

Pierre

Quelle focale pour du paysage ? - essai de tutoriel
« Réponse #4 le: 19 Mar, 2017, 11:34:41 am »
Merci à vous.
;) très bien le tuto... ça va nous alourdir le sac à dos lors des voyages maintenant, on va etre obligé de prendre tout nos objectifs  ;D
Tout, non pas forcément, il faut emmener un choix raisonné d'objectifs (zooms ou focales fixes) correspondant à tes buts photographiques.