Chimie film NB
« le: 30 Déc, 2016, 19:42:47 pm »
Bonsoir, voilà j'attaque l'argentique et me demandais quel couple révélateur/bain d'arrêt/fixateur me conseillez vous pour développer de la kodak TriX-400? Bonne soirée à vous =)
Panasonic DMC-LF1, Nikon d7200: 18-140mm/ 35mm f1.8
Toutes mes photos sur flickr: Martin Massé


Chimie film NB
« Réponse #1 le: 31 Déc, 2016, 12:03:25 pm »
Les films rustiques comme la Tri-X, la FP4 Plus, l'HP5 Plus et quelques autres, ça se développe dans le D-76… et ça se fixe dans n'importe quel fixateur (ça marche aussi pour les Tmax et Delta mais c'est pas ce qu'il y a de mieux).

L' ID11 d'Ilford a la même composition que le D-76 (mais le D-76 est un poil moins cher (et bien moins cher en gros conditionnement))
Perso, je travaille à bain perdu : D-76 / ID11 dilué à 1+3 ou Ilfosol 3 (parce que ça marche, facile à trouver et pas trop cher) (diluer la poudre, c'est pénible…) (J'ai beaucoup utilisé il y a longtemps l'HC110 (qui développe aussi bien les films rustiques que les films plus modernes)… mais il faut avoir du film à développer (avec 1 litre de concentré, on fait 32 litres de révélateur soit de quoi développer une centaine de films dans une cuve standard))

Pour le bain d'arrêt : de l'acide acétique dilué (dans le temps, on en trouvait facilement à 80 %… aujourd'hui, c'est plus compliqué et au prix où les revendeurs photo vendent de l'acide acétique à 60 %… )

L'Hypam Ilford est un fixateur passe partout… mais on ne le trouve plus qu'en bidon de 5 litres… l'Ilford Rapid fixer fait l'affaire (la conservation est un peu moins bonne)

A+

Laurent Galmiche

Chimie film NB
« Réponse #2 le: 31 Déc, 2016, 13:49:44 pm »
Ok merci beaucoup ! C'est clair et concis ;)
Panasonic DMC-LF1, Nikon d7200: 18-140mm/ 35mm f1.8
Toutes mes photos sur flickr: Martin Massé

Chimie film NB
« Réponse #3 le: 31 Déc, 2016, 14:31:35 pm »
En fait selon le révélateur tu vas avoir une petite différence de rendu sur ton film. Donc à toi de choisir en fonction de ce que tu aimes. Par exemple si au lieu du D76/ID-11  tu utilises en révélateur du Rodinal (Fomadon R09) Tu auras un rendu plus net mais un grain plus présent...  Les pages techniques du pirates vont t'aider à te décider  http://pirate-photo.fr/pages/viewlistepages.php?f=51 

Chimie film NB
« Réponse #4 le: 31 Déc, 2016, 15:25:37 pm »
C'est cool que tu aborde le sujet car je me posais justement la question. J'aime les photo assez contrasté ou les noirs sont profond et les hautes lumière vraiment blanche, j'ai du mal quand tout est grisouille. Pour ce qui est du grain, j'aime qu'il y en ait mais sans qu'il soit grossier. Je n'ai pas encore regardé le lien que tu as mis ( mais je vais y jeter un oeil ). Il me semble que les facteurs contraste/grain sont aussi impacté par la température au développement. Est-ce bien le cas?  A savoir plus la température est élevée plus il y aura de contraste mais plus le grain sera visible?
Panasonic DMC-LF1, Nikon d7200: 18-140mm/ 35mm f1.8
Toutes mes photos sur flickr: Martin Massé

Chimie film NB
« Réponse #5 le: 31 Déc, 2016, 16:14:03 pm »
la température peut faire exploser le grain... le mieux c'est de pousser le film (exposer une 400 iso à 1600 isos par exemple)  et de le surdévelopper s tu veux du contraste. 

« Modifié: 31 Déc, 2016, 16:29:22 pm par Pierre »

Chimie film NB
« Réponse #6 le: 31 Déc, 2016, 16:19:30 pm »
Le surdéveloppement du coup c'est exposer une péloche à par exemple 1600 pour 400 et du coup de la développer dans la cuve avec les temps d'une 1600?
Panasonic DMC-LF1, Nikon d7200: 18-140mm/ 35mm f1.8
Toutes mes photos sur flickr: Martin Massé

Chimie film NB
« Réponse #7 le: 31 Déc, 2016, 16:29:48 pm »
Oui c'est ça 

exemple HP5+ @1600 isos  https://www.flickr.com/photos/11086148@N05/2214220249/in/album-72157645736355047/  ou https://www.flickr.com/photos/11086148@N05/12885826505/in/album-72157645736355047/ ou https://www.flickr.com/photos/11086148@N05/14762716089/in/album-72157645736355047/

tri-X @1600 et D76 https://www.flickr.com/photos/11086148@N05/13134271174/in/photolist-oirbT7-m1Czeh-gv5K2L-oxzLFm-hz68gb-kCFehv-gv5d3E

une autre à 1600 iso ( mais en stand dev)  https://www.flickr.com/photos/11086148@N05/10876600596/in/album-72157645736355047/

Ca fait monter les contrastes et le grain.

Tu peux aussi sans pousser un film le rendre un peu plus contraster en ajoutant du temps à ton développement.  Le plus simple de de faire tes propres essais avec un film tu le développes au temps nominal. si tu veux plus de contraste tu rajoutes du temps exemple une tri-x à 400 dans du D-76  c'est en solution stock (20°C) 6mn 45s  et bien tu développes à 7mn15s tu auras un film plus contrasté.   http://www.digitaltruth.com/devchart.php?Film=Tri-X+400&Developer=D-76&mdc=Search&TempUnits=C

« Modifié: 31 Déc, 2016, 16:37:54 pm par Pierre »

Chimie film NB
« Réponse #8 le: 31 Déc, 2016, 16:36:58 pm »
Après savoir si tu vas tirer sur du papier ou numériser ton négatif.

Chimie film NB
« Réponse #9 le: 31 Déc, 2016, 19:00:41 pm »
Merci pour les tuyaux et pour le site/tableau qui sera bien pratique! Pour ce qui est du tirage je pense que je ferai appel à un labo, à moins que je trouve un club photo ou je puisse aussi toucher au tirage papier. ( ce qui serai bien plus intéressant )
« Modifié: 31 Déc, 2016, 19:05:49 pm par MartinM »
Panasonic DMC-LF1, Nikon d7200: 18-140mm/ 35mm f1.8
Toutes mes photos sur flickr: Martin Massé

Chimie film NB
« Réponse #10 le: 31 Déc, 2016, 19:10:15 pm »
Trouve toi un club ce sera formateur et au final moins cher...   

Chimie film NB
« Réponse #11 le: 31 Déc, 2016, 19:12:26 pm »
Je chercherai une fois que j'aurai une situation un peu plus stable géographiquement parlant^^
Panasonic DMC-LF1, Nikon d7200: 18-140mm/ 35mm f1.8
Toutes mes photos sur flickr: Martin Massé

*

En ligne HARDIV

Chimie film NB
« Réponse #12 le: 04 Jan, 2017, 10:59:04 am »
Salut à tous.

Que de bonnes explications. Je précise certaines choses.

Le grain : il est principalement dû au type de film. C'est sûr qu'avec la tri-x, il y en aura. En fonction du révélateur il sera plus ou moins diffus.
Le contraste : il vient soit du film ( des films à hauts contrastes existent : Rollei 80s, ...), mais c'est surtout la modification de l'expo conjuguée à un surdéveloppement qui va accentuer l'effet.

Un petit lien sympa pour voir les différences : http://www.fotoimport.no/filmtest/filmTriX.html


Pour le développement, je ne puis que conseiller de développer le film soi-même. C'est pas bien compliqué, peu cher, et gage de la meilleure qualité possible. Pour le tirage, cela demande une autre infrastructure, un peu de temps pour se faire la main.

Cdlt
Vincent H

Chimie film NB
« Réponse #13 le: 20 Fév, 2017, 04:52:49 am »
Pour débuter, le mieux, c'est de suivre les indications du fabriquant. T'auras peut-être pas le résultat souhaité, mais tu auras un résultat exploitable dans tous les cas. En faisant ainsi, tu seras certain, en cas de photo foirée, que le problème vient de la prise de vue et non du développement.

Une fois que tu auras acquis certains repères, tu pourras t'éloigner des sentiers battus et expérimenter autre chose autrement.

Par exemple, chez moi, la Tri-X 400, c'est 12 minutes dans du D76 stock à 20°C, sans agitation (juste un ou deux retournements toutes les 3 minutes). Avec cette méthode, les négatifs "grisouilles", je connais pas. Par contre, la moindre erreur d'expo à la prise de vue, et le négatif est in-tirable.
Boitier: Nikon D610 Optiques: AF-S Nikkor 24mm f/1.8G ED - Sigma 35mm f/1.4 DG Art - AF-S Nikkor 50mm f/1.8G - AF-S Nikkor 85mm f/1.8G - Nikkor 105mm f/2.5 AI - AF DC Nikkor 135mm f/2 D