Scanner des photos argentiques
« Réponse #15 le: 23 Nov, 2016, 07:39:06 am »
Moi j'ai le 3490 modèle en dessous et pour le papier ça suffit amplement. Perso étant sur mac je n'utilise pas Epson scan. Soit je passe par Transfert d'images soit vuescan que j'ai acquis pour mon coolscan le driver Nikonscan n'étant pas compatible avec Maverick.


Scanner des photos argentiques
« Réponse #16 le: 23 Nov, 2016, 11:23:30 am »
@Cynik :
Sauf erreur les flextight sont (tous?) des scan à tambour (en tout cas pour mon petit Imacon 343  :))

Pour scanner numériser des plaques de verre j'utilise un négatoscope (en photo il me semble qu'on utilisait un terme moins pompeux... mais il ne me revient pas....), émulsion sur le haut et APN sur un statif repro car mon petit scan V330photo n'a pas une surface utile suffisante pour des plaques.

Autre point (je ne suis pas un pro de la numérisation, mais vouloir numériser a 1400 ou 1700 ppi..... que cherche-t-on a voir? la photo -ou plaque- ancienne .... ou les fibres du papier -ou les grains de gélatine- ???????
La résolution de ces anciens document est nettement plus faible que ce que produisent les techniques actuelles.

Juste un avis perso.....

PS : l'utilitaire livré avec mon V330photo me semble amplement suffisant pour ce type précis d'activité (photos ou diapos famille/tourisme des années 50/60/70/80).
FX, One, µ4/3 OM-D et F6 Argentique;
Obj.:Nikkor FX AF(-S) du 14 au 500/5,6; AF(-S)micro 60 à 200; CX : de 6.7 à 300 (équ. 18 à 810); µ4/3 de 7 à 150 (équ.14 à 300 f:2,8).
Obj. Anciens: du 28 au 1000(cata)!, soufflets+bagues, SB cobra et macro;
Pieds et gros sac(s) divers!!!!
Boîtiers anciens : F,F3,NIKKORMAT FT2, F501, F4, F5 + autres marques anciennes.

Scanner des photos argentiques
« Réponse #17 le: 23 Nov, 2016, 14:14:23 pm »
Le but de scanner à 1400ppi ou plus, c'est de pouvoir faire des agrandissements assez conséquents, de l'ordre du mètre pour le grand côté.

L'un des grands avantages du collodion humide, c'est qu'il n'a pas de grain. J'ai déjà vu des scans en très haute résolution, ça donne l'impression de pouvoir zoomer à l'infini dans l'image, tout en découvrant un peu plus de détails à chaque fois. :O

Ne pas sous-estimer la résolution des procédés anciens, et en particulier du collodion, qui pulvérise tous les capteurs actuelles gorgés de pixels. Par contre, avec 1 iso de sensibilité théorique, pour les photos hors studio, je préfère un FX numérique... :lol:
Boitier: Nikon D610 Optiques: AF-S Nikkor 24mm f/1.8G ED - Sigma 35mm f/1.4 DG Art - AF-S Nikkor 50mm f/1.8G - AF-S Nikkor 85mm f/1.8G - Nikkor 105mm f/2.5 AI - AF DC Nikkor 135mm f/2 D

Scanner des photos argentiques
« Réponse #18 le: 23 Nov, 2016, 14:49:57 pm »
Mon expérience du colodion est égale à zéro  >:(,

Mon raisonnement (et mon expérience) se base sur les émulsions des années 60/70, néga ou inversibles, et pour les plaques années 30/40. De même pour le papier, si on agrandit trop on voit la structure et plus trop l'image.  ;)
FX, One, µ4/3 OM-D et F6 Argentique;
Obj.:Nikkor FX AF(-S) du 14 au 500/5,6; AF(-S)micro 60 à 200; CX : de 6.7 à 300 (équ. 18 à 810); µ4/3 de 7 à 150 (équ.14 à 300 f:2,8).
Obj. Anciens: du 28 au 1000(cata)!, soufflets+bagues, SB cobra et macro;
Pieds et gros sac(s) divers!!!!
Boîtiers anciens : F,F3,NIKKORMAT FT2, F501, F4, F5 + autres marques anciennes.

Scanner des photos argentiques
« Réponse #19 le: 23 Nov, 2016, 15:18:40 pm »
Le collodion, quand c'est mal maitrisé, c'est absolument dégueulasse.

Mal coulé, et une trame visible à l’œil nu apparait. Trop d'eau, et ce sont des écailles qui se forment. Trop d’éther, il devient épais et fait des "bourrelets". Trop d'alcool, et il devient fragile et se déchire. Pas assez filtré, et l'image est pastichée de points noirs. Plaque mal lavée, et ce sont des points blancs. Et la liste est encore longue...

Mais un négatif au collodion humide parfaitement maitrisé, et réalisé avec une optique "moderne", ça vaudrait le coup de le scanner à 9600ppi, juste pour voir...


Cela dit, même pour du film négatif 35mm noir et blanc, à 1400ppi, on n'a même pas un équivalent 3 Mpx. On est loin de voir le grain à ce niveau là. Il faut au moins un équivalent 10 Mpx pour exploiter correctement un négatif numérisé. Avec certains films à grains fins, on peut monter à 20 Mpx.



En revanche, pour numériser des photos argentiques, je n'ai absolument aucune idée des limites et capacités du support.
Boitier: Nikon D610 Optiques: AF-S Nikkor 24mm f/1.8G ED - Sigma 35mm f/1.4 DG Art - AF-S Nikkor 50mm f/1.8G - AF-S Nikkor 85mm f/1.8G - Nikkor 105mm f/2.5 AI - AF DC Nikkor 135mm f/2 D

Scanner des photos argentiques
« Réponse #20 le: 21 Déc, 2016, 04:50:29 am »
Pour ma part, j'ai finalement opté, comme je l'avais envisagé, pour un Canon CanoScan 9000F Mark II, que j'exploite avec Vuescan (merci Pierre  ;) ) pour un total de moins de 250€. J'ai pas encore testé la numérisation de films, qui ne doit probablement pas être terrible, mais pour les photos, les documents et les plaques de verre (mon but premier) c'est du tout bon.

Si on se contente d'une seule passe, il a tendance à être un peu bruité, mais avec 4 passes, c'est déjà très propre et on obtient une dynamique très intéressante. D'après l'éditeur de Vuescan, chaque fois qu'on double le nombre de passe, on gagne un bit de profondeur.

En revanche, je n'ai pas testé le logiciel fourni, qui semble vraiment orienté amateur, limite fantaisiste par certains aspects.

Par contre, c'est pas une flèche. Pour une plaque 13x18 (un poil plus, je laisse une marge. Disons 15x20 pour être large.) il faut compter 10 bonnes minutes par passe. J'ai pas encore eu la patience de tester les 16 passes.

A 4800 dpi, c'est un peu mou, mais en redimensionnant à 50%, on obtient un bon gros 50Mpx parfaitement net et détaillé.

En bref, même s'il reste à voir comment il va vieillir, dans l'état actuel des choses, pour un bon rapport qualité/prix, je le recommande chaudement.
« Modifié: 21 Déc, 2016, 04:52:45 am par Cynik »
Boitier: Nikon D610 Optiques: AF-S Nikkor 24mm f/1.8G ED - Sigma 35mm f/1.4 DG Art - AF-S Nikkor 50mm f/1.8G - AF-S Nikkor 85mm f/1.8G - Nikkor 105mm f/2.5 AI - AF DC Nikkor 135mm f/2 D