labo urgent
« le: 10 Juil, 2016, 12:35:27 pm »
Bonjour   =),
J'aimerai me procurer un labo argentique en noir et blanc mais je ne comprends pas quelque chose : on sort la pellicule on fait la manipulation dans la cuve avec les différents types de liquides,puis le film sort en négatif jusque là tout va bien,mais ensuite on placé le négatif à traité dans le Durst c35 on fait la manipulation avec tant de secondes sur le papier avec le filtre ouvert et ensuite on replonge le papier encore dans des bains ?
 Se sont les même mesures d'eau et de liquides que à la première fois avec la cuve ? Et puis une mesure 1+4 signifie 10ml de liquides et 400ml d'eau ?
Que me conseiller vous comme premiers bains ?
Noir et blanc


labo urgent
« Réponse #1 le: 10 Juil, 2016, 13:31:55 pm »
Si tu n'as pas de mode d'emploi sur les bidons de révélateur et fixateur pour le développement papier, tu peux sans aucun doute trouver les informations sur internet.
Les temps de trempage des papiers dépendent également de la température des bains.

La dilution est différente pour les films et les papiers. Attention car tu notes
Et puis une mesure 1+4 signifie 10ml de liquides et 400ml d'eau ?

C'est 100ml de produits, pas 10.

(De mémoire pour le papier c'est 1+9 avec un révélateur ilford, mais il faut vérifier ça.)

Sinon pour avoir testé avec et sans agent mouillant au développement du film, je conseille avec, surtout si l'eau utilisée est calcaire.
On l'ajoute au rinçage pour éviter les traces de calcaire et permettre un séchage du film plus rapidement : chez moi la différence était énorme.




Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

labo urgent
« Réponse #2 le: 10 Juil, 2016, 17:02:11 pm »
Si tu n'as pas de mode d'emploi sur les bidons de révélateur et fixateur pour le développement papier, tu peux sans aucun doute trouver les informations sur internet.
Les temps de trempage des papiers dépendent également de la température des bains.

La dilution est différente pour les films et les papiers. Attention car tu notes
C'est 100ml de produits, pas 10.

(De mémoire pour le papier c'est 1+9 avec un révélateur ilford, mais il faut vérifier ça.)

Sinon pour avoir testé avec et sans agent mouillant au développement du film, je conseille avec, surtout si l'eau utilisée est calcaire.
On l'ajoute au rinçage pour éviter les traces de calcaire et permettre un séchage du film plus rapidement : chez moi la différence était énorme.
Oui mais si c'est 100ml de produit sur une solution 1+4 il faut donc 400ml d'eau ?

labo urgent
« Réponse #3 le: 10 Juil, 2016, 17:27:12 pm »
Oui c'est ça : pour une mesure de produit il faut 4 mesures d'eau (donc quatre fois plus) quelles que soient les quantités.

P.S : tu n'es pas obligé de citer mon message pour répondre juste après  ;)
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

labo urgent
« Réponse #4 le: 10 Juil, 2016, 17:47:02 pm »
Si tu n'as pas de mode d'emploi sur les bidons de révélateur et fixateur pour le développement papier, tu peux sans aucun doute trouver les informations sur internet.

Il faut acheter un révélateur négatif donc pour moi ke kodak hc110 et un révélateur papier ? Des propositions ?

labo urgent
« Réponse #5 le: 10 Juil, 2016, 17:53:30 pm »
Maos du coup il faut un révélateur film aussi des proposition pour le noir et blanc ?
J'ai une autre question avec l'agrandisseur on peut traiter du papier 24x30, 5 cm ? On a juste à faire monter le système vers le haut le londmg de la poutre ?

labo urgent
« Réponse #6 le: 10 Juil, 2016, 20:18:08 pm »
C'est pas une poutre c'est une colonne... je pense que tu devrais allez t'inscrire dans un photo club qui a un labo argentique tu y apprends les bases et ensuite tu te lances.

Avec l'agrandisseur selon le modèle et l'optqiue monté dessus tu peux tirer des 10x15 voir 30x40 voir plus...   Ah et pour débuter commence avec du papier multigrade 

Il te faut aussi une compte pose pour l'agrandisseur  un timer pour les bains ( les smarthones ont des applis pour ça) un termomètre température des bains...  en dessous de 16° tu n'obtiendras rien.

Il te faut aussi un contrôleur de mise au point pour faire la mise au points sur le papier 

Je te conseiller d'acheter le livre de Bachelier http://www.philippebachelier.com/Edition.html 

labo urgent
« Réponse #7 le: 10 Juil, 2016, 20:31:57 pm »
 :lol:   Je suis d'accord avec Pierre, je crois qu'il faut te faire aider et assister concrètement, on ne va pas pouvoir répondre à une question après l'autre en vue d'un résultat acceptable....
Surtout que le matériel n'est pas donné.
Qui pense peu se trompe beaucoup (Léonard de Vinci)

labo urgent
« Réponse #8 le: 10 Juil, 2016, 20:47:26 pm »
Oui car je n'ai même pas parlé des bandes test de la lumière inactinique ...  blablabla...   

Bon on peut commencer en autodidacte, moi j'ai fais comme cela il y a 30 ans !, mes sources... les livres ! il n'y avait pas Internet à l'époque  :lol:  Mais je pense que le plus simple et rapide ... vu que c'et urgent...  c'est de s'inscrire dans un club photo.

J'ajoute que je viens de réaliser que tu as aussi posé cette question:  http://forum.nikonpassion.com/index.php?topic=132305.0 

Je pense que tu veux aller un peu vite en besogne...  car pour débuter on parle de labo noir et blanc le labo couleur c'est bien plus complexe... perso je n'en ai jamais fait car déjà il y a 20-30 ans je trouvais ça cher !!!! 

Donc faire soit même du N&B c'est très bien, pas cher et formateur. De la diapo (prise de vue+ développement) un poil plus cher si tu fais toi même (c'est l'inverse du noir et blanc sauf si tu fais plus de 20 films par an en diapo)  pour la couleur idem sur le developpement... et le tirage alors là c'est cher cher cher et complexe ( car plus d'exigeance que N&B et il faut un agrandisseur qui permet de faire de la couleur)

Je ne dis pas cela pour te décourager... non juste pour te dire de prendre le temps d'apprendre les bases avec le N&B
« Modifié: 10 Juil, 2016, 20:59:42 pm par Pierre »

labo urgent
« Réponse #9 le: 11 Juil, 2016, 01:27:45 am »
Je vous remercie de tous vos conseils mais si j'ai un labo noir et blanc aurai je besoin de deux révélateur un papier et un film ?

labo urgent
« Réponse #10 le: 11 Juil, 2016, 07:27:00 am »
Oui les révélateurs films et papier sont différents.  Pour le fixateur tu peux utiliser le même MAIS à des dilutions différentes

Il faut que tu ais une pièce totalement noire pour en faire une chambre noire.  Le tirage ne peux pas se faire à la lumière du jour .  Seul le développement du film peut se faire en lumière du jour car tu auras charger le film dans la cuve (et ceci dans le noir complet bien sûr; me^me pas en lumière inactinique)

 
« Modifié: 11 Juil, 2016, 07:29:32 am par Pierre »

labo urgent
« Réponse #11 le: 11 Juil, 2016, 17:38:13 pm »
Bonjour,

Aïe, aïe, aïe !

...Peut-être conviendrait-il en effet "d'approfondir" certains fondamentaux de la photographie, or réjouissez-vous Dordjé Sanchez, nous avons ici chez Nikonapassion, un très bon "Cours simple de photographie pour débutant", à lire et méditer.

(Allez dans "Articles et tutoriels", rubrique "Comment ça marche", puis "Cours simple de photographie pour débutant" ; et hop !)

Cordialement.

labo urgent
« Réponse #12 le: 11 Juil, 2016, 21:19:37 pm »
Bonsoir,

Je pense que le mieux sera de t'inscrire début septembre dans un photo-club où tu trouveras la formation argentique, voir http://federation-photo.fr/index.php?page=unions_regionales, ce qui te permettra de faire rapidement des progrès.

Jean-Pierre
Nikon D5200, 18-55 f/3.5-5.6 DX VR GII

labo urgent
« Réponse #13 le: 11 Juil, 2016, 21:46:33 pm »
Il y a aussi des MJC ou MPT qui ont des section labo-photo

*

Hors ligne Weepbitterly

labo urgent
« Réponse #14 le: 11 Juil, 2016, 23:30:30 pm »
Le développement d'un film noir et blanc en cuve nécessite peu de moyens : quelques minutes dans le noir absolu, le temps de charger le film dans la cuve, puis application des bains, révélateur/ fixateur/ rinçage en relativement petite quantités et à la lumière.

On peut ensuite scanner ses négatifs et les tirer sur jet d'encre comme n'importe quel fichier numérique.

Le tirage analogique nécessite de tout autres moyens : une pièce noire avec lumière inactinique, un agrandisseur (+ prise de courant) sur une paillasse zone sèche ; le révélateur, le fixateur et le rinçage dans des bacs correspondant à la dimension du papier (grands tirages = grands bacs), sur paillasse zone humide (+ robinet d'eau froide), avec les bonbonnes de stockage de la chimie entre deux utilisations ; plus divers accessoires, margeur, pinces, compte-pose, loupe de mise au point..., et bien entendu les différentes dimensions et références de papier-photo, à conserver au noir absolu.

Le tout demande une certaine organisation, en utilisation et en rangement.

Si on ne dispose pas d'une pièces dédiée, c'est souvent la salle de bains qui sert de labo temporaire, avec un temps de montage-démontage conséquent.

L'autre solution est en effet de s'inscrire à un club photo, MJC ou autre, qui pratique encore le tirage argentique, et qui dispose d'un local dédié à temps plein.