*

Hors ligne Jean-Christophe

Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« le: 07 Avr, 2016, 10:16:40 am »
C'est mon coup de coeur du moment et la référence pour comprendre l'utilisation des flashs Nikon ou compatibles Nikon :

http://www.nikonpassion.com/l-eclairage-au-flash-avec-le-systeme-nikon/


*

Hors ligne Jean-Christophe

Re : Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« Réponse #1 le: 07 Avr, 2016, 12:23:20 pm »
Visionnez la présentation vidéo du guide :

L'éclairage au flash avec le système Nikon

(replay du Jeudi 7 Avril)

Re : Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« Réponse #2 le: 07 Avr, 2016, 14:20:03 pm »
Salut,

C'est peut-être le "chaînon manquant" ce bouquin car je trouve que les ressources pour comprendre et apprendre à maîtriser un flash cobra et les possibilités du système CLS sont rares. Perso, C'est un bouquin que je vais très certainement acheter. A mon avis, il va intéresser pas mal de monde. 

Re : Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« Réponse #3 le: 08 Avr, 2016, 18:11:46 pm »
surprenant de voir à quel point la couverture ressemble à celle de la "bible" Canon...

Espérons que le contenu soit aussi bien des deux côtés!
"Quand je me sais photographié, je me transforme en image..." Roland Barthes

*

Hors ligne Georges81

Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« Réponse #4 le: 14 Avr, 2016, 16:46:39 pm »
J'ai commandé ce livre ce matin.
Ta vidéo m'a convaincu de son utilité Jean-Christophe!
On n'en sait jamais assez trop en photographie, notamment en matière de gestion de la lumière.
Donc merci à toi J-C 😉
Nikon D750 & Nikkor AFD 20 2,8 - AFD 24 2,8 - AFD 28 2,8 - AFS 35 1,8 G - AFD 35/70 2,8 - AFS 50 1,4 G - AFS 85 1,8 G - AFD 80/200 2,8 - AF 300 iFED f/4 - AFD 28/105 3,5/4,5 - AFD 70/210  3,5/5,6 - AFS 200-500 f/5.6G ED VR- Nikon SB-910 & Meike MK-910
Nikon D7200 & AFS 18-105 f/3.5-5.6G ED VR

Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« Réponse #5 le: 27 Mai, 2016, 10:41:30 am »
C'est vrai qu'il n'y a pas photo: Pour qui veut vraiment dompter et combiner des flashes, le CLS de Nikon est bien en avance sur les autres fabricants de boîtiers. J'ai une petite partie de mon matos en Fuji que j'apprécie pour sa légèreté et la qualité de ses optiques, mais ne pas pouvoir sortir plusieurs flashes et les maitriser en TTL, avec en plus une malheureuse synchro au 1/180 s sur le XT-1 qui interdit tout HSS, ça laisse un goût désagréable.

Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« Réponse #6 le: 21 Juil, 2016, 04:54:28 am »
Bonjour

J'ai acheté le bouquin mentionné. Jusqu'à présent ça va bien et j'apprend beaucoup, (suis quand même débutant). j'essais de pratiquer tout en faisant la lecture. Cependant je me pose toujours la même question, laquelle je ne trouve pas de réponse (Je sais j'ai pas complété le livre encore), la voici: Lorsqu'on utilise un flash, (dans mon cas SB700) qu'advient-il du posemètre interne de l'appareil?  Je m'explique, lorsque j'utilise le flash, à l'intérieur en général, je suis incapable de faire les ajustements (settings) en fonction du posemètre qui indique toujours une sous exposition.  Est-ce normal?
Nikon D610, Nikon70-200 mm f/4, Nikon 16-35 mm f/4, Nikon 24-85 mm f/3.5-4.5, Nikon 50 mm f/1.4

*

Hors ligne Weepbitterly

Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« Réponse #7 le: 21 Juil, 2016, 09:50:20 am »
Le posemètre ne mesure que la lumière ambiante, sans l'apport du flash. Par définition, la lumière ambiante est très faible (*), ce qui conduit à une sous-exposition. Le flash se charge d'apporter la quantité de lumière manquante sur le sujet principal, pour qu'il soit exposé correctement, mais en laissant le fond sous-exposé.

Donc c'est normal.

Mais cette information donnée par le posemètre est très utile :

En modifiant les paramètres du boitier, vitesse, ouverture et sensibilité ISO, on peut contrôler le niveau de sous-exposition du fond souhaité, entre tout noir, si la sous-exposition est de -4 ou -5 IL, ou correctement exposé (en utilisant le mode Slow-Rear), ou légèrement sous-exposé (-1 à -2 IL) pour un aspect plus naturel.

(*) sauf cas particulier du contre-jour, lorsque le flash est utilisé en fill-in.

Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« Réponse #8 le: 21 Juil, 2016, 17:12:12 pm »
Merci weepbitterly

Cela me rassure. Il y a bien des situations où je peux compenser avec les iso, mais souvent c'est impossible, surtout en intérieur.

question en complément : Qu'entendez-vous par fill-in, j'ai téléchargé le manuel en anglais mais je n'y trouve pas l'expression?
Nikon D610, Nikon70-200 mm f/4, Nikon 16-35 mm f/4, Nikon 24-85 mm f/3.5-4.5, Nikon 50 mm f/1.4

*

Hors ligne Weepbitterly

Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« Réponse #9 le: 21 Juil, 2016, 18:36:46 pm »
Le fill-in ou lumière d'appoint, consiste à apporter un peu de lumière avec le flash en plein jour, pour atténuer les ombres :

Exemple en images : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fill-in_(photographie)


Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« Réponse #10 le: 21 Juil, 2016, 19:40:22 pm »
Merci!
Nikon D610, Nikon70-200 mm f/4, Nikon 16-35 mm f/4, Nikon 24-85 mm f/3.5-4.5, Nikon 50 mm f/1.4

*

Hors ligne Weepbitterly

Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« Réponse #11 le: 21 Juil, 2016, 21:38:59 pm »
Il y a bien des situations où je peux compenser avec les iso, mais souvent c'est impossible, surtout en intérieur.

En intérieur, type "appartement bourgeois", le fond est souvent peu éloigné du sujet principal. Il va donc recevoir aussi l'éclair du flash. Un peu moins que le sujet principal puisqu'il est un poil plus loin, mais pas significativement moins. Surtout si le flash est utilisé en "bounce flash" (rebond au plafond). En général, ce sera suffisant et il ne sera pas nécessaire de monter la sensibilité ISO.

La question de l'éclairage du fond se pose plus spécifiquement en extérieur, lorsque le fond est plutôt très lointain et n'a aucune chance de recevoir l'éclair du flash. Dans ce cas, le mode de flash Slow-Rear permettra une double exposition, le boitier réglé pour exposer correctement le fond en vitesse lente ("Slow"), et un coup de flash en fin d'exposition ("Rear") pour le sujet principal.

La question se pose aussi dans de grandes salles, type boite de nuit, salle de banquet etc. Dans ce cas, il faut monter les ISO, mais aussi jouer sur les autres paramètres : utiliser une grande ouverture ; et aussi réduire la vitesse d'obturation, à condition que le sujet principal ne soit pas en mouvement trop rapide. Et si ce n'est pas suffisant, il faudra sacrifier le fond, qui sera sombre ; ou  tirer parti d'une source de lumière supplémentaire qui éclairera le fond : soit un éclairage continu déjà présent sur place, soit un flash supplémentaire déporté.
« Modifié: 21 Juil, 2016, 21:40:59 pm par Weepbitterly »

Nikon flashs et système CLS, le guide de référence
« Réponse #12 le: 16 Jan, 2017, 09:31:37 am »
bonjour,
Pour moi le fill-in est une prise de vue avec plusieurs sources de lumière, par exemple lumière du jour (ambiance) et lumière d'appoint le flash . C'est le cas des contre-jour en extérieur mais aussi le flash en synchro lente en intérieur.
http://www.flashnclick.fr/2010/10/melanger-flash-et-lumiere-ambiante/
La mesure d'exposition initiale gère la lumière ambiante et le coup de flash final (à doser par le i-TTL en automatique) sert à compenser l'éclairage sur le sujet principal .Dans les 2 cas l'enregistrement par la touche AE-L de la mesure d'exposition autorise le dosage de l'éclair du flash (en TTL ).
Ce lien permet de voir le résultat d'un prise de vue au flash dans ces conditions:

Pour Steadyllic, le fill-in HSS est l'émission , par le flash, d'une série d'éclairs stroboscopiques pendant le parcours des rideaux de l'obturateur de l' APN afin d'éviter l'apparition d'une bande noire (espace entre les 2 rideaux) sur la photo lorsque la vitesse dépasse la vitesse de synchonisme.
Rien ne t'empêche avec ton fuji de te placer à 1/500s. et laisser le flash (comportant l'option HSS) d'envoyer autant d'éclairs que nécessaire.
Cependant , comme les éclairs produits sont pendant une seule charge du condensateur du flash , la puissance diminue en fonction du nombre d'éclairs et cela produit un échauffement de la lampe du flash préjudiciable à sa longévité !
https://www.youtube.com/watch?v=xRvM8-KD65A
D'ailleurs Nikon préconise dans ce cas de laisser refroidir le flash (10' entre 2 séries de prises de vues).
Pour compenser cet inconvénient,en général posé par une photo en extérieur avec une lumière forte, tu peux envisager l'utilisation d'un filtre gris ND400 ou plus qui fera tomber ta vitesse à la valeur du synchronisme (mesure d'exposition = 1/500s. sans filtre---> 1/125s. avec ND400) et tu pourras alors faire le fill-in au flash sur ton sujet.
https://www.youtube.com/watch?v=9GsKHnckhDg
Photographix