Prix de l'occasion
« le: 16 Fév, 2016, 16:58:04 pm »
Bonjour à tous,

Suite à la sortie des D5 et D500, je constate une profusion de ventes de D3, D3s, D4, voire D4s sur le forum et ailleurs.

Je viens de regarder les côtes Chasseur d'image qui viennent de prendre un sacré coût :
- D3s et D3x entre 1.350 € (usagé) et 1.980 € (exceptionnel);
- D800 entre 900 € et 1.320 €;
etc...

Même si je ne suis le prix du marché de l'occasion que depuis quelques années, il me semble que la politique Nikon de sortie de nouveaux boitiers tous les 1-2 ans fait très mal aux propriétaires de boitiers qui pouvaient, avant, escompter revendre leur boitier à un prix décent quelques années après leur sortie (comme c'est toujours le cas pour les objectifs). Aujourd'hui, cela semble plus compliqué, à moins d'être prêt à s'assoir sur une décote importante.

D'un autre côté, cela fait le bonheur des acheteurs de boitiers d'occasion, dont je fais partie.

Lorsque l'on compare les prix de l'occasion chez Canon, il semble évoluer beaucoup moins vite. Exemple : le "vieux" 5D Mark III est toujours côté entre 1.415 et 2.015 € malgré la sortie récente des 5Ds et r.

Je serais intéressé d'avoir les avis de personnes qui suivent le marché de l'occasion depuis plus longtemps.

Cheers,
GB


Re : Prix de l'occasion
« Réponse #1 le: 16 Fév, 2016, 17:42:14 pm »
Le marché de l'occaz chez Nikon n'est pas aussi simple. Prend le D700. Ça cote est restée anormalement élevée jusqu'à la sortie du D750, alors que celle du D800 est descendue en flèche depuis ça sortie. Les D3 et D3s sont restés à un prix aussi élevé pendant très longtemps avant de redescendre un peu. Cela s'explique par le faite que la plupart des photographe expert/pro garde leurs boiters sur une ou deux générations. Le soucis c'est qu'entre temps Nikon continue de sortir des boitiers, mais la politique de sortie ne correspond pas toujours à l'attente et des boîtiers comme le D700 qui bénéficie d'une cote d'amour très élevé descendent difficilement en prix, hors quand Nikon répond aux attentes (comme avec le D750) alors les prix chutes car beaucoup de personne passe aux nouveaux.
D750, 70-200f2.8 VRII, 200 f4 ais, 150mm macro Sigma 85mmf1.4 AE Samyang, 85mm f2 ais, 18-55 afs, Voigtlander 58mm 1.4 Nokton, 28-75f2.8 Tamron, 35mm f2 Af, Lumix tz30, Metz 52 AF-1
Kowa super 66, Royflex modèle 3,Rollop Automat 2.8,Yashica mat 124G, Nikon FE, Nikon FM, Mamiya C330, Voigtlander VF 135.
http://www.jm-photo.org/ (nouveau site!!)

Re : Prix de l'occasion
« Réponse #2 le: 16 Fév, 2016, 18:15:47 pm »
Le D750 est déjà côté entre 965 et 1.415 €, alors qu'il vient quasiment de sortir...

Mon interprétation est que ces baisses rapides sont liées à l'augmentation du rythme de sortie des boitiers chez Nikon.

Il est vrai que le D3s reste assez cher pour un boitier sorti en 2009, mais il a fallu attendre 2012 pour avoir le D4, qui ne semble pas non plus avoir complément modifié la donne (donc peut-être pas d'intérêt immédiat à changer pour les détenteurs de boitiers). De même pour le D700, qui date de 2008 et qui n'a été véritablement concurrencé que par la sortie du couple D800/D800e en 2012 (avec un positionnement différent avec le triplement de la définition).

En revanche, depuis 2012, sortie des D4, D600, D800, D800e, D610, Df, D750, D4s, D810... et ça continue avec le D5 ! En 4 ans (2012-2016), on a ainsi 9 boitiers plein format différents (en ne comptant pas deux fois les D800 et D800e) là où on avait eu 3 en 4 ans auparavant (2007-2011 : D3, D700 et D3s), à moins que j'en oublie...

Ca fait beaucoup et ça me semble constituer un changement de politique chez Nikon.

*

Hors ligne Sevgin-le-viking

Re : Prix de l'occasion
« Réponse #3 le: 16 Fév, 2016, 22:56:07 pm »
Ce n'est pas les professionnels qui font le marché de l'occasion, ils suivent.
Bref c'est l'offre et la demande.

Mais chez Nikon, le départ  est +/- prévisible: un boitier a une carriére commerciale +/- de 2 ans avant que son remplaçant arrive.
donc dans les grandes lignes:
-un boitier -1 génération sera très côtée, un boitier -2G, sera bien côté: en 3G, sa cote chute.

Après il y a les cas particuliers:
-le D3X comme le D2x ont subi une forte décote car D800 et D300.
-Le D800 qui a terminé sa carriére en neuf entre 2000/2200€ en neuf ce qui a impacté sa valeur en occasion.

Sinon entre 2007 et 2011:
Il y a eu D3, D300, D3X, D3s, D300S ce qui fait déjà 5!
Dans la liste 2012-2016, tu as compté les D600/D750 qui sont des versions FX de la série D7000.
PIRATE OF SCANDINAVIA,
Expert en crash test.
Ex-directeur de la sécurité spaciale de Stockholm-Sud.

Re : Re : Prix de l'occasion
« Réponse #4 le: 17 Fév, 2016, 08:56:37 am »
Sinon entre 2007 et 2011:
Il y a eu D3, D300, D3X, D3s, D300S ce qui fait déjà 5!
Et le D700 en 2008.

Le D300(s) est DX et n'intéresse pas GingerBeer.

Ça fait donc quatre FXs.
Du DX, des zooms, du FX et des fixes.

*

Hors ligne Sevgin-le-viking

Re : Re : Re : Prix de l'occasion
« Réponse #5 le: 17 Fév, 2016, 09:23:54 am »
Et le D700 en 2008.

Le D300(s) est DX et n'intéresse pas GingerBeer.

Ça fait donc quatre FXs.
c'est juste, merci de la correction.

NB la gamme FX partait de rien, et petit à petit toutes les secteurs ont été remplis ( soit en performances techniques, soit en "tranche de prix" avec en parralléle, renouvellement de boitiers.
PIRATE OF SCANDINAVIA,
Expert en crash test.
Ex-directeur de la sécurité spaciale de Stockholm-Sud.

Re : Prix de l'occasion
« Réponse #6 le: 17 Fév, 2016, 10:36:46 am »
Effectivement, je visais plutôt les FX et il ne me semble pas Canon sorte autant de boitiers dans ce format.

Mon message ne vise pas à critiquer la politique Nikon. Au contraire, beaucoup de gens en tirent les bénéfices en achetant des boitiers d'occasion à des prix intéressants.

Mais cette politique me semble risquée car je réfléchirai deux fois à investir 3.000 € (ou beaucoup plus) dans un boitier qui ne vaudrait plus qu'un tiers de sa valeur au bout de quelques années (surtout s'il n'a pas été acheté à la sortie du boitier).

A titre personnel, le marché de l'occasion me convient parfaitement. On peut obtenir de super boitiers à des prix incomparables à ceux du neuf. Par exemple, la baisse impressionnante du prix du D3s, qui était généralement dans les 2.500 € l'année dernière et qui se vend actuellement entre 1.500 et 2.000 € sur le forum, donne une belle occasion à chacun de se procurer ce matériel d'exception.

Allez, j'arrête avec mes réflexions...

Bonne journée, et à bientôt,
GB

Re : Prix de l'occasion
« Réponse #7 le: 17 Fév, 2016, 10:55:47 am »
Mes D200 et D700 ont actuellement perdu respectivement 85% et 70% de leurs valeurs neuves.
Ce qui ne me dissuadera aucunement de prendre un D900 lorsque celui-ci voudra bien sortir. ::)

En attendant, je fais avec ces boîtiers décotés de meilleures photos maintenant que lorsque je les ai achetés. ;D :lol:
Du DX, des zooms, du FX et des fixes.

*

Hors ligne Sevgin-le-viking

Re : Re : Prix de l'occasion
« Réponse #8 le: 17 Fév, 2016, 11:53:21 am »


Mais cette politique me semble risquée car je réfléchirai deux fois à investir 3.000 € (ou beaucoup plus) dans un boitier qui ne vaudrait plus qu'un tiers de sa valeur au bout de quelques années (surtout s'il n'a pas été acheté à la sortie du boitier).

Nikon refléchit plutôt sur un marché mondial. Maintenant regarde combien de pays ont un argus photo?!

En France, la cote CI n'a rien d'officiel sauf pour les magasins qui s'y engagent. Les autres magasins ou particuliers ne sont pas obligés de la suivre. Elle a le mérite d'exister et pour certain, ça sert de bases.

Après un boitier numérique se vend bien quand il n'est pas trop vieux... sinon la dépréciation est souvent TRES brutale.

D'ailleurs on va le voir avec le D500, pour ceux qui avaient gardé leur D300... plus grand monde est interressé par un boitier de 2007!
( je sais là c'est DX, mais c'est pour illustrer mes propos dans leur ensemble! ) ;)
« Modifié: 17 Fév, 2016, 14:06:42 pm par Sevgin-le-viking »
PIRATE OF SCANDINAVIA,
Expert en crash test.
Ex-directeur de la sécurité spaciale de Stockholm-Sud.

*

Hors ligne Buzzz

Re : Prix de l'occasion
« Réponse #9 le: 19 Fév, 2016, 10:13:27 am »
Je viens de regarder les côtes Chasseur d'image qui viennent de prendre un sacré coût :
- D3s et D3x entre 1.350 € (usagé) et 1.980 € (exceptionnel);
- D800 entre 900 € et 1.320 €;
etc...
Pour commencer, la cote (et pas la côte :)) de l'occasion de Chasseur d'Images ne fait plus la pluie et le beau temps comme c'était le cas il a y a 10-15 ans... et elle est parfois franchement discutable voire à côté de la plaque.

Je viens de regarder les côtes Chasseur d'image qui viennent de prendre un sacré coût :
- D3s et D3x entre 1.350 € (usagé) et 1.980 € (exceptionnel);
- D800 entre 900 € et 1.320 €;
etc...

Même si je ne suis le prix du marché de l'occasion que depuis quelques années, il me semble que la politique Nikon de sortie de nouveaux boitiers tous les 1-2 ans fait très mal aux propriétaires de boitiers qui pouvaient, avant, escompter revendre leur boitier à un prix décent quelques années après leur sortie
Ce phénomène de décote rapide n'est pas nouveau, il est apparu avec le numérique. Quand on achète un boîtier au prix fort on sait qu'il va vite perdre de la valeur donc soit on le revend vite, soit on le garde longtemps, soit on se fait une raison... :(

Pour les boîtiers pros le cycle de remplacement par Nikon est assez régulier et donc très prévisible.

Lorsque l'on compare les prix de l'occasion chez Canon, il semble évoluer beaucoup moins vite. Exemple : le "vieux" 5D Mark III est toujours côté entre 1.415 et 2.015 € malgré la sortie récente des 5Ds et r.
Pas de miracle, chez Canon c'est pareil (et parfois pire, comme par exemple quand le D60 a été remplacé par le 10D au bout de seulement 6 mois de commercialisation). L'exemple du 5D Mk III est biaisé : il n'est pas si vieux que ça, et les modèles cités sont bien plus chers.

Buzzz

Re : Prix de l'occasion
« Réponse #10 le: 19 Fév, 2016, 12:08:17 pm »
Après il ne faut pas croire. de nombreux pro garde leurs boitiers bien plus longtemps que de nombreux amateurs. Il ont donc le temps de l'amortir et de pouvoir provisionner pour en racheter un autre plus tard.
Vendeur d'émotions!

Re : Prix de l'occasion
« Réponse #11 le: 14 Avr, 2016, 01:47:16 am »
Salut,

Oui mon avis rejoins ceux qui sont cités plus bas, Il y a davantage de sorties de boîtiers chez Nikon ce qui évidemment rend plus rapidement obsolète la génération précédente... Beaucoup moins de sorties chez Canon, donc évidemment les modèles restent plus longtemps et certains bénéficient d'une côte d'amour pour certaines fonctions (vidéo du 5DMarkII avec magic lantern). Le D700 en particulier joui d'une réputation exceptionnelle, les vendeurs le vendait comme la "quintessence de la photographie". Preuve est de constater que vu l'avalanche de problèmes techniques dans la générations qui a suivi, le D700 fait office de char d'assaut increvable (sauf le décollement du grip  >:D )! Donc rien d'étonnant à voir des prix élevés. Au final les appareils qui sont rares, qui sont fiables, qui ont une excellente réputation, sont les plus chers, et quelques part ça a du sens...
Aujourd'hui il faut être un joueur de casino pour oser acheter un D800 ou D600 d'occaz'. (J'ai pas eu de bol j'ai essuyé les plâtres avec un D800 neuf). D'ou des prix bas. J'adore vraiment les capacités des Nikons mais j'ai changé de crèmerie aujourd'hui.
Ceux qui ont des nikons fonctionnels, j'ose espérer la plupart, aucune raison de changer pour des bruits de forum, tant que ça marche et qu'on est content c'est le plus important! Par ailleurs les côtes chasseurs d'images sont globalement fiables, surtout en ce qui concerne le matériel qui circule beaucoup. Pour certains produits ils exagèrent, et ils font vraiment le jeu des magasins revendeurs/repreneurs, en particulier tous les produits un peu exotiques qu'ils prétendent avoir peur de ne pas vendre. Mais aujourd'hui avec tous les tests et infos sur le net les gens sont beaucoup moins crédules et savent la qualité de ce qu'ils achètent et certains marchés de niche ne sont ps de mauvais investissements. Pas comme à une certaine époque on je me rappelle de mon père se faisant arnaquer par le revendeur du coin. Je fais beaucoup d'achat/vente en occasion et je consulte régulièrement les côtes, à défaut pour du matériel en très bon état et suivant la garantie je pense honnête de se baser sur 60-70% du prix neuf. Pour les produits hors marché... C'est à chacun de voir combien il est prêt à mettre! Cherchez donc un Nikkor 28mm 1.4 AF-D vous allez avoir des sueurs froides  :O


Prix de l'occasion
« Réponse #12 le: 11 Mai, 2016, 16:59:28 pm »
Les côtes de Chasseur d'Images sont-elles vraiment les références? du moins pour la France ou existe-t'il aussi d'autres sites de cotation des occasions?



Prix de l'occasion
« Réponse #13 le: 08 Juin, 2016, 20:58:26 pm »
Il est connu de tous que la valeur réelle d'un objet est le prix qu'un acheteur est prêt à le payer et pas celui qu'en espère son vendeur; et on en arrive au système des enchères,à à la loi de l'offre et de la demande, et pourquoi pas à la Bourse, qui font que cet objet peut valoir moins que le prix de la matière brute qui le compose.
La décote entre le prix du neuf et celui de l'occasion est à mon avis excessive car on part de trop haut. Oui la recherche et développement, oui le prix des matières premières,oui le transport... plus la TVA, plus la marge de l'importateur et de la chaine de distribution, je suis d'accord pour que tout le monde gagne sa vie , mais au final ici en France la valeur nominale est souvent à un poil près celle en USD, cherchez l'erreur.
Facteur plus aléatoire celui-là c'est la proposition à prix cassé par un vendeur pressé, ou  celle de celui ayant fait un achat d'impulsion qu'il regrette.
Je suis impatient de voir l'évolution de la marque Leica qui commence à se diversifier dans le numérique. Sa gamme va-t-elle s'élargir, et surtout pour le point qui nous intéresse ici, ses boitiers vont-ils se déprécier autant que nos Nikon?
Pour finir, comme à la Bourse, la cote ne tient absolument pas compte de la valeur réelle de l'objet, et nos boitiers même avec des années d'ancienneté valent plus que ce que certains veulent les payer.
 

*

Hors ligne Weepbitterly

Prix de l'occasion
« Réponse #14 le: 08 Juin, 2016, 21:04:58 pm »
au final ici en France la valeur nominale est souvent à un poil près celle en USD, cherchez l'erreur.
 

L'erreur, c'est de comparer ce qui n'est pas comparable, l'éternelle histoire des torchons et des serviettes :D

Pour rappel, les prix US sont toujours indiqués HT (rajouter les taxes locales, entre 5% et 8.5%, pour le prix réel), alors que les prix français sont indiqués TTC, soit + 20%.

Donc, entre les prix US et les prix français, il y a d'office 20% minimum de différence mécanique.